28 Juin 2013: Sondage Nanos montre le PLC de Justin Trudeau en tête.

Un peu de politique fédérale pour changer. Le modèle est assez préliminaire, mais cela suffira pour l'instant. En particulier, les probabilités ne sont calculées que pour le Québec et les divers coefficients n'ont pas été testés aussi minitieusement que ceux pour le modèle du Québec.

Le dernier sondage Nanos montre le PLC de Justin Trudeau en tête au niveau national. Transposées en sièges, ces intentions de votes donneraient un très probable gouvernement Libéral minoritaire. À remarquer que Nanos groupe le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta sous la catégorie Prairies. Les autres sondeurs (ainsi que mon modèle) séparent généralement l'Alberta. Pour ces projections, j'ai ainsi entré ces intentions de votes pour ce que j'appelle les Prairies et l'Alberta, mais cela entraîne nécessairement une erreur. Dans les faits, le PLC doit probablement être plus élevé au Manitoba/Sask. et plus bas en Alberta. Mais bon voilà, si vous n'êtes pas contents, vous pouvez entrer vos chiffres dans le simulateur. Voici les résultats:



Au Québec, le PLQ de Trudeau détiendrait une avance d'environ 5 points (35% contre 30% au NPD). Cependant, en raison de la concentration du vote Libéral, le NPD resterait le premier parti dans cette province (36 vs 32). En utilisant mes simulations, j'estime que le PLC aurait 46% de chances de finir en tête (en termes de sièges) au Québec. Le NPD aurait quant à lui 54% de chances. Les Conservateurs (13% dans les intentions de vote) et le Bloc (15%) sont trop loin derrière pour pouvoir espérer "remporter" cette province. Il est quand même assez incroyable de penser que le Québec serait essentiellement une bataille entre le PLC et le NPD. Il y a quelques années à peine, le Québec se divisait entre Conservateurs et Bloquistes.

Dans les faits, le maximum pour le Bloc serait d'obtenir à peine 9 sièges! Il semble que ce parti soit redescendu bien bas au Québec. Alors qu'initialement la remontée du PLC se faisait essentiellement au dépend du NPD, il semble soit que cela ait changé, soit que le NPD ait réussit à compenser ses pertes en faveur du PLC par des gains aux dépends du Bloc.

Les projections détaillées sont ici. Encore une fois, les probabilités ne sont disponibles que pour le Québec. Je tâcherai de corriger cela d'ici peu.

À l'échelle du pays, la remontée (par rapport à 2011) des Libéraux est très importante. C'est particulièrement le cas dans l'Atlantique (mais l'échantillon est ridiculement petit) mais surtout en Ontario. Dans cette dernière, l'avance du PLC lui permettrait de remporter assez de sièges pour reprendre le pouvoir. Néanmoins, l'avance est vraisemblablement trop courte pour que ce résultat soit assuré. Je suis persuadé que si je pouvais faire les simulations pour les autres provinces, que les Conservateurs auraient une chance de gagner (et possiblement le NPD aussi). De plus, n'oubliez pas qu'il ne s'agît que d'un seul sondage, hors d'une période électorale et que nous sommes à plus de deux ans de la prochaine élection. Aussi, la carte électorale aura changé d'ici la.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »