11 décembre 2013: Crop montre une égalité parfaite entre le PQ et PLQ. Mais Marois aurait 75% de chances de garder son titre de PM

Le nouveau sondage Crop, 4 jours après le plus récent Leger, montre une égalité parfaite à 35% entre le PQ et PLQ. Suivent la CAQ avec 18%, QS avec 10% et ON avec 2% (comme d'habitude chez Crop, le Parti Vert n'est même plus inclus). À remarquer que pour une rare fois avec Crop, nous avons droit à un pdf complet et détaillé! Comparé au dernier Léger, le PQ est 3 pts plus élevés alors que le PLQ perd 2 points. Deux différences non-significatives cependant.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiances à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

Les projections détaillées sont disponibles ici. Et oui je suis bien conscient que les % somment à davantage que 100%. Si vous voulez, utilisez le simulateur et ajustez chaque parti par genre 0.2 pt en moins. Aussi, le 1% pour les "autres" de Crop est attribué ici au Parti Vert.

Les chances d'une majorité seraient de 49% pour le PQ et 8% pour le PLQ. Encore une fous, nous avons le résultat un peu contre-intuitif qu'une majorité serait en moyenne plus vraisemblable qu'une minorité mais le scénario "moyen" nous donne une minorité.

Je veux profiter de ce sondage pour illustrer une nouvelle fois l'avantage dont jouit le Parti Québécois. En effet, alors qu'il est sondé à égalité avec le PLQ de Philippe Couillard, le modèle accorderait 75% de chances de gagner à la formation souverainiste. Comparé au 34% avec le dernier Léger. Les 5 points de différences (+3 pour PQ, -2 pour PLQ) ne changent peut-être pas grand chose au nombre de sièges (et ne sont statistiquement pas significatifs), mais les probabilités sont fondamentalement différentes. En passant, ne m'accusez pas de changer d'avis tous les 4 jours. En-dehors des périodes électorales, je ne fais pas de moyenne des sondages. Je ne fais que transposer chaque sondage en sièges et probabilités. Si nous étions en campagne, je ferais la moyenne entre le Crop et le Léger.

Certains pourraient être surpris de voir que les Libéraux auraient quand même environ 25% de chances de remporter le scrutin. La croyance populaire voulant que le PLQ ait besoin de 5 points d'avance pour gagner. Il faut cependant se rappeler que les probabilités du modèle tiennent compte de l'incertitude des sondages. Et dans le cas présent, les chances Libérales reposent presque entièrement sur une possible sous-estimation dans ce sondage.

La vraie question est plutôt: si le PQ et PLQ récoltaient vraiment 35% des votes chacun, qui gagnerait? La réponse ici est le PQ. Ou plutôt: le PQ 98% du temps. Le graphique ci-dessous vous montre les chances de gagner du PQ en fonction de son avance (ou retard si le nombre est négatif) sur le PLQ. Comme vous pouvez le voir, en cas d'égalité (0 sur l'axe horizontal), le PQ se retrouve avec quasiment 100% de chances. La situation devient vraiment intéressante en cas d'avance de 3 points du PLQ. Dans ce cas de figure, les chances sont de 45% PLQ et 55% PQ. En d'autres mots: si la formation de Philippe Couillard récoltait environ 3 points de plus que le PQ, les chances de gagner seraient essentiellement 50/50. Bien sûr, ce graphique est valide lorsque le PQ et PLQ sont aux alentours des 35% et la CAQ à 18%. En particulier, l'influence de la CAQ est fort différentes lorsque ce parti est sous les 20% ou proche des 30% comme en 2012.


J'avais déjà posté un graphique similaire par le passé (il y a 3 mois je crois), mais je trouve vraiment que c'est l'une des meilleures illustrations de l'avantage du PQ du à la concentration du vote Libéral (note: avoir son vote concentré a des avantages. Par exemple, les Libéraux ont un nombre de comtés assurés bien plus élevés que n'importe quelle autre formation politique dans la province).

En conclusion, en tenant compte de l'incertitude du mode de scrutin ainsi que ce sondage, le PQ aurait 75% de remporter le plus de sièges. En ne tenant compte que de la distribution du vote et du mode de scrutin, les chances grimpent à 98%. Étant donné que Léger a publié un sondage bien plus favorable aux Libéraux il y a seulement 4 jours de cela, il est plus raisonnable de tenir compte des marges d'erreurs des sondages si l'on devait faire des prédictions aujourd'hui. Si une élection avait lieu demain, objectivement parlant, les chances seraient proches d'être 50/50 entre les deux principaux partis. Quant à la CAQ, malgré le discours optimiste de François Legault hier, son parti ne pourrait légitimement espérer former le prochain gouvernement.

10 décembre 2013: Philippe Couillard retourne à l'Assemblée Nationale. QS réussit deux belles performances

Les deux élections partielles d'hier n'ont réservé aucune (grosse) surprise. Les Libéraux ont facilement conservé les deux comtés. Dans Outremont, Philippe Couillard fait ainsi son retour à l'Assemblée Nationale en remportant une course à laquelle le PQ et la CAQ avaient décidé de ne pas participer. Couillard a cependant déjà annoncé qu'il se présentera dans Roberval lors de la prochaine élection générale (ce qui fait qu'actuellement le modèle accorde un bonus à Couillard, mais dans Roberval... Un peu étrange mais au final, le modèle est là pour projeter la prochaine élection).


Il est un peu difficile de faire des analyses en se basant sur les résultats de ces élections tant les circonstances sont particulières. Dans Outremont, tel que mentionné, le PQ et CAQ étaient absents. Dans Viau, la participation n'a été que de 17%! Néanmoins, voici quelques remarques:

- Si l'on compare les projections récentes aux résultats, on voit que le PLQ a naturellement remporté Outremont plus largement que prévu (55% vs 47% selon les dernières projections). La différence est cependant mince et en-dessous de l'estimation de "l'effet Couillard". Est-ce dû aux circonstances (les électeurs PLQ sachant qu'il n'y avait pas d'opposition ne sont pas allés voter) ou le nouveau chef Libéral ne produit plus un bonus personnel aussi important qu'avant? Si c'est le second, le chef Libéral pourrait devoir batailler dur dans Roberval.

- Pour moi, le grand gagnant d'hier est Québec Solidaire. Dans Outremont, le 32% obtenu est bien au-dessus des dernières projections (20%, déjà fort élevé). Il semblerait que plusieurs électeurs Péquistes se soient reportés sur la candidate QS en l'absence d'un candidat PQ. Le PQ étant projeté à 24%, il semblerait que QS ait récupéré près de la moitié des votes PQ. Bien sûr, il se peut aussi simplement que les électeurs Péquistes soient restés chez eux. Cependant, si tel était le cas, le PLQ aurait dû remporter lui aussi une proportion plus importante du vote.
Pour rappel, lorsque Léger avait posé la question concernant le report des votes en cas d'un candidat souverainiste unique (PQ, ON et QS), 80% des partisans PQ affirmaient être prêt à voter pour un tel candidat. Hier soir, outre la bonne performance de QS, ON a aussi performé bien au-dessus des projections (7% vs 1%). Ainsi, dans le meilleur des cas, nous avons que près de 18 des 24% du PQ se soient reportés, ce qui représente 75%, un chiffre fort similaire au sondage. Dans les faits, une possible explication des résultats d'hier est la suivante: les électeurs CAQ (projetés à 7%, se sont reportés sur le PLQ (passant ainsi de 47 à 55%), tandis que les électeurs PQ se sont reportés sur QS et ON. L'analyse n'est pas parfaite (et encore une fois, soumise à de fortes hypothèses, surtout concernant la participation), mais les chiffres s'alignent relativement bien.

- Dans Viaux, QS a failli terminé 2e, devant le PQ, Il s'en est fallu d'un cheveu (environ 1% ou 88 voix). Les projections (basées sur le dernier sondage Leger) avait la formation de Françoise David à 13%. Donc pas de bonus dans ce cas. Le PLQ a fait un peu mieux que prévu alors que le PQ a fait bien pire (14% au lieu des 24% projetés).

Au final, selon moi, parmi les résultats de la soirée, seule la performance de Québec Solidaire peut potentiellement être instructive pour l'avenir. En particulier, soit nous avons vu un report important des votes PQ pour un autre candidat souverainiste. Soit QS (et ON) ont réussit à mobiliser leur électeurs alors que le PQ a échoué. Si c'est le premier cas de figure, Pauline Marois devrait peut-être repenser sa position sur un tel "candidat unique" dans certains comtés (ou un échange de comtés).

7 Décembre 2013: Sondage Léger avec le PLQ en tête, très similaire au dernier Crop

Le dernier sondage Léger paru dans le Devoir nous montre essentiellement la même situation que le sondage Crop du 20 novembre dernier. Ce billet sera ainsi plus court que d'habitude tant l'analyse y est similaire. La CAQ remonte de 2 points, mais cela n,est pas significatif. En fait, et j'avoue ne pas avoir fait tous les calculs, mais je crois fortement qu'il n'y a simplement aucun changement significatif, ni entre ce sondage et le dernier Crop, ni avec le dernier Leger. Calme plat à l’horizon.

Intentions de votes; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; chances de remporter le plus de sièges


Les probabilités, basées sur 5000 simulations, montrent que les chances du PLQ de remporter le plus de sièges sont d'environ 2/3. Je l'ai déjà dit, mais il semble qu'actuellement, le PQ bénéficie d'un avantage d'environ 3 points sur le PLQ. À 5 points, l'avance est relativement confortable pour les troupes à Philippe Couillard.

Parlant de Couillard, il y a bien sûr les deux élections partielles du 9 décembre dans Viau et Outremont. Les Libéraux conserveront facilement ces deux comtés. Il n'y a virtuellement aucun doute là-dessus. Cela ne vaut même pas la peine d'en parler davantage.

Les médias continueront probablement de parler de gouvernement Libéral minoritaire. Mais dans les faits, avec une avance de 5 points, le PLQ pourrait tout-à-fait espérer une majorité. Ce n'est pas le scénario le plus probable, mais ce n'est pas non plus aussi improbable que certains chroniqueurs/analystes voudraient vous le laisser croire. Spécifiquement, les chances d'une majorité Libérale sont de 37%. Ou, conditionnellement à une victoire du PLQ, elles sont de 57%. Ainsi, comme je l'expliquais le mois passé, Philippe Couillard, s'il devait devenir PM, aurait davantage de chances d'avoir une majorité qu'une minorité en se basant sur le sondage. Bien sûr, comme Couillard n'est pas 100% sûr de remporter le plus de sièges, les probabilités non-conditionnelles sont plus faibles.
Le PQ aurait quand même 11% de chances d'obtenir une majorité. Cela prendrait une sous-estimation massive de la part de ce sondage, mais c'est possible. Et à voir le "hit and miss" des sondages dans les 4 élections partielles récemment, je ne vous blâmerai pas pour ne pas faire confiance à ces chiffres.

À remarquer que malgré la baisse de 2 points, QS reste projeté avec un intervalle de confiance à 95% entre 2 et 3 sièges. Et c'est sans compter un éventuel "bonus" venant d'un candidat vedette ou d'une grosse organisation de la part de ce parti dans 1-2 comté sur l'ìle. Tout cela pour dire que les chances que QS récolterait 3 sièges si des élections avaient lieu aujourd'hui sont plutôt bonnes.

Au final, pas grand chose à dire. La situation reste la même qu'auparavant. En même temps, il aurait été surprenant de voir autre chose. La politique au Québec a été relativement tranquille au cours des 2 derniers mois. Le dernier "événement majeur" était la Charte. Mais les opinions sur celle-ci sont stables et l'ont été depuis des mois. On verra si l'arrivée de Philippe Couillard à l'Assemblée Nationale changera la donne. Je pense plutôt que l'on devra attendre le printemps avec le budget. Surtout que le PQ n'a pas vraiment un bilan positif là-dessus avec l'annonce récente d'un important déficit. J'avais dit par le passé que selon moi, le PQ aurait dû aller en élections cette automne. Je persiste dans mon opinion.

20 Novembre 2013: Les Libéraux fédéraux largement devant selon Ipsos, le Québec en arbitre d'une possible majorité

Un peu moins d'une semaine après les 4 élections partielles qui ont vu les Libéraux et Conservateurs conserver chacun deux sièges, voici un nouveau sondage nationale d'Ipsos Reid. Les chiffres sont bons pour les Libéraux, mais pas forcément suffisants pour une majorité. La faute en partie à un Bloc Québécois et NPD trop élevés au Québec.
Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de gagner

En se basant uniquement sur ce sondage, les projections donneraient un net avantage aux Libéraux. Ces derniers seraient cependant aux commande d'une minorité seulement. En termes de probabilités, les chances sont de 99.5% en faveurs du PLC. En gros, la seule chance pour Stephen Harper serait que ce sondage sous-estime sa formation de façon vraiment importante et d'être chanceux/efficace avec le mode de scrutin. Pour rappel, j'utilise toujours la carte avec 308 sièges. La nouvelle carte pourrait avantager les Conservateurs un petit peu, mais pas de quoi changer les probabilités diamétralement.

Une majorité n'est pas impossible, juste improbable. Les chances sont de 3% environ. Malgré une avance importante dans les Maritimes, 35% au niveau national n'est en général pas suffisant pour remporter une majorité.

En passant, le NPD serait l'opposition officielle (et les Conservateurs termineraient 3e) 0.7% du temps. Ainsi, ce sondage ne laisse pas beaucoup d'incertitude quant au gagnant ou même concernant l'ordre des trois principaux partis.


Regardons les résultats région par région.

Le PLC serait en tête dans les Maritimes par une marge énorme. La plupart des sondages récents montrent le même effet. Je suis sceptique quant à la capacité des Libéraux de réellement conserver une avance de 30 points dans cette région, mais force est de constater que les sondages s'entendent sur ce point, depuis plusieurs semaines.

Au Québec, il y a une course à trois entre le PLC, NPD et le Bloc. Ce dernier alterne les bons et mauvais sondages. Dans certains il se retrouve à 27%, dans d'autres il chuterait sous les 20%. Difficile de dire qui a raison. Pourtant, le résultat du Bloc est crucial. À 27%, le Bloc est dans la course et pourrait même remporter le plus de sièges dans la Belle province. à 20% et moins, on se retrouve dans une situation similaire à 2011 où le Bloc pourrait se retrouver avec seulement quelques députés (voire aucun). Le Bloc a vraiment un seuil critique en-dessous duquel il n'est simplement plus dans la course. À l'inverse, s'il est compétitif, il l'est pour la première place.

On peut espérer que les nombreux sondages qui auront lieu au cours de la prochaine élection pourront mieux nous éclairer sur le niveau réel du Bloc. Car la situation est fort différente si le Bloc remporte 25 sièges et plus ou seulement 1-5. En particulier, cela pourrait bien être la différence entre une majorité et minorité pour Justin Trudeau.

Si nous comparons les projections avec les résultats dans la partielle dans Bourassa, on voit que le NPD est largement sous-estimé alors que le Bloc est surestimé (le PLC est okay en tenant compte de la perte de Denis Coderre dans le comté). Soit les résultats dans Bourassa ont été influencés par des facteurs locaux, soit Ipsos sous-estime le NPD.

En Ontario, l'avance Libérale est conséquente et plus importante que dans les sondages récents. Pour les Libéraux, prendre la tête en Ontario est bien sûr crucial. Cependant, comparons là aussi les résultats de la partielle dans Toronto-Centre aux projections basées sur ce sondage. Pour rappel, l'élection partielle a vu le PLC remporter ce comté avec 49% des voix, contre 36% au NPD. Les projections ont le PLC à 50% et le NPD à 34%. À l'inverse de Bourassa, les deux s'entendent presque parfaitement.

Dans les Prairies, Le PLC est sondé juste derrière le PCC. Si cela devait s'avérer correct lors de la prochaine élection, ce serait possiblement le meilleur exemple de l'effet Trudeau. En effet, les Libéraux étaient quasiment inexistant à l'ouest de l'Ontario en 2011. Encore une fois, comparons les projections aux résultats des deux élections partielles. Passons Brandon-Souris où les résultats étaient fortement influencés par des effets locaux (note: les projections ne tiennent pas compte des résultats de lundi, cela sera fait d'ici peu) et concentrons-nous sur Provencher. Les Conservateurs ont conservé ce comté facilement (58% vs 30%). Les projections ont le PCC à 62% et le PLC à 29%. Donc la aussi, les deux s'entendent. Cela augmente notre confiance envers les chiffres d'Ipsos.

Au final, un très bon sondage pour les Libéraux après un lundi un peu décevant (deux victoires et une grosse remontée dans Brandon-Souris, mais une petite déception vu que les sondages prédisaient une large victoire Libérale. Aussi, un résultat moins bon que prévu dans Provencher). Mais 2015 est encore loin. Je pense que la prochaine élection pourrait être la première avec les trois parties aux coudes-à-coudes. Le NPD étant cependant défavorisé avec le mode de scrutin et la répartition de son vote.

November 28th 2013: How wrong were the polls in Brandon-Souris?

November 28th 2013: How wrong were the polls in Brandon-Souris?
Out of the four by-election last Monday, Brandon-Souris was the only one were the polls (from Forum) picked the wrong winner (the polls weren't perfect by any means in the other ridings, especially Provencher, but they at least had the right winner).

While the Liberal candidate was projected to win easily, the Conservatives ultimately managed to hold onto this seat by small margin. It's clear that local effects played a great role, as this riding should never have been in play for the Liberals (or the NDP) based on the last election and provincial polling. Still, not only were the Liberals polled ahead consistently during the last month, their lead was actually increasing. In the very last poll, the lead was 59% vs 30%! To think that you can be polled 29 points ahead and still lose is crazy.

Since it was a riding-specific poll, the margins of error were large (or, alternatively, the sample size was small). Strangely enough, Forum decided to decrease the sample size with every new poll, from 527 on November 5th to only 368 on November 24th. Was it on purpose or was it becoming too hard to find people to answer the polls (it isn't a big riding)?

The question is really: given the actual results, what were the odds that Forum would get a sample with 59% Liberals and only 30% of Conservatives, out of 368 respondents? I decided to answer this question. I ran 100,000 simulations of a multinomial distribution. I used the percentages of the actual by-election.

Out of these simulations, the most extreme result was 54% for the Liberals. Let me rephrase that: given the actual results, out of a 100,000 samples drawn randomly, the Liberals never got MORE than 54%. So getting a sample with 59% Liberals was not possible, not out of 100,000 simulations. Similarly, the lowest I could get for the Conservatives was 32%. So again, if the sample was indeed random, Forum could not have got as many Liberals and as few Conservatives in its sample. For both parties, the observed percentages in the poll are not possible, for either party.

Ok but let's be fair to Forum: their last poll was different from their other ones. They didn't have the Liberals ahead by 29 points every time. So let's use their other two polls. The one from November 22 had 443 observations and had the Liberals at 50% and the Conservatives at 36%.

In this case, we do have cases with the Liberals as high as 50% and the Tories as low as 36%. But the probabilities of having the Liberals above 48% is only 1%, while the probability of getting the Tories below 38% is also only 1%. So even if we aren't too specific (i.e: we don't want to have exactly 50% LPC and 36% CPC), we see that the odds are at less than 1%. The other polls has the Liberals right, but the Tories still widely underestimated.

Some of you might argue that it was indeed possible and Forum just got unlucky. That could be a potential excuse if Forum had had one poll released only. But Forum released 4 polls in the last month alone. And all of them had the Conservatives at 36% or less. If your sample is truly random, then you can be unlucky a couple of times (in theory, 5 times out of a 100), but 4 times in a row during the same month? We are getting close to 0%.

In conclusion, statistical variation alone can't explain the results from the Forum polls. It simply is not possible to be that unlucky so many times in a row. So clearly, something else happened. The people being polled were not the ones who actually voted. Or some changed their mind. You can find other explanations (or combinations of explanations) if you want.

One excuse could be the low turnout. But at 44.7%, it isn't that much lower than the 57.5% of the last general election. So sure, it's harder to identify voters during a by-election, but you can't succeed if you don't try. What's the point of polling four times in a  month if every time, you don't reach the right people?

Honestly, this is puzzling me. Pollsters don't only do political polls, they mostly make their money for doing market research for private companies. But if I were a business owner, why on earth would I pay Forum (or any other pollster) when I see how poorly they do during elections? How could I be sure they are indeed reaching my consumers?

As for me, I'll keep relying heavily on the simulations which allow me to be less dependent on the polls. But at some point, if I need to call every riding with less than a 30 points lead a toss-up, I might as well stop making projections. In the case of Brandon-Souris, the model (based on the regional polls) would have predicted an easy Conservative win. But these riding specific polls should not be that wrong.

November 26th 2013: Tories and grits hold onto their seats in by-elections. Mixed results for the polls

November 26th 2013: Tories and grits hold onto their seats in by-elections. Mixed results for the polls
What was supposed to be a night with three Liberals wins, including a gain in Brandon-Souris ended up in the Tories keeping their two seats. The hold in Brandon-Souris was a close call and much closer than it should have been given the past election results and the current provincial polls. But at the end, while the Forum polls consistently showed the LPC ahead, the CPC managed to survive.

Let's look at the results and compare them to the riding-level Forum polls and the projections based on the latest national polls. But before we do, let's keep in mind that by-elections results must be interpreted with caution. The turnout is so much lower than during a general election and local factors can play a greater role.


1. Bourassa.
It was supposed to be an easy Liberal win and we got just that. The polls had the Liberal candidate, Dubourg, around 50% over the last weeks (with a drop in the very last poll). He actually received 48% of the vote. While the last minute drop didn't materialize for the Grits, the upward trend for the NDP did happen. The NDP candidate received 31%, exactly the score in the last poll. This is right in line with the 2011 results. So if people think the NDP will simply disapear in Quebec next election and that 2011 was a fluke, I believe they should think again.
The big losers here were the other parties. They all performed significantly below expectations. But with the lowest turnout among the 4 by-elections (at 26% only), it seems only the main two contenders managed to get their voters out.

So a good win for the Liberals, but the numbers are most likely an indication that the NDP won't be easy to beat next election. They might lose some seats to the Liberals in Montreal, but could ultimately compensate these losses by gains from the Bloc.

2. Toronto-Centre
The polls were spot-on for this one. If we try to replicate these results using the simulator (and keep in mind that Conservative voters most likely stayed home), we see that the Liberals and Conservatives are more likely head to head in this province, with the NDP not far behind. Given the importance of Ontario during an general election, this is promising (as far as suspense is concerned of course).

3. Brandon-Souris.
This is the only one the Forum polls got completley wrong. And by that, I really mean it. In their last poll, they had the Liberals ahead with 59% of the votes, compared to 30% to the CPC. The actual results were 44% CPC vs 43% LPC. These are quite huge errors, even if we apply the margins of error. Forum was clearly wrong, all campaign long.

In my post of yesterday, I said that the polls had the Liberals easily, while the model (based on recent national and regional polls) would actually have an easy win for the Tories. So it looks like a mix of both would have given us a good estimate. Except that doing such an average might not necessarily make sense.

4. Provencher.
The polls had the right winner, but they underestimated the Conservatives and under-estimated the Liberals. I wrote yesterday that for me, the results in this riding could be the most meaningful ones. I still think so. The easy hold from the Tories and the underperformance of the Liberals mostly show one thing: when it counts, the Conservatives can win. If I were Justin Trudeau, I'd be a little bit skpetical of all the national polls showing such a big lead for his party. If anything, the results of last night (especially in Provencher) show a strong resilience of the Conservatives. Sure they were down a lot in Bourassa and Toronto-Centre, but these were riding where they couldn't win anyway. Where it counted (Provencher and Brandon-Souris), their voters were there. The results also indicate that the Liberals might not be up as much as expected in the Prairies.

To conclude, while it was nice to have so many polls for these by-elections, I can only deplore the lack of a "likely voter" model. It seems to me that by-elections, with their low turnouts, would have been the perfect place to experiment with such models. So far in Canada, it seems we only have Ekos and Abacus who have such models. Ekos' results have been terrible (and their model actually made it worst in BC last election) while Abacus is simply reweighting by age. Nice but maybe too simple.

All in all, Liberals and Conservatives had a good night. The NDP had a mixed one (closer than expected in Toronto and Bourassa, but completely out in Provencher) and the Bloc only got bad news, so did the Green Party.

November 25th: Liberals up for three wins out of 4 in by-elections, but only one real gain

November 25th: Liberals up for three wins out of 4 in by-elections, but only one real gain
Four by-elections are taking place today, in three different provinces. The Liberals will most likely win 3 of them, but we should remember that only one riding will likely change colour today: Brandon-souris.

I covered these by-elections and polls before, and interested readers can find the post here.

The latest Forum poll (who has been polling these four ridings for weeks now, something that I think is quite unusual for by-elections) shows a slightly different story from the first three polls. We could say that we finally saw some changes!

Let's take a look riding by riding and let's compare these polls to the projections we should expect based on the latest national/provincial polling numbers put into the model/simulator.

1. Bourassa.
The former riding of the new Montreal Mayor Denis Coderre. The LPC has won there easily over the last decade and more. And since the last election, Justin Trudeau has boosted his party support in Quebec to new highs (in recent years), even actually taking first place in most polls. We shouldn't therefore expect any suspense in this riding.

The Forum polls have all shown the new Liberal candidate largely ahead. Dubourg is almost polled as high as what we would expect if Denis Coderre was still running in this riding. Or at least he was a month ago. With recent polls showing the LPC as high as 35-38% in la Belle Province (see the Crop poll from last week for instance), it seems Dubourg is doing slightly worse than what we would expect from Coderre. I estimated the Coderre effect to be around 13-points here and this is pretty much what we're observing here.

The big talk talk over the last day of course was the drop of 7 points from Dubourg and the gain of 10 points by the NDP. If we use the last three polls, we actually see the Liberals down 13 points (from 56% to 43%). So, should the Grits be worried? Maybe, but let's look at two key elements. First of all, the sample size of these polls is really small. In Bourassa, Forum had 238 observations. In the other polls, it varied between 280 to 400. A party at 43% in a poll with 238 observations has margins of error equal to 6.3%. It means the 95% confidence interval is 36.7%-49.3%. Quite an imprecise estimate. For the NDP, at 31%, its margins of error are 5.9%, giving us confidence interval of 23%-36.9%.

So it seems that it'd indeed be possible for the NDP to be ahead of the Liberals. Except that this isn't how it works. That would be true if there was only two parties. In this case, the "twice the margins of error" would be techniclaly correct. But it's not the case. In this specific example, the margin of error for the difference between the Liberals and the NDP is 10.8 points. It means that the actual lead of 12 points is outside and is thus significant. In other words: statistically speaking, at a 95% confidence level, the last Forum poll in the riding of Bourassa shows that the Liberal candidate will win. Of course, it does leave 5% chances that this poll is completely wrong. Remember that the "twice the margin of error" rule is wrong for Canadian politics where we have multiple parties.

The other element here is time. While the Liberals clearly experienced a negative trend during the last month (the difference between the projected support for Dubourg in this poll is significantly different from the poll published on November 5th), there might be a race if the campaign was lasting a couple more weeks. But given that the election is today, it seems unlikely the trend for the Liberals (as well as the new upward trend observed for the NDP) will be enough to create a huge surprise. Again, keep in mind that with sample sizes so small, variations are expected and can even be important. After all, the 7-points drop during the last two polls is not even significant!

All in all, anything but a Liberal win would be a huge surprise. However, Dubourg must win with at least a 10 points lead. Anything else and it would/should be seen as a failure. After all, even during the disaster that was the 2011 election for the Liberals, they won this riding with more than 8-points. The loss of Coderre should be more than compensated by the new popularity of the LPC in this province.

Conclusion: polls say Liberals (relatively easily despite a drop in the end), model says Liberals easily. So anything but a Liberal win would constitute a big surprise. The real story will be to see how easily (or not) does Dubourg win.

2. Toronto Center.
Forum even published two polls in this riding during the last week. Similarly to what we observed in Bourassa, the Liberals' lead has decreased continuously. Indeed, we moved from a 15 points lead in October to a small lead of 8 points yesterday. The sample size is greater than in Bourassa (544 observations). This 8-points lead is actually still significant, but barely. The minimum lead to be significant is 7.8%.
However, remember that margins of error work both ways. So while it is possible for the NDP and LPC to be actually tied in this riding, it's just as likely for the Liberals to have a huge lead. Don't confuse what is possible and what is likely. If you look at the numbers from Forum, you see the Grits very stable. The NDP's rise is done at the expense of the Conservatives. Is it a local effect or an indication of a broader effect in Ontario? Hard to tell. Recent polls haven't really shown a NDP rise in this province or nationally (except for one poll by Ipsos-Reid). The latest numbers from Forum put the Liberals first in Ontario with 41%. head of the Conservatives with 31% and the NDP at 23%. Put into the simulator, you would expect the Liberal candidate to be around 55%, largely ahead of the NDP.

So are the Liberals actually lower than that in Ontario (and the NDP higher), or is it simply a local effect? Again, hard to tell. But as in Bourassa, the LPC won this riding in 2011 by 11 points. They must hold this riding by at least this margin (and actually, we should really expect them to win bigger than this). The simple fact that we could have a race in this riding is puzzling.

Conclusion: polls say Liberals (but getting closer), model says Liberals. We should therefore expect a win by the Grits, but again the margin will be what we should be looking at.

3. Brandon-Souris.
This riding should be very easy to project. The Liberals received 5.4% of the votes in 2011! Even with Justin Trudeau as the new (and popular) leader, it should be a no brainer. Yet, the Forum polls have all showns a likely Liberal victory! Clear local effects are in play here (in particular, some controversies regarding the CPC nomination). And as opposes to the first two ridings, the Liberals lead hasn't decreased in the last polls (it actually increased and the change is significant). So expect a Conservative upset there. This is definitely a riding that Harper should never has lost.

Conclusion: polls say Liberals, model says Conservatives. But the model is most likely useless in this case as the strong local effects make the provincial numbers and trends meaningless. The Liberals should gain a seat. Only possible problem: the turnout. But if Conservative voters are upset at their party, it might not be that hard to get them out to vote against it.

4. Provencher
The Forum polls have consistently shown a healthy Conservative lead. Despite a slight drop in the last poll, it is very difficult to imagine (and statistiscally very unlikely) to see an upset here. Given that the CPC won the riding with more than 70% of the votes in 2011, we shouldn't expect anything less. The numbers are still meaningful though. Provincial polls (that aggregate Manitoba and Saskatchewan though) usually show the Liberals up quite a bit compared to 2011. Still, polls have the CPC ahead and the projected results in Provencher show that the Tory candidate should have a bigger lead than what Forum shows. And the NDP shouldn't be that low.
This riding could actually be the most interesting of the four. Not in term of suspense, but as far as giving us information regarding where each party stands in the Prairies. A strong Liberal showing could indicate that this party is back as the main opposition in this region, relagating the NDP in third place. Ironically, while most of the coverage will likely be about the three Liberals wins and the gain in Brandon-Souris, the most interesting number could well be the margin of defeat in Provencher.

Conclusion: polls say Conservatives, model says Conservatives. A Liberal win here would be as much of as surprise as a Liberal loss in Toronto-Center or Bourassa.

20 Novembre 2013: Crop montre le PLQ et PQ en baisse, les tiers partis à la hausse.

Nous pourrions (devrions?) être en campagne électorale actuellement, si Pauline Marois et le PQ n'en avaient décidé autrement après avoir envisagé cette option durant quelques semaines. Le dernier sondage Crop montre que cette décision a peut-être été la bonne pour la formation souverainiste. Le PQ recule en effet et ne pointe qu'à 32% (note: la différence n'est pas significative par rapport au dernier sondage, mais oublions cela pour l'instant).

Intentions de votes, projections de sièges avec intervalles à 95%, chances de gagner

Le PLQ reste en tête mais perd lui aussi des plumes, passant de 38% à 37%. Une telle avance de 5 points serait vraisemblablement suffisante pour que Philippe Couillard devienne Premier Ministre. Pour rappel, mes estimations récentes montrent que le PQ bénéficie d'une avance d'environ 3 points en raison de la concentration du vote Libéral (en d'autres termes, le PLQ a besoin d'une avance de 3 points afin d'avoir 50% de chances de remporter le plus de sièges). Ainsi, 5 points est au-dessus de cette marge et porterait le PLQ aux portes d'une majorité (plus de détails ci-dessous).

Ce sondage est relativement favorable aux tiers partis, à commencer par la CAQ qui voit enfin son score augmenter à 17%. On est loin des 27% de 2012, mais en même temps, cette formation étaient à ce niveau avant la dernière élection Québécoise. Donc pas de raison de paniquer pour François Legault, mais pas de raison de célébrer non plus. En particulier, la CAQ se retrouverait avec une très faible délégation de députés.

L'autre parti en progression est QS qui regrimpe à 10%. Les cyniques d'entres vous diront que les sondages surévaluent les petits partis et vous n'auriez pas torts. Néanmoins, être sondé à 10% est une performance remarquable pour cette formation. Les projections "moyennes" continuent de n'accorder "que" deux sièges à QS, mais le potentiel pour d'autres victoires est définitivement là. Cela ne prendrait que de relativement faibles "bonus" pour que la formation de Françoise David ne ravisse les comtés de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Laurier-Dorion ou même Hochelaga. Par le passé, QS a démontré être très efficace lorsqu'un comté était ciblé. Le PQ devrait définitivement se méfier si les intentions de votes actuelles devaient persister.

Quant aux autres partis (ON, Verts), comme d'habitude, Crop publie son sondage de manière très "broche à foin" en bon Québécois. Et au moment d'écrire ce billet, j'avoue ne simplement pas connaître les intentions de votes pour ces deux partis. La catégorie "autres" représente 4%. Crop ne prend même plus la peine d'inclure le Parti Vert comme option, alors j'imagine qu'ON doit être à 3% et les autres à 1%. Pour ces projections, j'ai mis ON et les Verts à 2%. Cela ne change pas grand chose de toutes manières. Et non, avant que certains ne demandent, je ne récrirai pas ce billet une fois les chiffres connus. Vous êtes libres de faire vos projections dans le simulateur.


En termes de probabilités, le PLQ aurait 66% de chances de remporter le plus de sièges, alors que le PQ n'aurait que 34% de chances de conserver le pouvoir. Il n'en reste pas moins qu'en théorie, et en se basant uniquement sur ce sondage, les deux formations pourraient gagner.

Yves Rivet de Crop déclare qu'avec ces intentions de votes, le PLQ formerait "certainement" un gouvernement minoritaire. J'ignore si Crop possède un modèle avancé de projections des sièges (je soupçonne fortement que non), mais je ne suis pas totalement d'accord. Le PLQ est certes à seulement 37%, mais son avance est de 5 points. Dans les faits, sur 5000 simulations (qui tiennent compte de l'incertitude liée aux sondages ainsi qu'au mode de scrutin), le PLQ remporterait 63 sièges et plus 2037 fois, ce qui représente environ 41% du temps. Une autre façon de voir cela est de constater qu'en cas de victoire, le PLQ serait majoritaire environ 60% du temps. Ainsi, conditionnellement à remporter le scrutin Philippe Couillard aurait en fait davantage de chances d'être majoritaire que minoritaire.

Il faut ben réaliser une chose ici: la CAQ et QS ne prennent au total que 7 sièges en moyenne. Nous sommes essentiellement dans un système à deux partis (pour ce qui est des sièges). Et dans un tel système, le gagnant remporte une majorité. Pour qu'une minorité se produise, il faut au moins un tiers parti élevé (comme ce fût le cas en 2007 et 2012 avec respectivement l'ADQ et la CAQ). Ainsi, je suis surpris de remarquer le général consensus en faveur d'un gouvernement minoritaire.

À remarquer que si l'on tient compte de l'incertitude lié aux sondages, le PQ a non seulement des chances de remporter le plus de sièges, mais pourrait même être majoritaire. Les probabilités sont faibles (12%) et contrairement au PLQ, Pauline Marois a davantage de chances d'être minoritaire que majoritaire.

Bien sûr, il se peut que Monsieur Rivet ne tienne pas compte de l'incertitude de son sondage (les marges d'erreurs) et parte du principe que le PLQ récolterait bel et bien 37% des voix. Le graphique ci-dessous vous montre la distribution possible des sièges PLQ si je ne tient compte que de l'incertitude lié au mode de scrutin. Les résultats possibles sont naturellement davantage limités que précédemment.

Distribution du nombre de sièges PLQ possibles, basée sur 5000 simulations avec le PLQ à 37% (selon sondage Crop)

Comme vous pouvez le voir, le mode de scrutin (ou, si vous préférez la distribution du vote et la conversion votes-sièges) est telle que le PLQ pourrait bel et bien remporter une majorité avec une avance de seulement 5 points (et en étant à seulement 37%). La moyenne est en fait à 61, soit juste en-dessous d'une majorité. Néanmoins, les chances d'une majorité seraient quand même de 26%.

Le PQ, malgré un retard de 5 points, pourrait remporter le plus de sièges. Cela prendrait une chance/efficacité incroyable et improbable, mais ce n'est pas impossible. Les chances seraient de 12% (en partant du principe qu'en cas d'égalité, le PQ conserverait le pouvoir). Il y a même deux scénarios où Pauline Marois remporterait une majorité! Mais 2 fois sur 5000, je ne miserais pas sur ce scénario.

Au final, je ne serais pas aussi sûr que monsieur Rivet quant à la possibilité d'une majorité Libérale. En regardant le graphique ci-dessus, je vous laisse décider par vous-même.

Pour terminer, une anecdote intéressante, sur les 5000 simulations (avec la double incertitude sondages/mode de scrutin), il y a un cas de figure où QS remporterait le même nombre de comtés que la CAQ (5 chacun)! Fort improbable, mais pas impossible. QS a un vote bien plus concentré et potentiellement plus efficace.

7 Novembre 2013: Élections partielles et l'effet Coderre

Forum vient de publier un nouveau sondage (ou plutôt 4 sondages) pour les élections partielles à venir. En gros, peu de changement par rapport au précédent sondage, si ce n'est la chute du Parti vert dans Bourassa suite à la démission de leur "candidat vedette" George Laraque. Je suis déçu de voir cela car si le dernier sondage disait vrai, Laraque aurait pu se targuer de bénéficier d'un effet personnel fort important et j'aurais voulu voir si cela tenait lors de l'élection.

Quoiqu'il en soit, mon analyse précédente s'applique encore. La seule autre différence concerne la légère chute des Conservateurs dans Toronto Centre. Soit il s'agît d'un effet local, soit le CPC a chuté quelque peu en Ontario depuis les récents sondages.

J'aimerais me concentrer sur la partielle dans Bourassa. Ce comté était détenu par le maintenant nouveau maire de Montréal, Denis Coderre. Son remplaçant, Emmanuel Dubourg, est sondé largement gagnant. Le dernier sondage lui donnant même une avance de 56% contre 19% au NPD.


Si l'on "inverse" le modèle, c'est-à-dire que l'on essaie de trouver les intentions de vote provinciales qui donneraient de tels chiffres dans ce comté, on obtient que le PLC serait actuellement aux alentours des 35% dans la belle province. Le NPD serait juste derrière à 27-30% et le Bloc troisième avec 20-22%. Ces chiffres correspondent assez bien au dernier sondage Abacus par exemple.

Mais il se peut qu'en fait le PLC soit bien plus élevé au Québec. Coderre était un des candidats bien connus et réputé pour le PLC. Il devait ainsi probablement bénéficier d'un effet personnel. Maintenant que cet effet n'est potentiellement plus là, pour que le candidat Libéral soit sondé si haut, il faudrait que le PLC soit au-dessus des 35%. Mais pour estimer cela, il nous faut tout d'abord estimer si Denis Coderre bénéficiait bel et bien d'un bonus.

La principale difficulté ici est que Denis Coderre a occupé son siège depuis 1997. Cela rend la tâche plus difficile que dans le cas Philippe Couillard où le chef Libéral avait changé de comté entre deux élections, nous permettant vraiment de comparer et identifier un possible effet. Néanmoins, essayons quand même. L'effet peut être de deux natures: 1) Un "swing" différent. Par exemple, quand le PLC chute de 10 points provincialement, Coderre ne chutait que de 5 points. 2) Un effet constant, du style: Coderre était toujours 10 points au-dessus de la moyenne PLC dans la région.

J'ai testé les deux en utilisant les résultats 2004-2011. Voici un tableau récapitulatif:


Denis Coderre
Moyenne PLC dans Mtl Est
Variation Coderre
Variation moyenne PLC
2004
50.03
37.11


2006
43.41
30.45
-6.6
-6.7
2008
49.79
33.83
6.4
3.4
2011
40.9
24.33
-8.9
-9.5

En gros, Denis Coderre était en gros 13-15 points au-dessus de la moyenne de son parti dans la région (Montréal Est). Par contre, en termes de variations, Coderre ne semblait pas être plus ou moins volatile que son parti. Il avait augmenté davantage en 2008, mais ce n'est pas assez pour que l'effet Coderre soit significatif statistiquement.

Alors la question qui se pose: maintenant que Coderre n'est plus dans ce comté, est-ce que le nouveau candidat PLC a directement perdu cet avantage de 13-15 points? (en d'autres mots, le candidat PLC dans Bourassa serait maintenant dans la moyenne de ce parti dans cette région) Si tel est le cas, en étant sondé à 56% dans Bourassa, il faudrait que le PLC soit en fait vers les 45% au Québec, largement devant le NPD et le Bloc.

En conclusion, soit Emmanuel Dubourg bénéficie d'un effet similaire à Denis Coderre (appelons cela la loyauté Libérale) et le PLC est aux alentours des 35% provincialement. Soit Dubourg ne bénéficie pas du même effet et son parti est en fait plutôt à environ 45% dans la Belle Province.

Cela peut sembler trivial, mais ce n'est pas le cas. Dans le premier cas, Justin Trudeau et le PLC remporteraient beaucoup de sièges au Québec, mais la lutte serait chaude avec le NPD et le Bloc (en termes de sièges). Dans le second cas de figure, le Québec verrait une vague rouge qui porterait Justin Trudeau aux portes d'une majorité. La vérité est probablement entre les deux et le nouveau candidat Libéral, bien que pas aussi populaire que l'ancien député, continue d'avoir un avantage par rapport à la moyenne dans la région. Apres tout, Emmanuel Dubourg n'est pas un inconnu et peut largement être qualifié de candidat vedette.

October 24th 2013: Abacus poll shows Liberals favorite to win despite losing Ontario

The latest Abacus poll shows a tie nationally between the Liberals and the Conservatives, not much different from polls last month. However, as usual in federal seats projections, the provincial/regional breakdown is really what matters. In this case, the Liberals have enough of a lead in the Atlantic and in Quebec to overcome a deficit in Ontario (and pretty much everywhere else in the West). This is new. This is also the first time in months that the Liberals would have a higher chance of winning the most seats than the Tories.

Vote intentions; Seat projections with 95% confidence intervals; Chances of winning


When was the last time the Grits won an election without winning the most seats in Ontario? If anybody knows (I'm lazy right now), please let me know in the comments.

Specifically, the Liberals are behind by 6 points in Ontario (32% vs 38%) and would only have a little bit over 10% chances of winning the most seats in this province when we account for the uncertainty of the poll as well as of the electoral system. Usually, and especially for the Liberals, this would mean game over. But this time around, their lead is so insane in Atlantic Canada (they stand at 56%!) and, to some extent, in Quebec (first with 34%, ahead of the NDP at 26%), that it would actually be enough to retake power.

Make no mistake though, it'd be pretty close and the chances of winning are almost 50-50. Specifically, Justin Trudeau would have 54% chances of becoming the next Prime Minister. He would only get  a minority though. And I'm not using the new maps with the additional seats. Given that these seats are in provinces where the Conservatives are leading, it is well possible that Stephen Harper would remain PM.

For both parties, chances of a majority are currently at 0%. Well, techically, there are 3 simulations out of 5000 where the LPC gets a majority. But you see what I mean. Notice that the seats range is wider for the Liberals. It shows that the Conservatives seats and support are more stable and firm. In this case, it's mostly because of Quebec. For the Tories, it doesn't matter whether they are a couple of points over- or underestimated in this province. But for the Liberals, a couple of points means a lot of seats. So the simulations have a greater impact on the Liberals' total number of seats than on the Conservatives.

These numbers look good for the Liberals (except in Ontario), but not as good as the numbers from the latest Forum poll. In this one, the Grist would cruise to a probable majority. I decided not to use the Forum polls for these projections because the numbers just seemed weird to me. If it was an election, I'd include it, but for now, I chose to display the projections based on the Abacus one only. In the Forum one, numbers in Quebec in particular are very different (from Abacus as well as a recent Leger).  Forum seems much harder on the NDP. For instance, they find that as much as 33% of NDP voters in 2011 would now vote Liberals. For Abacus, it's only 21%. Also, Forum has the Liberals actually ahead in the Prairies. If that was actually the case, it'd be a pretty big swing compared to the last election. Anyway, if you think Forum is right just input its number in the simulator.

One interesting thing to look at is the Bloc in Quebec. The number of seats this party can win varies quite a lot. It really seems that dropping below 25% is like a treshold for this party. So the projections are very different depending on whether we use a poll with this party at 19% as in Abacus or at 27% as in Forum. Hopefully, if this was an election, we'd get tracking polls daily.

We'll see next month if these numbers align with the byelections results.

23 octobre 2013: Projections en chiffres

23 octobre 2013: Projections en chiffres
Si vous voulez tous les détails ainsi qu'une analyse des résultats, lisez mon billet d'hier. Aujourd'hui, ce billet est là pour ceux qui aiment les chiffres.

Projections et probabilités basées sur une moyenne des deux récents sondages Léger et Crop. En faisant la moyenne, les chances de victoires du PLQ et du PQ sont quasiment 50-50.

Scénarios
Probabilités
Victoire PLQ
50.5%
Majorité du PLQ
27%
Victoire du PQ
49.5%
Égalité (sièges) entre PLQ et PQ
25%


Victoire PLQ en ne tenant compte que de l’incertitude lié au mode de scrutin
51.5%


Sièges

Max PLQ
85
Min PLQ
35
Max PQ
80
Min PQ
35
Max CAQ
15
Min CAQ
3
Max QS
4
Max QS
1


Autres

# comtés où trois partis peuvent gagner
21
# comtés où un parti gagne 100% du temps
37
Pour le PLQ
21
Pour le PQ
13
Pour la CAQ
2
Pour QS
1


Plus petit % de voix avec lequel le PQ gagne
30.25%
Écart avec le PLQ
-3.5 pts
Plus grand déficit avec lequel le PQ remporte quand même le plus de sièges
-7.5 pts




# comtés remportés par PLQ ou CAQ alors que PQ+QS>PLQ ou CAQ (=division du vote)
11

22 octobre 2013: Sondage Crop montre la CAQ en baisse, le PLQ et PQ qui en profitent

Avant de parler de ce sondage, j'aimerais attirer votre attention sur ce billet (en anglais) qui parle des 4 élections partielles au fédéral qui auront lieu le 25 novembre et des sondages Forum dans ce quatre circonscriptions. Cela pourrait intéresser quelques-uns d'entre vous.

Passons donc au sondage Crop. Pas de grandes différences par rapport au dernier Léger. Cependant, si l'on compare au dernier sondage Crop (de septembre), le PLQ et le PQ progressent (respectivement, de 35% à 38% et de 30% à 34%, les deux changements n'étant pas significatifs cependant. Il faudrait un changement d'au moins 4.2 points pour le PLQ pour que cela soit significatif). La grande perdante étant bien sûr la CAQ qui tombe à 15%, 6 points de moins que dans le dernier Crop et 2 de moins que dans le récent Léger.

J'écrivais récemment que la CAQ à 18% faisait davantage de mal au PLQ. Si ce parti continue de baisser, les Libéraux en seraient les principaux bénéficiaires. Ce sondage Crop ne confirme pas cela parfaitement cependant puisque le PQ est aussi en hausse. Par contre, si l'on compare aux sondages Léger des deux derniers mois, alors là il devient claire que le PLQ reprend davantage de ces votes.

Quoiqu'il en soit, en utilisant ce sondage (et uniquement ce sondage), voici les projections.

[Note: lorsque j'ai écrit ce billet, je savais seulement que les "autres partis" représentaient 6% du total. Je ne savais pas si les vrais intentions pour ON et les Verts (cette info n'était pas disponible dans l'article sur cyberpresse). J'avais ainsi utilisé les % du dernier Léger pour ces deux formations. Tel qu'indiqué dans les commentaires, ON est en fait à 4% dans ce sondage. Je ne corrigerai pas le graphique ou les projections car cela ne change pas grand chose au final. Mais la précision était importante]

Intentions de votes; projections de sièges avec intervalles de confiances à 95%; chances de gagner

En gros, il s'agît d'une inversion des projections récentes. Le PLQ serait projeté gagnant de très peu. Les chances de gagner seraient 60-40, mais à l'avantage du parti de Philippe Couillard cette fois-ci. Il reste quand même assez incroyable de penser qu'un parti qui a 4 points de retard aurait 40% de chances de remporter le scrutin. Mais ce 40% inclut l'incertitude liée aux sondages, pas seulement l'effet du mode de scrutin et de la concentration du vote libéral.

Les chances d'une majorité sont de 37% pour le PLQ et de 19% pour le PQ. Ainsi, le pari d'élections automnales pour la formation souverainiste serait un peu risqué. Du moins selon ce sondage. En même temps, ce sondage Crop montre une augmentation des appuis à la Charte. Et comme je l'ai mentionné plus haut, si l'on compare seulement les sondages Crop, le PQ est en fait en progression plus importante. Alors on pourrait presque conclure que Pauline Marois a la tendance favorable. Pour ma part, je conserve mon opinion: des élections cet automne sont probablement la meilleure option pour Pauline Marois. À condition de faire une bonne campagne ciblée.


J'aimerais attirer votre attention sur un fait assez remarquable. En se basant sur ce sondage, la CAQ a exactement 2 sièges qu'elle est assurée de gagner (Beauce-Nord et Chutes-de-la-Chaudière). C'est le même nombre de comtés que QS est projeté de gagner 100% du temps! Cela illustre bien la situation précaire actuelle du parti de François Legault.

October 21st 2013: Forum poll shows Liberals are up for some gains in by-elections

October 21st 2013: Forum poll shows Liberals are up for some gains in by-elections
Four federal by-elections will take place on November 25th. The four ridings are Toronto-Centre, Bourassa, Provencher and Brandon Souris (in Manitoba). During the last federal election, these ridings elected a Liberal in Toronto and Bourassa, and a Conservative in the the Manitoban riding (all four ridings were won comfortably).

Forum just released four polls in these ridings. As usual with riding level polls, the sample size is quite small, varying from 287 to 855 observations. If you ask me, it's almost ridiculous to publish a poll with 287 observations (in Provencher), but I guess it's better than nothing. To put that in perspective, it means the 95% confidence intervall for the Liberals in Provencher is 23.7%-34.3%.

Here are the findings of the poll. In bracket, I put the results of the last election as well as the latest projections based on an Ipsos poll.

Toronto-Center

CPC: 18% (22.6%; 18%)
LPC: 45% (41%; 49%)
NDP: 30% (30.2%; 29%)
Green: 7% (5%; 4%)

As we can see, the Liberals are up a little bit but overall, all the parties are pretty much constant. For the Liberals, it's actually not very good news as they should be higher. Or, if you prefer, it might means the Liberals aren't up that much provincially in Ontario. More about this below.

Bourassa

CPC: 7% (8%; 7%)
LPC: 47% (40.9%; 51%)
NDP: 18% (32.3%; 20%)
Green: 12% (1.6%; 0%)
Bloc: 15% (16.1%; 21%)

So here, the Liberals are up, the NDP is down. The Green are also up a lot, probably thanks to their star candidate and former NHL player, George Laracque. Compared to the projections, the Bloc is down and again, the Green are up a lot (In the Ipsos poll, the Green party was at 1% in Quebec. Projected in this riding, I had the Green party at 0%. So George Laracque seems to benefit from quite a sizable bonus here). Overall, and it we neglect the Green for a moment, it shows what I've been saying many times: Trudeau did improves the Liberals in Quebec, but mostly by taking votes from the NDP (in Montreal especially).

Provencher

CPC: 56% (70.6%; 57%)
LPC: 29% (6.7%; 18%)
NDP: 9% (17.9%; 18%)
Green: 6% (3%; 7%)

Here we clearly see the Liberals again taking some votes from the NDP. I understand that it looks like good news for the LPC, but if I were them, I'd be a little bit worried about the inability to take some votes away from the Conservatives. After all, if the Liberals want to win the next election, they can't simply take back their votes lost to the NDP in 2012.

Brandon-Souris

CPC: 35% (63.7%; 49%)
LPC: 39% (5,4%; 16%)
NDP: 12% (25.2%; 25%)
Green: 12% (5.7%; 10%)

This riding is more interesting because of the controversy about the Conservative candidate and some possible interferences from the party. It does indeed seem that the CPC might be losing a riding that should be a safe bet. And again, the NDP is down more than projected.

While these numbers are interesting on their own, we need to remember that by-elections are more difficult to predict. The turnout is usually a lot lower and who actually get out to vote are different from the general voters.

For me, the real interest in these numbers is to compare them to the projections that are based on provinvial polling. In Manitoba, we see the Liberals up much more than what the provincial polls would lead us to believe. This suggests that in this province, the Liberals might actually be much higher than in the Ipsos poll. Specifically, in order to replicate the results (you can try in the simulator by yourself), we need to input the Liberals at around 35-40% in the Prairies (in the model, Manitoba and Saskatchewan are combined, as in most polls). On other hand, these riding numbers would indicate the NDP is actually closer to 17-20% in this region. If this was true, the Liberals' chances of winning the next election would be greatly improved as they'd grab quite a lot of seats in this region (and that's before accounting for the new map and seats).

So good news for Trudeau and his party in Manitoba for sure (again, keeping in mind the small sample size as well as the potential other effects in Brandon-Souris). But in Quebec and Ontario, the numbers don't look that good. In Quebec, it probably means the Liberals are around 25%, behind both the Bloc and the NDP. In Ontario, the Grits are likely around 35%. A big improvement over 2012, but not enough to be first.

Of course, we need to account for the possible effect of losing long time star candidates for the Liberals. Specifically, in Bourassa, they had Denis Coderre (who will likely become the next mayor of Montreal). In Toronto-Center, it was Bob Rae. The model currently doesn't account for that. But let's say that losing these two candidates had an adverse effect on the Liberal vote in these ridings, then the Forum numbers could be seen as really good news. The problem here is of course to estimate the "Coderre and Rae" effects. Moreover, it's not like the Liberals aren't running strong candidates this time around.

Make no mistake, I might sound hard on the Liberals, but these numbers are good news overall. It's just that for the two big provinces, they are in line with what we could expect based on most recent polls. And these polls not only showed the Liberals down from the highs reached after the arrival of Justin trudeau, they also had the Conservatives as being favorites to win the next election.

Overall, the Forum polls show that the recent federal polls were probably right in Quebec and Ontario, but not necessarily in Manitoba. At this point though, it's impossible to conclude anything based on numbers with so much uncertainty.