À la veille des débats, la course reste super serrée

Lundi soir aura finalement lieu le premier (et seul) débat en anglais de cette campagne avec le chef Libéral Justin Trudeau. Pour Andrew Scheer, cela pourrait bien représenter sa dernière chance de faire pencher la situation en sa faveur. Après un débat en français raté, le chef Conservateur se devra de faire mieux. Il court le risque de laisser filer cette élection et, possiblement, de permettre à Trudeau d'obtenir une 2e majorité. Car le chef Libéral n'est en effet pas si loin du chiffre magique de 169. Dans les faits, il se pourrait fort bien qu'il soit en terrain majoritaire actuellement.

La moyenne des sondages n'a pas vraiment changé. Nanos a eu un gros revirement de situation en 2 jours, passant de +2.3% pour le PCC à -3.6%! Mais un seul sondage ne suffit pas pour faire changer la moyenne, d'autant plus que Mainstreet continue plutôt de voir une égalité statistique.

Voici les projections:



La carte électorale:




Les projections par circonscription:

   Proj 05.10.2019 by bryanbreguet on Scribd


C'est vraiment serré. Mais les Libéraux ont l'avantage et davantage de façons de gagner. Le PLC peut encore rêver à 50+ sièges au Québec si les sondages le sous-estiment (ou surestiment le Bloc). En Ontario, certains sondages semblent indiquer une avance considérable du PLC. Les sondages par comté indiquent que les deux possibilités sont bien réelles.

Pour le PCC, le chemin du pouvoir est le suivant:

- Le Bloc confirme sa remontée et gagne 20 sièges au moins, forçant le PLC à 40 ou moins
- Une poussée dans le grand Toronto (GTA ou 905) lui permettant de changer un autre 10 sièges environ. On parle juste de quelques points ici.

Ces deux évènements doivent arriver pour que les Conservateurs se retrouvent au pouvoir. Et encore là, on parle vraisemblablement d'une minorité Conservatrive. Ce qui signifie que Scheer ne serait pas assuré de devenir Premier Ministre.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »