Partielles du 5 décembre: le PLQ à la peine, bonne soirée pour le PQ et QS

Les élections partielles d'hier nous ont réservé quelques surprises. Et en se basant sur ces résultats, le PQ remporterait probablement une élection générale si elle avait lieu demain.

Naturellement, avec une participation anémique (ce qui est un peu surprenant compte tenu du fait que les taux par anticipation étaient plutôt bons - est-ce la faute à la météo?), il faut faire attention avant de tirer des conclusions trop définitives. Cependant, simplement car il s'agissait de partielles ne veut pas dire qu'il n'y a aucune source d'information.

Avant de regarder les projections extrapolées de ces partielles, voici quelques remarques:

- Depuis 2014, le PLQ avait fait mieux que les projections lors de partielles 7 fois sur 9, souvent de façon significative. Or, hier soir, le PLQ a fait moins bien que prévu dans les 4 comtés! C'est bien ma chance d'étudier en détails les résultats des partielles et de voir ces tendances lourdes changer.

- Une partie est due au fait que le sondage le plus récent, de Crop, était probablement dans le champ. J'en avais parlé auparavant mais les résultats de hier soir ne sont en rien cohérents avec un PLQ largement devant et un PQ sous son niveau de 2014. Et sur ce point, partielles ou pas, je crois que l'on peut conclure que Crop avait tort. Et cela a quelque peu faussé mes projections.

- Dans deux comtés, un parti avait perdu un candidat vedette (PKP dans Saint-Jérôme et Sylvie Roy dans Arthabaska). Dans les deux cas les projections en tenaient compte. Mais dans les deux cas il ne semble pas y avoir eu de baisse. C'est surprenant et si c'était à refaire, je continuerais de penser que le PQ souffrirait de la perte de PKP (dont l'effet personnel était statistiquement significatif à 5 points en 2014) et que la CAQ baisserait de beaucoup avec la perte de Roy. Bon voilà, parfois la réalité est différente.

- Outre la victoire facile du PQ dans Saint-Jérôme, l'autre résultat très surprenant était le faible score (relativement parlant) du PLQ dans Verdun. Les Libéraux n'ont pas eu une bonne nuit hier mais la chute dans Verdun est dramatique.

- QS devrait se réjouir de ces résultats. 2e dans Marie-Victorin, 3e dans Verdun avec un score fort élevé. Si ce parti pouvait avoir une bonne organisation dans bien davantage de comtés, il ne serait pas une vraie force seulement sur l'île. Cela étant dit, la bataille pour l'est de l'île en 2018 pourrait bien être entre le PQ et QS et ces deux formations feraient bien de s'entendre. Un candidat unique aurait possiblement remporté Verdun hier soir. Je dis possiblement car on ne sait pas vraiment ce qui serait arrivé. Les Libéraux auraient peut-être été plus motivés s'il y avait eu une réelle menace par exemple.

Ok, que pouvons-nous apprendre de ces partielles? La participation y a certes été faible, mais cela affecte tout le monde. Surtout, les circonscriptions étaient variées. En particulier, le PLQ, PQ et CAQ avaient tous, en gros, un comté facile, un ou deux comtés difficiles et un comté prenable. Pour le PLQ, ce sont, dans l'ordre, Verdun, Marie-Victorin et Saint-Jérôme, Arthabaska.

Il est impossible de totalement réconcilier les résultats dans les 4 comtés avec des intentions de vote provinciales qui nous donneraient ces résultats. Pour le PLQ par exemple, il est impossible d'avoir en même temps 35% dans Verdun mais 28% dans Arthabaska. Cependant, si l'on fait une moyenne sur 3 comtés (le facile, le prenable et un des deux difficiles), la variation moyenne observée a fort probablement une valeur informationnelle. Pourquoi? Car chaque parti avait un effort différent dépendamment de la course (le PLQ n'a rien essayé dans Saint-Jérôme). Mais en faisant la moyenne, ces différences d'effort devraient être éliminées

En procédant ainsi, voici les variations par rapport à 2014:

PLQ: -9.5%
PQ: 8.3%
CAQ: -0.2%
QS: 2.5%

J'avais déjà évoqué que 2014 était quelque peu unique car, pour la première fois, il semblait y avoir eu un "swing" important du PQ au PLQ (normalement les mouvements se faisaient de et vers la CAQ, pas directement entre PQ et PLQ). Il se peut que nous soyons de retour à la normale ici. Crop parlait des souverainistes quittant le PQ, personnellement, ces partielles semblent plutôt montrer un retour des non-souverainistes au PQ (c'est une théorie qui fonctionne, rien de plus).

Si j'utilise ces variations pour la province, voici les projections:

Intentions de votes; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

Ces projections ne sont basées sur aucun sondage (bien que ces chiffres soient tout à fait en ligne avec ceux du dernier Léger). Je suis bien conscient que ce n'est pas idéal de baser des projections sur les résultats de 4 partielles avec une faible participation, mais en même temps, est-ce vraiment pire que de les baser sur un sondage avec 800 observations?

De plus, les chiffres ici ont davantage de sens. On voit un PLQ au plus bas, ce qui est logique compte tenu de l'impopularité du gouvernement Couillard. On voit une CAQ constante mais un PQ en hausse. Et un PQ avec un "effet Lisée" pas observé lors des sondages depuis son élection.

Personnellement, si je devais faire des projections pour une élection demain, j'aurais davantage confiance en celles-ci que sur les projections basées sur le Crop.

Après, vous en faites ce que vous voulez. C'est un exercice parmis tant d'autres. Je trouvais cela intéressant. Pour le PQ, la situation est bonne mais pas extraordinaire. Une majorité pour le PQ reste difficile. Les probabilités selon ces simulations sont de 39%.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »