14 août 2012: Quelques modifications à venir prochainement dans un modèle près de chez vous

Un billet technique vous présentant ce qui pourrait changer d'ici peu. J'ai en effet travaillé sur quelques modifications à apporter au modèle afin de tenir compte de l'actualité et des derniers sondages. Ce modèle n'est pas un changement radical de celui actuellement utilisé logiquement, mais il y a quelques détails qui sont dignes d'intérêt.

Avant de commencer, rappelons que qu'il y a essentiellement deux sortes de variations: au sein de la province et dans toute la province. La variation dans toute la province est celle du style: le PLQ perd 12 points. C'est cette variation que le modèle transpose dans chaque comté, en amplifiant ou atténuant cette variation selon la région. L'autre type de variation est celle où un parti reste stable au niveau provincial mais son vote passe d'une région à une autre. Imaginez le cas extrême où le PQ reste à 35% (comme en 2008) mais ce parti tirerait maintenant son soutien des anglophones. Cette variation n'est pas vraiment incluse dans le modèle car elle est plus rare (surtout à court terme) et elle est moins observable dans les sondages.

Cependant, les sondages montrent deux phénomènes quelque peu différents de ce que le modèle projette actuellement: le PLQ est très compétitif à Québec, étant sondé premier bien souvent. D'autre part, la CAQ semble plus compétitive dans le 450 que ne le laisse penser les projections. Et ce parti vise définitivement des gains dans cette région (hey, ses trois principaux candidats se présentent dans ce coin de pays). Alors comment modifier légèrement le modèle afin de tenir compte de ça?

Une des difficultés cette année est vraiment la disparition de l'ADQ (un parti pour qui le modèle marchait fort bien) et l'inclusion de la CAQ. On pourrait être fainéant et simplement faire l'hypothèse que ADQ=CAQ mais quiconque suivant la politique un tant soit peu sait que ce n'est pas le cas. Ainsi, une des clés du succès cette année est de correctement prédire/projeter où le vote ADQ s'en est allé. Le modèle actuel, comme vous le savez, part du principe que la CAQ a conservé 75% du vote et le reste est allé au PQ, PLQ et QS. Ceci est basé sur l'observation des sondages de la fin de 2011. Cependant, il se peut que le vote Adéquiste se soit reporté différemment selon la région. Et c'est je crois une des raisons expliquant les deux phénomènes observés ci-dessus.

Au lieu de simplement redonner 75% du vote ADQ à la Coalition, le "nouveau" modèle sur lequel je travaille redistribue ce vote un peu autrement selon la région. En particulier, la CAQ ne conserverait que 65% à Québec mais 85% dans le 450. À l'inverse, le PLQ qui récupère en moyenne environ 10% du vote voit sa part augmenter à 20% à Québec. Si vous regardez ce sondage, vous voyez que les Adéquistes étaient bien moins motivés à faire le saut dans la région de Québec. Et avec le conflit étudiant où la position du gouvernement était populaire à Québec, je crois sincèrement que plusieurs adéquistes ont rejoint le PLQ.

Les autres modifications qui seront apportés au modèle sont les suivantes:
- Les coefficients d'ON sont toujours estimés "manuellement" en observant les sondages, mais je fais maintenant une moyenne entre ces coefficients et ceux du PQ et QS. La raison est simplement car dans le dernier Léger, on voit que les électeurs ON se répartissent essentiellement entre ces deux partis. Cela ne change pas grand chose mais fait en sorte que les projections ON sont un peu plus variées que maintenant.
- Les candidats vedettes de la CAQ, le Dr. Barrette et Jacques Duchesneau reçoivent un bonus. Ce bonus est de 15% (donc leur score est multiplié par 1.15). Pour rappel, Legault bénéficie d'un bonus de 20%. Je me suis dit que leur bonus devait être un peu inférieur. Cependant, ce bonus est suffisant pour leur faire gagner leur comté ou être dans la course.
- QS a été modifié un tout petit afin de mettre une partie plus importante de sa hausse à Montréal. Le modèle fait déjà cela mais les derniers sondages montrent que QS semble vraiment progresser à Mtl et surtout à Montréal. Cela rend QS encore plus compétitif dans Gouin par exemple, par genre 1-2 points en plus.

Au final, est-ce que tout cela change beaucoup de choses? En fait un peu, oui. En particulier, la CAQ domine moins à Québec mais est largement plus compétitive dans le 450. Le truc par contre, c'est que la CAQ est projetée avec moins de sièges mais un potentiel plus grand. Par exemple en utilisant les pourcentages des dernières projections, la CAQ remporterait maintenant seulement 13 sièges au lieu de 16. Mais l'intervalle min-max passe de 14-20 à 12-24. Il reste que tant que la CAQ restera aux alentours de 21-24%, ce parti ne peut que terminer troisième. Mais ces modifications font en sorte que le modèle reproduit davantage les faits observés dans les sondages récemment. J'attends les débats et la 2e vague de sondages pour confirmer et je remplacerai le simulateur actuel par le nouveau modèle. Je préfère attendre un peu car les sondages se contredisent un peu concernant la répartition régionale. Par exemple, le modèle actuel était pas mal "spot on" à reproduire le dernier sondage Léger.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »