22 Mai 2012: Legermarketing confirme un Québec très divisé + note sur les sondages en ligne

Il semble que le Crop de la semaine passée, critiqué de toutes parts, contredise en effet les résultats des autres sondeurs. Après Forum (voir mon billet précédent), voici que Legermarketing nous montre que le Québec est bel et bien divisé concernant la loi spéciale. Pour rappel, le Crop montrait un large soutient à la solution du gouvernement.

Comment expliquer cela? Tout d'abord, le sondage Crop n'a pas été réalisé entièrement après l'adoption de la loi spéciale, contrairement à Legermarketing (En même temps, le Forum avait été fait avant le 18 mai également...). Deuxièmement, je suppose que les questions étaient peut-être quelque peu différentes. Au final, dur de clairement expliquer et contrairement au JdM, je me garderais une petite gêne avant de déclarer le sondage Léger comme un exemple de méthodologie comparé au sondage Crop.

Avant de faire un petit commentaire sur les sondages faits en ligne, il faut souligner que les intentions de votes du dernier Léger sont très similaires à celles du dernier Forum. C'est la première fois depuis des mois que les deux sondeurs s'entendent!

Au sujet de tout ce débat concernant la méthodologie et les échantillons non-probabilistes faits en ligne. Je commence à être vraiment fatigué de ce débat et de tous ces soudain statisticiens qui semblent s'y connaître tant que ça sur le sujet. Vous rappelez-vous la dernière fois qu'il y avait eu une violente réaction face à un sondage faits en ligne? Il s'agissait du sondage Crop lors de la dernière élection fédérale. Le premier sondage montrant le NPD en tête et le Bloc en chute libre. Au final, il s'était avéré que Crop avait bel et bien raison et était simplement le premier à capturer cette tendance. Les sondages faits en ligne via un panel non-aléatoire fonctionnent fort bien et sont utilisés partout dans le monde. Vous pouvez facilement trouver des papiers montrant que les résultats sont similaires. Donc svpl, si vous voyez un sondage dont les résultats ne vous plaisent pas, ne le discréditez pas automatiquement simplement car il ne s'agît pas d'un sondage fait par téléphone.
D'autres parts, concernant les marges d'erreurs, je suis encore davantage fatigué d'entendre et de lire des trucs du genre "un tel sondage n'a pas de marge d'erreur". C'est faux et totalement faux! Simplement car l'échantillon n'est pas parfaitement aléatoire ne signifie pas qu'il n'y a pas de marges d'erreurs. Ce que cela signifie c'est qu'il faudrait les calculer correctement. Ce qui ne semble pas être faits et les maisons de sondages se contentent de rapporter la marge d'erreur "équivalente à un sondage probabiliste". C'est faux et un peu fainéant. Mais en même temps, la fameuse marge d'erreur rapportée est elle-même incorrecte. En effet, pour un sondage sur les intentions de votes, la marge d'erreur dépend elle-même su niveau de soutient de chaque parti. Ainsi, la marge pour le PLQ à 32% est différente (et plus grande) que la marge pour QS à 10%. En France, les sondages sont rapportés correctement et vous avez une différente marge pour chaque parti.
Pour revenir aux sondages internet, il faudrait naturellement calculer ces marges d'erreurs correctement, mais cela n'est pas encore fait. Un bon texte sur le sujet peut être trouvé ici. Ceux qui pensent qu'il n'y a pas de marge, svpl lisez-le.

Au final, je n'ai vraiment pas de gros problème avec les sondages internet et leurs marges d'erreurs. Cependant, tout ce débat me rappel un moment d'un épisode de Community (qui est de loin ma série préférée) dont voici la vidéo. Je vous promets que je ne commencerai pas à poster des vidéos à tous les jours, mais cela me semblait appropriée cette fois-ci.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »