11 décembre 2013: Crop montre une égalité parfaite entre le PQ et PLQ. Mais Marois aurait 75% de chances de garder son titre de PM

Le nouveau sondage Crop, 4 jours après le plus récent Leger, montre une égalité parfaite à 35% entre le PQ et PLQ. Suivent la CAQ avec 18%, QS avec 10% et ON avec 2% (comme d'habitude chez Crop, le Parti Vert n'est même plus inclus). À remarquer que pour une rare fois avec Crop, nous avons droit à un pdf complet et détaillé! Comparé au dernier Léger, le PQ est 3 pts plus élevés alors que le PLQ perd 2 points. Deux différences non-significatives cependant.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiances à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

Les projections détaillées sont disponibles ici. Et oui je suis bien conscient que les % somment à davantage que 100%. Si vous voulez, utilisez le simulateur et ajustez chaque parti par genre 0.2 pt en moins. Aussi, le 1% pour les "autres" de Crop est attribué ici au Parti Vert.

Les chances d'une majorité seraient de 49% pour le PQ et 8% pour le PLQ. Encore une fous, nous avons le résultat un peu contre-intuitif qu'une majorité serait en moyenne plus vraisemblable qu'une minorité mais le scénario "moyen" nous donne une minorité.

Je veux profiter de ce sondage pour illustrer une nouvelle fois l'avantage dont jouit le Parti Québécois. En effet, alors qu'il est sondé à égalité avec le PLQ de Philippe Couillard, le modèle accorderait 75% de chances de gagner à la formation souverainiste. Comparé au 34% avec le dernier Léger. Les 5 points de différences (+3 pour PQ, -2 pour PLQ) ne changent peut-être pas grand chose au nombre de sièges (et ne sont statistiquement pas significatifs), mais les probabilités sont fondamentalement différentes. En passant, ne m'accusez pas de changer d'avis tous les 4 jours. En-dehors des périodes électorales, je ne fais pas de moyenne des sondages. Je ne fais que transposer chaque sondage en sièges et probabilités. Si nous étions en campagne, je ferais la moyenne entre le Crop et le Léger.

Certains pourraient être surpris de voir que les Libéraux auraient quand même environ 25% de chances de remporter le scrutin. La croyance populaire voulant que le PLQ ait besoin de 5 points d'avance pour gagner. Il faut cependant se rappeler que les probabilités du modèle tiennent compte de l'incertitude des sondages. Et dans le cas présent, les chances Libérales reposent presque entièrement sur une possible sous-estimation dans ce sondage.

La vraie question est plutôt: si le PQ et PLQ récoltaient vraiment 35% des votes chacun, qui gagnerait? La réponse ici est le PQ. Ou plutôt: le PQ 98% du temps. Le graphique ci-dessous vous montre les chances de gagner du PQ en fonction de son avance (ou retard si le nombre est négatif) sur le PLQ. Comme vous pouvez le voir, en cas d'égalité (0 sur l'axe horizontal), le PQ se retrouve avec quasiment 100% de chances. La situation devient vraiment intéressante en cas d'avance de 3 points du PLQ. Dans ce cas de figure, les chances sont de 45% PLQ et 55% PQ. En d'autres mots: si la formation de Philippe Couillard récoltait environ 3 points de plus que le PQ, les chances de gagner seraient essentiellement 50/50. Bien sûr, ce graphique est valide lorsque le PQ et PLQ sont aux alentours des 35% et la CAQ à 18%. En particulier, l'influence de la CAQ est fort différentes lorsque ce parti est sous les 20% ou proche des 30% comme en 2012.


J'avais déjà posté un graphique similaire par le passé (il y a 3 mois je crois), mais je trouve vraiment que c'est l'une des meilleures illustrations de l'avantage du PQ du à la concentration du vote Libéral (note: avoir son vote concentré a des avantages. Par exemple, les Libéraux ont un nombre de comtés assurés bien plus élevés que n'importe quelle autre formation politique dans la province).

En conclusion, en tenant compte de l'incertitude du mode de scrutin ainsi que ce sondage, le PQ aurait 75% de remporter le plus de sièges. En ne tenant compte que de la distribution du vote et du mode de scrutin, les chances grimpent à 98%. Étant donné que Léger a publié un sondage bien plus favorable aux Libéraux il y a seulement 4 jours de cela, il est plus raisonnable de tenir compte des marges d'erreurs des sondages si l'on devait faire des prédictions aujourd'hui. Si une élection avait lieu demain, objectivement parlant, les chances seraient proches d'être 50/50 entre les deux principaux partis. Quant à la CAQ, malgré le discours optimiste de François Legault hier, son parti ne pourrait légitimement espérer former le prochain gouvernement.

10 décembre 2013: Philippe Couillard retourne à l'Assemblée Nationale. QS réussit deux belles performances

Les deux élections partielles d'hier n'ont réservé aucune (grosse) surprise. Les Libéraux ont facilement conservé les deux comtés. Dans Outremont, Philippe Couillard fait ainsi son retour à l'Assemblée Nationale en remportant une course à laquelle le PQ et la CAQ avaient décidé de ne pas participer. Couillard a cependant déjà annoncé qu'il se présentera dans Roberval lors de la prochaine élection générale (ce qui fait qu'actuellement le modèle accorde un bonus à Couillard, mais dans Roberval... Un peu étrange mais au final, le modèle est là pour projeter la prochaine élection).


Il est un peu difficile de faire des analyses en se basant sur les résultats de ces élections tant les circonstances sont particulières. Dans Outremont, tel que mentionné, le PQ et CAQ étaient absents. Dans Viau, la participation n'a été que de 17%! Néanmoins, voici quelques remarques:

- Si l'on compare les projections récentes aux résultats, on voit que le PLQ a naturellement remporté Outremont plus largement que prévu (55% vs 47% selon les dernières projections). La différence est cependant mince et en-dessous de l'estimation de "l'effet Couillard". Est-ce dû aux circonstances (les électeurs PLQ sachant qu'il n'y avait pas d'opposition ne sont pas allés voter) ou le nouveau chef Libéral ne produit plus un bonus personnel aussi important qu'avant? Si c'est le second, le chef Libéral pourrait devoir batailler dur dans Roberval.

- Pour moi, le grand gagnant d'hier est Québec Solidaire. Dans Outremont, le 32% obtenu est bien au-dessus des dernières projections (20%, déjà fort élevé). Il semblerait que plusieurs électeurs Péquistes se soient reportés sur la candidate QS en l'absence d'un candidat PQ. Le PQ étant projeté à 24%, il semblerait que QS ait récupéré près de la moitié des votes PQ. Bien sûr, il se peut aussi simplement que les électeurs Péquistes soient restés chez eux. Cependant, si tel était le cas, le PLQ aurait dû remporter lui aussi une proportion plus importante du vote.
Pour rappel, lorsque Léger avait posé la question concernant le report des votes en cas d'un candidat souverainiste unique (PQ, ON et QS), 80% des partisans PQ affirmaient être prêt à voter pour un tel candidat. Hier soir, outre la bonne performance de QS, ON a aussi performé bien au-dessus des projections (7% vs 1%). Ainsi, dans le meilleur des cas, nous avons que près de 18 des 24% du PQ se soient reportés, ce qui représente 75%, un chiffre fort similaire au sondage. Dans les faits, une possible explication des résultats d'hier est la suivante: les électeurs CAQ (projetés à 7%, se sont reportés sur le PLQ (passant ainsi de 47 à 55%), tandis que les électeurs PQ se sont reportés sur QS et ON. L'analyse n'est pas parfaite (et encore une fois, soumise à de fortes hypothèses, surtout concernant la participation), mais les chiffres s'alignent relativement bien.

- Dans Viaux, QS a failli terminé 2e, devant le PQ, Il s'en est fallu d'un cheveu (environ 1% ou 88 voix). Les projections (basées sur le dernier sondage Leger) avait la formation de Françoise David à 13%. Donc pas de bonus dans ce cas. Le PLQ a fait un peu mieux que prévu alors que le PQ a fait bien pire (14% au lieu des 24% projetés).

Au final, selon moi, parmi les résultats de la soirée, seule la performance de Québec Solidaire peut potentiellement être instructive pour l'avenir. En particulier, soit nous avons vu un report important des votes PQ pour un autre candidat souverainiste. Soit QS (et ON) ont réussit à mobiliser leur électeurs alors que le PQ a échoué. Si c'est le premier cas de figure, Pauline Marois devrait peut-être repenser sa position sur un tel "candidat unique" dans certains comtés (ou un échange de comtés).

7 Décembre 2013: Sondage Léger avec le PLQ en tête, très similaire au dernier Crop

Le dernier sondage Léger paru dans le Devoir nous montre essentiellement la même situation que le sondage Crop du 20 novembre dernier. Ce billet sera ainsi plus court que d'habitude tant l'analyse y est similaire. La CAQ remonte de 2 points, mais cela n,est pas significatif. En fait, et j'avoue ne pas avoir fait tous les calculs, mais je crois fortement qu'il n'y a simplement aucun changement significatif, ni entre ce sondage et le dernier Crop, ni avec le dernier Leger. Calme plat à l’horizon.

Intentions de votes; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; chances de remporter le plus de sièges


Les probabilités, basées sur 5000 simulations, montrent que les chances du PLQ de remporter le plus de sièges sont d'environ 2/3. Je l'ai déjà dit, mais il semble qu'actuellement, le PQ bénéficie d'un avantage d'environ 3 points sur le PLQ. À 5 points, l'avance est relativement confortable pour les troupes à Philippe Couillard.

Parlant de Couillard, il y a bien sûr les deux élections partielles du 9 décembre dans Viau et Outremont. Les Libéraux conserveront facilement ces deux comtés. Il n'y a virtuellement aucun doute là-dessus. Cela ne vaut même pas la peine d'en parler davantage.

Les médias continueront probablement de parler de gouvernement Libéral minoritaire. Mais dans les faits, avec une avance de 5 points, le PLQ pourrait tout-à-fait espérer une majorité. Ce n'est pas le scénario le plus probable, mais ce n'est pas non plus aussi improbable que certains chroniqueurs/analystes voudraient vous le laisser croire. Spécifiquement, les chances d'une majorité Libérale sont de 37%. Ou, conditionnellement à une victoire du PLQ, elles sont de 57%. Ainsi, comme je l'expliquais le mois passé, Philippe Couillard, s'il devait devenir PM, aurait davantage de chances d'avoir une majorité qu'une minorité en se basant sur le sondage. Bien sûr, comme Couillard n'est pas 100% sûr de remporter le plus de sièges, les probabilités non-conditionnelles sont plus faibles.
Le PQ aurait quand même 11% de chances d'obtenir une majorité. Cela prendrait une sous-estimation massive de la part de ce sondage, mais c'est possible. Et à voir le "hit and miss" des sondages dans les 4 élections partielles récemment, je ne vous blâmerai pas pour ne pas faire confiance à ces chiffres.

À remarquer que malgré la baisse de 2 points, QS reste projeté avec un intervalle de confiance à 95% entre 2 et 3 sièges. Et c'est sans compter un éventuel "bonus" venant d'un candidat vedette ou d'une grosse organisation de la part de ce parti dans 1-2 comté sur l'ìle. Tout cela pour dire que les chances que QS récolterait 3 sièges si des élections avaient lieu aujourd'hui sont plutôt bonnes.

Au final, pas grand chose à dire. La situation reste la même qu'auparavant. En même temps, il aurait été surprenant de voir autre chose. La politique au Québec a été relativement tranquille au cours des 2 derniers mois. Le dernier "événement majeur" était la Charte. Mais les opinions sur celle-ci sont stables et l'ont été depuis des mois. On verra si l'arrivée de Philippe Couillard à l'Assemblée Nationale changera la donne. Je pense plutôt que l'on devra attendre le printemps avec le budget. Surtout que le PQ n'a pas vraiment un bilan positif là-dessus avec l'annonce récente d'un important déficit. J'avais dit par le passé que selon moi, le PQ aurait dû aller en élections cette automne. Je persiste dans mon opinion.