Le PQ et PLQ presque à égalité; Un regard sur les 4 partielles à venir

Le premier sondage Léger depuis l'élection de Jean-François Lisée à la tête du PQ est enfin arrivé. Les résultats? Pas d'effet Lisée (tout comme dans le Crop du mois passé) mais un PLQ en forte chute. À 30%, le PQ reste complètement stable. Ce résultat est quelque peu surprenant puisque l'on observe en général une hausse après une course à la direction. D'autant plus que la victoire de Lisée ne s'étant matérialisée que vers la fin, on ne peut pas vraiment penser que les sondages des mois précédents avaient prévu cette victoire et que les électeurs déclaraient un choix en tenant compte du nouveau chef PQ.

Le PLQ se retrouve à seulement 31% après répartition proportionnelle des indécis. Une chute par rapport aux mois précédents (tant les récents Léger que Crop avaient ce parti plutôt vers les 35-37%). Il faut dire que le gouvernement Couillarsd a eu son lot de problèmes récemment et son taux de satisfaction est incroyablement bas (26% chez Léger).

Pour les projections, j'ai fait la moyenne des deux derniers sondages mais j'ai donné un poids de 75% au sondage Léger vu que ce dernier est plus récent (et Léger a été plus fiable que Crop ces dernières années). Vous avez les résultats ci-dessous. Comme d'habitude, je vous invite à regarder les probabilités en premier. La récente élection américaine devrait vous avoir convaincu qu'il y a de l'incertitude.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

J'ai apporté une modification importante au modèle. Lors des simulations, je tiens compte de la corrélation au sein d'une région. Par exemple, imaginez le scénario où un parti fait bien mieux que prévu dans les comtés du 450. Jusqu'à maintenant, j'avais certes l'incertitude de l'efficacité du vote mais je n'avais pas inclus formellement la possiblité d'un effet dans une région entière. Cela a pour effet de donner une mince chance à la CAQ de former le gouvernement. 0.4% est faible mais c'est mieux que 0%.

Les chances sont légèrement en faveur du PQ mais l'habituelle "prime à l'urne" du PLQ (dont je tiens compte en campagne mais pas ici) ferait probablement en sorte que la course serait parfaitement 50-50.

L'élection est cependant dans 2 ans. Regardons plutôt les 4 partielles à venir. Le tableau ci--dessous vous montre les projections actuelles (basée sur les sondages provinciaux) ainsi que les projections ajustées. Les ajustements sont faits par rapport aux résultats lors des partielles depuis 2014. J'ai regardé cela en détail et découvert que le PLQ avait une forte tendance à faire mieux que les projections (par environ 4 points mais par 6 points lorsque le candidat PLQ était dans la course - top 2 ou à moins de 10%). Le PQ a tendance à faire pire que prévu (-2 points mais 0 lorsque dans la course), similaire pour la CAQ. En gros, on observe que le PLQ fait toujour sortir son vote alors que le PQ, CAQ et QS ne le font sortir que lorsqu'ils ont une chance.



Il y a également d'autres ajustements. Dans Saint-Jérôme, la perte de PKP pourrait faire mal au PQ. Il avait en effet fait mieux que prévu dans son comté (effet estimé à 5 points). Pour la CAQ, Saint-Jérôme représente l'occasion idéale de se donner un peu d'élan. Et pour le PQ, il s'agît du test idéal pour son nouveau chef.

Dans Arthabaska, la perte de Sylvie Roy est un énorme coup dûr pour la CAQ. Selon mes calculs, on parle facilement de 10 points (qui iront probablement au PLQ) tant elle était populaire (comme la plupart des anciens députés de l'ADQ). Pour le parti de François Legault, perdre cette circonscription pourrait être une très mauvaise nouvelle. Surtout s'il ne reprend pas Saint-Jérôme.

Finalement, dans Verdun, je pars du principe que QS concentrera ses efforts dans ce comté de l'île même s'il fait techniquement partie de l'ouest de l'île. Il y a ainsi un petit bonus, mais pas aussi important que l'effet observé dans la partielle de Saint-Henri-Sainte-Anne (près de 7 points). Rappelons que Lisée avait proposé une candidature unique mais QS (et les Verts... qui ne sont même plus inclus dans les sondages) avait refusé. Je persiste à penser qu'une candidature unique avait peu de chance de remporter ce siège, mais au moins les chances du PLQ ne seraient pas de 100%.

Pour le PQ, il lui faudra conserver Saint-Jérôme et Marie-Victorin, tout en performant mieux que d'habitude (lors des partielles) ailleurs. Le parti qui joue le plus gros est la CAQ. En cas de double défaite, ce parti se retrouverait encore davantage en 3e position et sans momentum.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »