Projections finales pour la course au PQ 2016


Nous y voici enfin! Le début du scrutin pour élire le (ou la) nouvel chef du PQ. Cette course 2016 fût bien différente de celle de 2015 qui avait simplement courroner Pierre-Karl Péladeau (malgré une bien piètre campagne). Alors qu'Alexandre Cloutier était le meneur clair cet été et avait le profil parfait pour triompher, un retournement de situation vers la fin de l'été, couplé au départ de Véronique Hivon, a fait en sorte que Jean-François Lisée a dominé la fin de campagne et se présente comme favori. Les membres du PQ peuvent voter dès aujourd'hui et jusqu'à vendredi. Puisque je serais surpris d'avoir un autre sondage, je suis prêt à publier les projections finales. Elles sont très proches des précédentes projections, mais l'analyse y est plus complète.

Maintenant, avant de continuer cette analyse, il est important de mentionner une ou deux choses. Faire des projections pour une course à la direction est bien plus compliqué que pour une élection générale. Et même là, il est déjà impossible d'être parfait. Une course à la direction ne bénéficie que de peu de sondages et ceux-ci sont faits (au mieux) auprès des électeurs du parti, pas des membres. En plus les échantillons sont ridiculement petits (250 observations max). Ces sondages avaient plutôt bien fait en 2015 (course au PQ) et 2013 (course PLQ) mais cela ne constitue pas une garantie, surtout que ces courses avaient un meneur clair. Nous pouvons également regarder le financement mais là encore, rien n'est assuré. Finalement, cette course pourrait se jouer sur les 2e votes et nous n'avons quasiment aucune information vraiment valide sur ceux-ci. Tout cela pour dire qu'il y a une très grande incertitude au moment d'écrire ces lignes. Mon objectif est ici de trouver un juste milieu entre le cop out de dire "tout peut arriver" et le déterminisme absolu basé sur quelques chiffres. En d'autres termes: je serais très surpris si mes scénarios moyens se déroulaient ainsi vendredi.


1. Les sondages de cette campagne

Il y en a eu 7 en tout, 4 de Léger, 2 de Crop et 1 de SOM. Le premier Crop ne mesurait pas les intentions de vote mais les opinions favorables/défavorables au début de la course. Il est vraiment intéressant de constater qu'auprès des électeurs du PQ, Jean-François Lisée commençait avec seulement 52% d'opinions favorables et 30% de défavorables. Bien loin de Cloutier avec 70%-8% et Hivon 68-8! Ouellet avait 49-20. Avec un mode de scrutin nécessitant de dépasser la barre des 50%, on aurait pu croire que ces chiffres disqualifiaient Lisée dès le départ!

Tous les autres sondages (faits auprès de la population en générale mais nous regardons ici les chiffres auprès des électeurs PQ) ont eu une chose en commun: Cloutier était en avance! Et oui, mes projections finales n'ont pas comme favori le candidat ayant été en tête dans tous les sondages! Si j'ai tort, je ne pourrais pas les blâmer!

La tendance est cependant à la baisse pour Cloutier. En effet, alors qu'il était proche des 50% au milieu de l'été une fois les indécis répartis, les deux plus récents Léger et Crop montrent Cloutier en-dessous des 40% et s'étant fait rattrappé par Lisée. Pour rappel, la domination de Cloutier était telle en juin que je me demandais s'il n'avait pas déjà gagné! La baisse de Cloutier et la hausse de Lisée n'est en fait visible que vers la toute fin. Le Léger du début septembre avait Cloutier à 39% mais avec 19% d'indécis/ne sait pas, ce qui le plaçait en position de remporter ce scrutin dès le premier tour (pour comparaison, Couillard n'était sondé qu'à 44% avant répartition des indécis et avait facilement remporté la course PLQ).

Les sondages ont essayé de déterminer quel candidat aiderait le plus le PQ, mais ce genre de questions complètement hypothétiques ne sont pas très utiles. Après tout, combien de Libéraux et CAQuistes ont vraiment suivi cette course? Alors à quoi bon leur demander si cela ferait une différence si Ouellet ou Lisée était à la tête du PQ. Le camp Cloutier a bien essayé de faire circuler un sondage Léger montrant qu'il serait mieux placé pour aller chercher des électeurs à la CAQ (électeurs essentiels si le PQ veut reprendre le pouvoir). Mais cela était contredit par le Crop du 19 septembre.

Peut-être un meilleur indicateur de la réussite de Lisée dans cette campagne est le tableau ci-dessous, tiré du plus récent Léger:


Pour un parti qui n'a pas gagné de majorité depuis 1998 et dont la seule victoire au 21e siècle consiste en une très courte minorité, j'aurais tendance à penser que ce facteur est essentiel. Lisée a fait campagne depuis le début en disant que la première chose à faire était de battre le PLQ et je crois sincèrement que son message a passé. Bien sûr, il se peut que les membres du PQ soient un peu plus dogmatiques concernant un référendum que les électeurs en général et j'aurai tort vendredi.

Pour les 2e choix, nous n'avons que très peu d'information. Cependant, il semble ressortir que chaque candidat a des partisans divisés quant à leur second choix. On ne voit pas de majorité importante. Les électeurs Cloutier se reporteraient vers Lisée et ensuite Ouellet avec respectivement (en moyenne) 37% et 30%. Les électeurs Lisée se diviseraient entre Cloutier et Ouellet dans des proportions de 43% et 28% et les électeurs Ouellet semblent encore plus partagés. Au final, il est bien difficile de prédire ces deuxièmes (et troisièmes possiblement) choix mais il semble assez évident qu'il n'y aura pas de mouvement très clair d'un candidat à un autre. Cela signifie que remporter le 1er tour pourrait bien s'avérer suffisant.

Le sondage Crop nous montrait aussi que 28% des électeurs du PQ préféraient un référendum lors du 1er mandat, 28% lors d'un 2e et 38% répondaient que cela dépendait des conditions. Vous voyez un PQ très partagé et il n'est pas surprenant de voir une course à 3 avec des candidats représentant chaque option.

Au-delà des sondages, nous avons eu vent d'un pointage d'Hivon juste après son retrait. Pointage qui semblait corroborer les données du financement davantage que les sondages.

2. Le financement

Regarder quel candidat a récolté le plus de dons et d'argent n'est pas une mauvaise idée. Cela semble avoir été corrélé grandement lors des courses précédentes et avoir des données sur des milliers de dons semble possiblement aussi bien que d'avoir un sondage avec 200 observations.

À ce jeu-là, l'avance de Cloutier a toujours été moindre que dans les sondages. Dans les faits, Lisée avait davantage de donateurs durant l'été, ensuite Cloutier l'a dépassé avant de finalement céder la première place à nouveau. Cloutier est même actuellement 3e en termes du nombre de dons après des dernières semaines catastrophiques. Si l'on compare les dons au 22 septembre et au 5 octobre, Cloutier n'en a ajouté que 63! Comparé aux 208 de Lisée, 213 de Ouellet et juste devant les 46 de Plamondon. Si l'on regarde les montants totaux récoltés, Cloutier reste devant Ouellet cependant. Il reste que Cloutier a soit complètement arrété de récolter des dons (est-ce qu'il se préoccupait d'autres choses vers la fin? Son équipe était moins motivée?), soit cela est vraiment symbolique de sa chute en fin de campagne.

Pour Cloutier, il lui faut espérer que la fin de campagne n'était indicative que des indécis se rangeant au dernier moment et non pas de membres ayant changé d'avis. Car si c'est ce dernier scénario qui se réalise, Cloutier pourrait bien terminer 3e vendredi.

Le tableau ci-dessous résume ce que nous savons de cette course:

Financement*
Sondages**
Moyenne
Cloutier
28%
38%
33.0%
Lisée
34%
37%
35.2%
Ouellet
28%
19%
23.8%
Plamondon
10%
6%
8.0%
*Après répartition non-proportionnelle du financement de Véronique Hivon
**Après répartition semi-proportionnelle des indécis/ne sait pas


3. Projections

J'ai fait la moyenne des deux plus récents sondages (1 Léger, 1 Crop) en redistribuant les indécis (chez Léger car Crop n'a pas publié les chiffres avant répartition) de façon semi-proportionnelle. J'ai aussi pris la moyenne du financement entre le pourcentage du nombre de dons et le pourcentage des montants récoltés. J'ai redistribué le financement d''Hivon de manière non-proportionnelle et en me basant sur les parts du financement depuis son retrait (cela veut dire que son financement est redistribué davantage vers Lisée et Ouellet). Par rapport à mes précédents articles, j'ai fait la moyenne du financement entre le pourcentage de dons et le pourcentage du montant total. Avant, je ne regardais que le dernier indicateur mais une discussion sur ma page facebook m'a convaincu de regarder les deux indicateurs. Cela ne change pas grand chose car tous les candidats ont un don moyen proche et ainsi les pourcentages sont similaires. Le seul effet est vraiment de baisser Cloutier un peu davantage et de booster Ouellet.

Pour les 2e choix, j'ai fait la moyenne des deux plus récents sondages. Il y a un nombre considérable de "ne sais pas" et j'ai réparti ces indécis de manière semi-proportionnelle afin d'ajouter un peu davantage d'incertitude par rapport à mes précédentes simulations. [Note: voir mise à jour ci-dessous]

Pour l'incertitude, je fais mes simulations avec une taille d'échantillon de 200 pour les 1er choix (donc des marges d'erreur de 6.6% pour Lisée par exemple) et de 135 pour les 2e choix. Je veux m'assurer de tenir compte de l'extrême incertitude qui existe. J,ai fait 20,000 simulations.

Vous avez les résultats en gros au debut de cet article, mais voici davantage de chiffres.

Ouellet a environ 10% de chances d'ateindre le 3e tour. Quand c'est le cas, elle y affronte Lisée à peu près 80% du temps. Au final cependant, elle n'a que 0.4% de chances de gagner à la fin.

Au 1er tour, voici la distribution des résultats possibles.



Quant au probable 3e tour entre Lisée et Cloutier, nous avons quasiment deux distributions identiques centrées autour de 50%.

Les chances de gagner présentées en haut de l'article sont un peu trompeuses. Laissez-moi m'expliquer. Comme je l'ai mentionné, Ouellet a environ 10% de chances de se rendre au 3e tour. Et quand elle le fait, elle a tendance a perdre contre Lisée ou Cloutier. Outre le fait qu'elle commence en général ce 3e tour en retard, l'autre raison étant que les 2e choix des deux autres candidats ont montré de manière constante qu'ils se reporteraient majoritairement l'un sur l'autre, pas sur Ouellet. Ainsi il y a un nombre non-négligeable de scénarios où Lisée gagne mais en affrontant Ouellet au 3e tour.

Cependant, si l'on ne regarde que les simulations où Lisée et Cloutier s'affrontent, la course est bien plus serrée. Lisée a en général l'avance après la redistribution des votes de Plamondon mais les simulations ont  Cloutier recevant un peu davantage des votes Ouellet. C'est vraiment LA grande question: sur qui se reporteront les votes Ouellet. Les deux sondages Léger indiquaient que ce serait chez Cloutier alors que Crop montrait l'inverse. En moyenne, nous avons un léger avantage Cloutier et cela lui permet de revenir sur Lisée. En d'autres termes, si le 3e tour est vraiment Cloutier vs Lisée, c'est quasiment du 50-50 et tout peut arriver. Lisée est favori essentiellement car je tiens compte des scénarios où il affronte Ouellet au 3e tour.

J'ai entendu des rumeurs de pointage montrant Lisée possiblement en position de remporter la course dès le 1er tour, mais je base mes projections sur les données que j'ai. Cloutier ne semble pas connaître une fin de campagne très bonne mais il faudrait vraiment une dégringolade incroyable pour qu'il laisse Lisée gagner directement. Et Ouellet reste là, son financement est en feu et elle représente un courrant qui ne peut pas être si minoritaire au sein du PQ (un référendum le plus tôt possible).

Finalement, le tableau ci-dessous vous montre le scénario le plus probable à chaque tour.

1er tour
2e tour
3e tour
Cloutier
33%
34.7%
49%
Lisée
35%
37.7%
51%
Ouellet
24%
27.5%
-
Plamondon
8%
-
-

Si un tel résultat devait réellement arriver, le ou la nouvel(le) chef se devra de se montrer rassembleur car le PQ sort de cette course très divisé.

[Mise à jour]

Quelqu'un sur Twitter m'a demandé si je tenais compte du fait que plusieurs partisans de Ouellet n'avaient simplement pas de 2e choix. Après tout, le mode de scrutin choisi par le PQ ne force pas les électeurs à écrire leur trois choix. Ma réponse était que non car je n'ai vraiment aucune idée de quel pourcentage des partisans de Martine Ouellet décideront de prendre le risque de voir leur vote ne pas être redistribué. Cependant, j'ai refait les simulations en partant du principe que tous les indécis dans les 2e choix (dans les sondages Léger et Crop) décideraient de ne pas voter. Un scénario assez extrême. Dans le cas Ouellet, on parle quand même de près de 28% qui n'auraient pas de 2e choix.

Cela pourrait avoir son importance car plus il y a de partisans Ouellet qui décideront de ne pas redistribuer leur vote, et plus il sera difficile pour le candidat en 2e position (souvent Cloutier ici) de rattrapper Lisée.

Les résultats? Avec ce scénario extrême, les chances de Lisée passent à 57.5% et celles de Cloutier baissent à 42%. Aussi, dans un duel final Lisée-Cloutier, la course passe d'un quasi 50-50 à une où Lisée gagnerait 55% des fois.

Au final, cela ne change pas fondamentalement mes scénarios. Mais il est intéressant de quantifier l'impact de ne pas redistribuer certains des votes de Ouellet. En même temps, je ne peux pas vraiment imaginer près de 30% des partisans de Martine Ouellet choisir de ne pas s'exprimer dans l'eventualité où leur candidate serait éliminée. J'imagine que la vérité se situe peut-être entre mes scénarios initiaux et ceux mentionnés ici. Et cela illustre encore une fois l'impact possible de ses 2e choix qui sont si difficiles à prédire.

Il reste que mes projections restent similaires: Lisée est favori mais la course est serrée.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »