La situation au Québec avant le débat des chefs en français

Alors que le débat des chefs en français (après les débats Macleans et Globe and Mail) a lieu ce soir à 20h. Soyons honnêtes, ce débat concerne essentiellement les Québécois (sans manquer de respect aux francophones hors Québec. Après tout j'en fais partie). Regardons ainsi la situation dans cette province.

1. Le NPD domine mais est en baisse récemment

Le Nouveau Parti Démocratique reste de loin le premier parti dans la province. Cependant, tel qu'illustré par le sondage Léger d'hier, cette formation est en légère baisse récemment. Vous pouvez voir ceci sur le graph ci-dessous qui montre tous les sondages au Québec.



Léger parle d'une chute de 8 points en 3 semaines. Mais c'est seulement si l'on compare au précédent sondage Léger (ce qui a du sens). Si on regarde la moyenne, le NPD est en baisse d'à peu près 3-4 points par rapport au sommet de fin août. Surtout, les sondages le plaçant sous les 40% se font plus fréquents.

Qui en profite? Dur à dire en fait! Le PLC a quelques bons sondages (25% et plus) mais reste loin d'un résultat qui pourrait lui permettre de remporter plus que 15 sièges au maximum.

Les Conservateurs ne sont au-dessus des 20% uniquement chez Forum, bien qu'ils soient également en hausse selon Nanos. Il reste que le vote conservateur reste concentré dans quelques régions, voire comtés.

Le Bloc semble avoir terminé son long déclin car voilà deux sondages de suite (Ipsos et Léger) avec ce parti au-dessus des 20%. En même temps Nanos a la formation souverainiste à 11%! En moyenne, le parti de Gilles Duceppe se dirige probablement vers une disparition de la carte électorale.

Au final, en termes de sièges, la Belle Province resterait essentiellement orange. Thomas Mulcair peut même espérer remporter davantage de sièges que Jack Layton en 2011. Cependant, la tendance est à la baisse, tout comme d'ailleurs dans le reste du pays.

Spécifiquement, voici quelques chiffres:

Intervalles de confiance à 95% pour chaque parti:

NPD: 55-65
LPC: 8-15
PCC: 4-8
Bloc: 0-3

Probabilités de remporter le plus de sièges: NDP, 100%

Comme vous pouvez le voir, pas beaucoup d'incertitude et une forte domination du NPD. Ce qui veut dire que Thomas Mulcair sera LA cible ce soir.

Pour que le NPD commence à être sérieusement menacé, il lui faudrait chuter de manière drastique. Et surtout, l'adversaire principal en région est le Bloc, un parti à qui il faudrait une véritable vague pour redevenir compétitif. En d'autres mots, je vois mal le NPD ne pas remporter au moins 40 sièges au Québec. Et ce serait déjà un scénario faible pour ce parti. À l'heure actuelle, le minimum absolu que j'ai pour ce parti est 47!

Beaucoup disent que Thomas Mulcair a beaucoup à perdre ce soir, mais je pense qu'au contraire qu'il a beaucoup à gagner. La lutte pour le pouvoir est tellement sérrée que 60 sièges et plus au Québec lui donneraient un sérieux avantage. Mulcair peut sceller cet avantage ce soir en battant Duceppe et Trudeau.


2. La situation dans quelques circonscriptions

Ce matin nous avons trois sondages par Mainstreet dans les circonscriptions de Ahuntisc-Cartierville, Mont Royal et Richmond-Arthabaska. De plus, nous avons déjà eu d'autres sondages locaux, notamment par Segma. Regardons cela de plus près.

Dans Ahuntsic-Cartierville, les projections ont une chaude lutte entre Maria Mourani (qui a quitté le Bloc) et Mélanie Joly. Le sondage Mainstreet-The Gazette de ce matin confirme parfaitement cette situation et montre bien que certains sites de projections qui avaient Joly largement en tête étaient dans l'erreur.

Dans Papineau, il y a bien sûr eu le fameux sondage Crop (commandé par le NPD qui a ensuite fourni un document avec des pages manquantes aux médias) plaçant le chef Libéral 11 points en retard. Les projections ont Justin Trudeau confortablement en tête et un autre sondage Mainstreet lui accordait une avance de 6 points. Si on oublie logiquement le Crop, le chef Libéral est très probablement en tête. Si l'avance n'est réellement que de 6 points par contre, cela n'augure rien de bon pour le PLC au Québec ou sur l'île.

Dans Avignon--La Mitis--Matane--Matapédia, pas de sondage local malheureusement, mais il y a l'un des rescapés du Bloc de 2011, Jean-François Fortin, qui se présente en tant que chef du parti Force et Démocratie. Je ne l'inclus pas dans les projections car ce parti n'est pas dans les sondages. Cependant, j'ai décidé de regarder l'effet "Jean-François Fortin". Je trouve que son effet personnel était de 16 points en 2011. C'est assez remarquable, surtout pour un nouveau député. Cependant, même si on part du principe qu'il conservera son effet personnel même en changeant de parti, il reste que je le vois mal conserver son siège. Une autre façon de voir les choses est que même s'il se présentait comme candidat Bloc, je le projetterais perdant. Ainsi, il est vraiment difficile d'imaginer qu'il conserverait son siège en se présentant effectivement comme indépendant. Surtout que le NPD et PLC veulent ce siège. Au final je pense qu'il récoltera aux alentours des 20% des votes.

Si Jean-Martin Aussant n'a pas réussit à se faire réélire (malgré avoir fondé un parti bien plus reconnu et avoir bénéficié d'une couverture médiatique bien plus importante), je vois pas comment Jean-François Fortin pourrait faire mieux.

Mont Royal a le PLC en tête, grosse surprise. Je voudrais savoir pourquoi Mainstreet (ou The Gazette) a jugé intéressant de sonder ce comté.

Dans Richmond Arthabaska, Mainstreet a un résultat assez surprenant. En ayant le candidat Conservateur en tête avec 46% des votes, 11 points devant le NPD! À titre de comparaison, selon les résultats transposés de 2011, le PCC n'avait récolté que 24.7% des votes. Soit le candidat conservateur et maire de Victoriaville, Alain Rayes, bénéficie d'un gros effet personnel, soit le sondage a tort. J'ajouterai ce sondage aux projections car je n'avais vraiment pas la même situation.

Finalement, au Lac-Saint-Jean, Denis Lebel est menacé mais en tête, ce qui correspond à peu près aux projections. Il faut dire que les Conservateurs vont probablement travailler dur pour conserver les quelques sièges qu'ils ont.

Au final, Québec n'est pas la province la plus intéressante tant le NPD est dominant. Il reste que Duceppe joue probablement l'avenir du Bloc ce soir alors que Trudeau et Harper essayeront de faire quelques gains fort utiles dans cette course à trois. Quant à Mulcair, une défaite ce soir ne lui coûterait pas forcément beaucoup de sièges, mais cela lui empêcherait de rêver à 60 sièges et plus.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »