Et si le Parti Libéral n'existait pas?

Note to my English readers: since I firmly believe in a bilingual Canada and since this post is (mostly) about Quebec, I decided to write it in french. You can use Google translate if you really have to, or better, try to read it anyway. Posts in french will remain the exception.

J'avais écrit ce billet il y a quelques semaines pour étudier un scénario hypothétique dans lequel le Bloc n'existerait plus. C'était naturellement avant la soudaine montée du NPD qui rend ce billet moins fictionnel. Au fait, si je mettais à jour le scénario du Bloc disparu pour tenir compte du changement dans les intentions de votes au Québec (ainsi que dans les second choix), cela ne donnerait plus une course serrée à trois, mais le NPD à 50 sièges. Cela démontre bien que ce genre de scénarios hypothétiques est largement dépendant des intentions de votes courantes.

Aujourd'hui, j'essaie un autre scénario: et si le Parti Libéral n'existait plus? Qui serait le principal gagnant?

En utilisant les dernières projections ainsi que les seconds choix du sondage Ekos (ajustées pour tenir compte du fait qu'au Québec les électeurs ont un choix supplémentaire avec le Bloc), voici à quoi ressemblerait le paysage politique Canadien si le PLC n'existait plus. Un scénario fiction bien sûr, mais peut-être indicateur de la possible horrible performance qui attend ce parti la semaine prochaine (si les sondages plaçant le NPD 2e au pays sont vrais).

sièges

PCC

PLC

NPD

Verts

Bloc

Avec PLC

146

73

49

0

40

Pas de PLC

164

0

129

0

15


Remarquez que les projections (avec PLC) donnaient 9 sièges au NPD au Québec. Une fois disparu, la plupart des électeurs Libéraux se tourneraient ainsi vers le NPD (dans une proportion de 47%). Vu que ce parti bénéficie déjà d'une poussée incroyable au Québec, le résultat serait de pratiquement éliminer le Bloc du paysage politique. On parle souvent de la division du vote "progressiste" entre le PLC, NPD, Verts et le Bloc, ce qui avantage bien sûr le PCC (regardez mon post sur le mode de scrutin Alternatif et vous verrez que le PCC gagne environ 10-15 sièges grâce à cela), mais on n'évoque pas si souvent la division du vote fédéraliste. Bien sûr, la chute du Bloc ne serait pas aussi importante si le NPD ne pointait pas à 28% au Québec (si le Bloc était à 35% et le NPD à 18%, comme il y a 3 semaines, le Bloc ne perdrait aucun siège avec la disparition du PLC). Il n'empêche qu'il est ironique de voir que le Bloc survit grâce à la présence du parti de Pierre Elliott Trudeau!

L'autre grosse différence est bien sûr que les Conservateurs seraient majoritaires, même s'ils ne bénéficieraient que de relativement peu de gains (18) à comparer au NPD (70). Les détails comté-par-comté sont ici. Il est intéressant de savoir que dans ce scénario fictif, le PCC récolterait moins de votes (40% contre 42% au NPD) mais gagnerait davantage de sièges.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »