Une majorité pour la CAQ?

Quelques semaines après son éclatante victoire dans la partielle de Louis-Hébert, voici que la CAQ de François Legault se retrouve en tête des intentions de vote dans le dernier sondage Léger. Avec 34%, ce parti devance les Libéraux par 5 points. Le PQ recule à 20 points. À l'heure d'écrire ce billet, je n'ai pas les détails du sondage mais j'ai vu sur Twitter que QS était à 12%.

La dernière fois que la CAQ pointait en tête d'un sondage, c'était en Mai dans un sondage Mainstreet. Mais ce sondage montrait la Coalition en position minoritaire. Le sondage d'aujourd.hui place ce parti en bonne position pour décrocher une majorité.

Les projections, basées uniquement sur ce sondage, sont les suivantes:
Intentions de votes; Projections de sièges avec intervales de confiance; Chances de gagner le plus de sièges

Mise à jour: j'ai oublié de mettre à jour le modèle après la partielle dans Louis-Hébert. Les élections complémentaires ont moins de poids que les générales, mais la victoire CAQ était telle que cela pourrait changer le résultat. Dans les projections ci-dessus, le PLQ remporte Louis-Hébert. Ainsi, après la mise à jour, il se peut que la CAQ soit en fait à 65 sièges.

Peut-être l'élément le plus intéressant de ce sondage est à quel point la CAQ serait favorite. Bien sûr il ne s'agît que d'un sondage. Le Ipsos de la semaine passée continuait de placer le PLQ devant par exemple. Il reste que la carte électorale et la distribution du vote sont tels que le parti de Legault possède une vraie chance de gagner l'année prochaine. Ne vous métrompez pas, je ne dis pas ici que la CAQ est assurée de finir 5 points devant le PLQ. Je dis simplement que le vote CAQ n'est pas concentré à tel point que la carte électorale soient biaisée contre la CAQ. Il reste que si c'était le PQ à 34% et la CAQ à 20%, le PQ gagnerait probablement par davantage de sièges, mais la différence est petite.

La CAQ prend des votes tant au PLQ qu'au PQ, ce n'est pas surprenant. Alors que l'ADQ était perçue comme un parti plus à droite que le PLQ, la CAQ s'est repositionnée dans une situation plus au centre. Pas forcément en termes de politiques -cela dépend, mais d'image. Si ce n'était pas le cas, cela voudrait dire que la gauche au Québec ne représenterait que 32% des votes (PQ+QS), ce qui semble bien faible. La difficulté pour Legault, lors de la prochaine campagne, sera de conserver ces voix de gauche tout en satisfaisant sa base plus à droite.

Je l'ai mentionné par le passé, mais ces sondages sont importants pour Legault afin d'aborder la prochaine élection en tant qu'alternative principale aux Libéraux. Si la CAQ continue d'être bien au-dessus du PQ, Jean-François Lisée aura une tâche plus difficile afin de réunir et profiter de ces votes mécontents du gouvernment Libéral. Cela étant dit, Trudeau avait abordé la dernière campagne fédérale dans une situation similaire.

Pour le PQ, la bonne nouvelle est que QS reste à 12%. C'était son score chez Ipsos la semaine passée. Le fait que l'effet GND semble s'être amoindri signifie que le PQ peut au moins se concentrer sur un adversaire principal: la CAQ. Il reste que ce sondage est terrible pour la formation souverainiste. Être projeté à 16 sièges à un an de l'élection générale n'est de loin pas optimal. Le risque pour le PQ est de simplement perdre de sa pertinence. Est-ce le PQ devrait parler davantage d'indépendance? J'ai des doutes. Le Bloc vient de se faire battre au Lac-Saint-Jean après tout. Mais le PQ se doit de faire quelque chose car la tendance est mauvaise -malgré un petit rebond en septembre.

Au fait, les chances que QS fassent élire davantage de députés que le PQ sont de 0.5%.

En termes de scénarios, voici les différentes probabilités.



Comme vous pouvez le voir, la CAQ serait en effet aux portes d'une majorité. Il reste qu'une minorité resterait tout à fait possible. Les Libéraux ne sont pas non plus hors course. Encore une fois, souvenez-vous que ce billet et projections ne sont basés que sur un seul sondage. On va se garder une p'tite gêne avant de dire que Couillard n'a aucune chance. D'autant plus qu'il est difficile d'imaginer le PLQ chuter sous les 30%. Il lui faudrait perdre une bonne partie de ses appuis chez les non-francophones. Ce sondage montre que c'est bien le cas, mais un sondage n'est pas une élection.

En conclusion, ce sondage est source d'extrêmement bonnes nouvelles pour la CAQ. Il ne s'agît que d'un seul sondage bien sûr mais la tendance reste très favorable pour la CAQ. Couplé à la victoire dans Louis-Hébert, Legault peut commencer à sérieusement envisager devenir PM l'année prochaine. Bien sûr, en politique, en encore davantage au Québec, une année est une éternité.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »