Le PLQ a perdu plus de 5 points en 1 an, surtout en raison des non-francophones

Les deux derniers sondages de Léger et Mainstreet continuent de montrer la CAQ devant -mais par des marges très, très différentes- et le PLQ en baisse. Par rapport à l'année passée, la CAQ a augmenté en moyenne de 10 points -encore une fois, cela dépend de si vous regardez les sondages Léger ou Mainstreet- et le PQ en a perdu environ 9.

En termes de projections, voici ce que cela donnerait si l'élection était demain. Ces projections sont basées sur les sondages Léger, Mainstreet et Ipsos entre février et mars 2018.



Tout un changement par rapport à 2017 où le PLQ avait des chances de gagner au-dessus de 90%.

Les chances d'une majorité CAQ sont de 57%.

Et oui je sais il me faudra mettre à jour le logo de QS.

Si la baisse du PQ et la hausse de la CAQ peuvent s'expliquer par les électeurs désireux de changer de gouvernment -ils sont nombreux!- se réunissant auprès d'un parti, la baisse des Libéraux mérite possiblement davantage d'attention.

Pendant longtemps la situation au Québec était relativement stable. Le gouvernement était impopulaire mais restait au-dessus des 30%. Avec le PQ et la CAQ se divisant l'opposition, Philippe Couillard était en fait favori combien même le taux de satisfaction était très bas. En d'autres mots, une situation un peu bizarre.

Au cours de la dernière année, nous avons vu Québec Solidaire en forte hausse après l'arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois. Une poussée qui s'est résorbée, du moins en partie. Nous avons aussi assisté au déclin du PQ et à la lente mais certaine progression de la CAQ (+15.5 points selon Léger, +4.8% selon Mainstreet qui avait ce parti plus élevé en 2017 et plus bas en 2018 par rapport à Léger; Une différence majeure quand même).

La plus récente tendance cependant est la baisse du PLQ. Un parti qui se retrouve maintenant sous les 30%, une barre souvent considérée comme symbolique. Aussi, en raison du soutient des non-francophones, les Libéraux ne peuvent chuter sous cette barre que si les francophones l'abandonnent massivement. Sauf bien sûr si les non-franco délaissent finalement le PLQ...

Le tableau ci-dessous vous montre la moyenne pour les quatre principaux partis entre janvier et mars 2017 et 2018 en me basant sur les sondages Léger et Mainstreet. J'ai fait la moyenne sur plusieurs mois afin de vraiment mesurer les changements à long termes.



Une perte de 5 points pour le PLQ n'apparaît peut-être pas comme aussi significative que la chute du PQ, mais dans les faits, elle est plus difficile à expliquer. Tel que mentionné ci-dessus, la chute du PQ peut s'expliquer par le fait que les électeurs anti-PLQ ont finalement fait un choix, du moins temporairement. L'effet est particulièrement visible depuis la partielle dans Louis-Hébert.

Alors, comment le PLQ se retrouve-t-il sous les 30%? A-t-il perdu chez les francophones? Le tableau ci-dessous répond à la question.





Tel que vous pouvez le voir, la chute est bien plus importante chez les non-francophones. Nous assistons possiblement ici à un phénomène nouveau. Le PLQ reste naturellement largement en avance dans ce groupe mais la CAQ semble y faire des gains. Ces gains ne seraient pas suffisants pour gagner dans l'ouest de l'île, mais les Libéraux devraient commencer à se faire du souci.

D'un autre côté cela signifie possiblement que les projections sous-estiment les chances Libérales. Si la chute observée est surtout chez les non-franco, cela ne devrait pas coûter trop cher en termes de sièges. Du moins tant que la chute reste contenue. Le PLQ a de la marge dans ces comtés. En plus, il faudra voir si les non-francophones délaissent vraiment le PLQ durant une élection.



Après la guerre des sondeurs Léger-Crop, la bataille Léger-Mainstreet?

Si vous vous souvenez bien, vers la fin de 2016, nous avions une "guerre des sondeurs" entre Léger et Crop. Ces deux firmes nous montrant des chiffres et tendances fort différents pendant plusieurs mois.

Il semble que nous ayons maintenant une nouvelle bataille mais entre Léger et Mainstreet. La principale différence entre janvier et mars 2018 concerne la CAQ. Alors que Léger a ce parti vers les 37-39% après répartition des indécis, Mainstreet ne place cette formation que vers les 31-32%. Il s'agît d'une différence massive! L'avance de la CAQ sur le PLQ est de 11 points dans le dernier Léger mais seulement 4 dans le dernier Mainstreet. Pour vous donner un ordre d'idée des conséquences, les chances de gagner le plus de sièges de la CAQ sont de 86.5% (et de 32% pour une majorité) en me basant uniquement sur les sondages Mainstreet et 99.8% (83% pour une majorité) en me basant sur ceux de Léger.

Il y a bien sûr les marges d'erreur à tenir compte mais la différence entre les deux firmes est stable depuis 2-3 mois. Qui qui dit vrai? Quasi impossible à dire. Remarquez que le sondage Ipsos de février avait la CAQ à 34%... soit à peu près entre les deux firmes! Il semble ainsi que faire une moyenne reste la meilleure solution. Mais gardons un oeil sur la différence entre les deux firmes.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »