25 août 2012: Nouveau sondage Léger montre une situation très stable


Ma première analyse disponible sur le blogue élection du JdM. Ce billet offre une analyse plus approfondie.

Je dirais que le fait marquant de ce sondage est la nette domination de la CAQ à Québec. Léger a toujours eu le parti de François Legault élevé dans ce coin de pays (et généralement plus élevé que les autres sondeurs), mais l'avance est considérable et le PLQ est carrément troisième!

Mais au-delà de cette avance accrue à Québec, tout est vraiment très, très stable. Si vous comparez les deux derniers sondages Léger, presque tous les chiffres sont semblables, des votes franco aux seconds choix. Et à voir l'absence de réel gagnant au débat, cela n'est pas très étonnant. À moins que le Crop ne vienne nous donner des chiffres très différents, je crois qu'il ne faudra pas s'attendre à de grands bouleversement durant la dernière semaine. Pour illustrer à quel point la situation est potentiellement définie, regardons la part des choix définitifs.

Regardez le tableau en page 10. Vous pouvez y voir le degré de certitude des partisans de chaque parti. Le PQ est solide avec près de 80% d'appuis "sûrs", le PLQ et la CAQ ne sont qu'à environ 70% et QS à seulement 48%. Qu'arriverait-il si tous ceux sans choix définitif changeait d'opinion? Regardons-y de plus près en utilisant ce tableau et les données sur les 2e choix. Bien sûr, le calcul ici est une approximation car il part du principe que les second choix des "définitifs" et "non-définitifs" sont les mêmes, ce qui n'est probablement pas le cas. Néanmoins, on fait avec ce qu'on a.

Si on redistribue 18% des votes du PQ selon les seconds choix, on obtient ces nouvelles intentions de vote (après tenir compte naturellement des électeurs sans second choix qui ne voteraient simplement pas):

PLQ: 27.6%
PQ: 26.9%
CAQ: 29.1
QS: 9.4%
Vert: 2.2%
ON: 3.1%

Cela donnerait CAQ minoritaire (essayez-le dans le simulateur). Donc le PQ n'est pas 100% sûr de gagner, mais avoir tous ses partisans non-définitifs changer de bord est naturellement complètement irréaliste. Poussons l'exercice à sa conclusion logique en redistribuant les non-définitifs de tout le monde. Voici le résultat:

PLQ: 23.8%
PQ: 34.6%
CAQ: 26.6%
QS: 8.2%
Vert: 2.4%
ON: 3.3%

Ainsi, le PQ conforterait en fait son avance. Cela se produit car davantage de "non-définitifs" existent pour les autres partis et ainsi le PQ reçoit davantage de votes qu'il n'en perd. Le PLQ est perdant car il ne bénéficie que de peu de seconds choix. Au final comme on peut le voir, à moins d'un évènement majeur ou du report massif d'électeurs CAQ vers le PLQ (ou vice-versa), ou encore si les partisans PQ restent chez eux le 4 septembre, le PQ est pas mal assuré de terminer 1er. Ce parti a été premier depuis le début de la campagne (sauf bien sûr chez Forum...) et ses partisans sont les plus sûrs de leurs choix. La victoire devrait donc revenir à Pauline Marois qui serait élue Première Ministre le 4 septembre. La vraie question est plutôt de savoir si elle aura une Assemblée Nationale avec une majorité péquiste ou non.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »