20 août 2012: Et si le Québec avait un mode de scrutin à deux tour?


Tiré du blogue du JdM. Article préparé il y a deux jours mais bien d'actualité avec les remarques de Françoise David concernant le mode de scrutin lors du débat hier soir.

Au Québec, il suffit de terminer premier pour remporter une circonscription. Cela ne représente pas forcément une tâche facile, mais ça l'est quand même davantage que de devoir remporter 50%+1 des votes. Certains pays, dont la France, organisent leurs élections sur deux tours. Pour être élu dès le premier tour, il faut remporter une majorité de 50%+1 ou davantage. Sinon, on conserve les deux premiers* et on organise un second tour. D'autres pays ont un système similaire mais sans le coût d'un second tour: les électeurs placent les candidats en ordre de préférences et on redistribue simplement les votes en commençant avec le candidat ayant terminé dernier. Le processus continue jusqu'à ce qu'un candidat ait 50%+1 au moins.

Qu'arriverait-il si un tel système était en place au Québec? Dans cet article, nous simulons les effets de ce mode de scrutin. Nous utilisons les projections récentes basées sur les deux derniers sondages Crop et Léger. Lorsqu'un parti obtient une majorité, le candidat est élu dès le premier. Cela se produit 24 fois dont 12 élus pour le PLQ. Dans les 102 autres cas, nous redistribuons les votes de tous les partis sauf les deux premiers selon les deuxièmes choix tels que fournis par un sondage Léger précédent. Il est important ici de remarquer que cette simulation ne prend pas en compte le fait que si le Québec avait un tel système électoral, les préférences des électeurs pourraient être changées.

En faisant cela, nous avons les projections suivantes:

PLQ PQ CAQ Vert QS ON
Sièges 34 67 22 0 2 0
Sièges avec deux tours 24 66 34 0 1 0

Les détails comté par comté sont ici.

Ainsi, le Parti Québécois perdrait quelques sièges mais conserverait une majorité. Le grand gagnant serait la CAQ qui prendrait la 2e place au PLQ. Comment expliquer cela? La CAQ est populaire (en 2e choix) tant chez le PLQ que chez le PQ. Le parti de François Legault récolterait même 17% chez QS. À l'inverse, le PLQ est bien seul dans son coin. À part un peu chez les électeurs CAQ où le PLQ pourrait récupérer 23% de ceux-ci, le parti de Jean Charest ne peut compter que sur presque aucun report de votes.

Au final, le PLQ ne remporterait que 12 comtés sur 68 dans lesquels il serait présent au second tour. Un résultat incroyablement faible et qui illustre le fait qu'en étant sous les 30%, les Libéraux ne sont plus présents que dans 1 ou 2 régions, dont naturellement l'Ouest de l'île. Quant à Québec Solidaire, ce parti serait présent 3 fois au second tour (dans Mercier, Gouin et Sainte-Marie-Saint-Jacques) mais ne remporterait qu'un seul siège, la faute au report des votes PLQ et CAQ allant davantage au PQ.

La prochaine fois, je regarderai ce qui arriverait si un système proportionnel était en vigueur au Québec.

*Techniquement, le système français permet à tout candidat ayant obtenu au moins 12.5% des électeurs inscrits de se présenter au 2e tour, ce qui fait que parfois il y a trois candidats. Mais ceci est un détail.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »