Combien de sièges pour le NPD au Québec?

Note to my English readers: since I firmly believe in a bilingual Canada and since this post is about Quebec, I decided to write it in french. You can use Google translate if you really have to, or better, try to read it anyway. Posts in french will remain the exception.

Tous les sondages récents le montrent: le NPD est en forte hausse au Québec. Dans la plupart d'entre eux, le parti de Jack Layton se situe même au-dessus de 20% et finirait 2e derrière le Bloc (donc le premier parti fédéraliste au Québec). Cette hausse se traduirait-elle en sièges cependant? Je vais tenter d'y répondre ici. Je l'avais déjà partiellement fait récemment, mais de façon moins réaliste.

Premièrement, le principal problème est que l'on a jamais vu le NPD si haut dans la Belle Province. Ainsi, mon modèle qui est estimé en utilisant les résultats des élections précédentes, n'est peut-être plus complètement adapté à la situation. Laissez-moi vous donner un exemple. Si vous devez trouver la relation entre le PIB et l'inflation et que vous ne disposez que de données où l'inflation était aux alentours de 2% (ce qui est le cas depuis 20 ans en gros), vous auriez beaucoup de misère à estimer ce qui arriverait si l'inflation atteignait 35% par exemple. Il s'agît du même problème ici et je n'ai pas honte de l'avouer.

En utilisant le modèle, avec le Bloc restant au-dessus de 33%, même à 24% (son score dans le sondage AR), le NPD ne remporterait que 2 sièges (Outremont et Gatineau). Est-ce cela fait du sens pour vous? Pas pour moi, j'ai de la peine à croire qu'un parti pourrait bondir de 12.5% à 24%, être 2e, mais malgré tout ne remporter qu'un siège supplémentaire.

Le vrai enjeux est de savoir si le NPD va augmenter partout de manière uniforme ou, est-ce que cette hausse va être concentrée dans certaines régions? La deuxième option serait bien meilleure pour ce parti. C'est un peu ce qui était arrivé aux Conservateurs en 2006, ils avaient augmenté de 20-points au niveau provincial, mais cette hausse provenait essentiellement de la région de Québec, ce qui leur avait permis de remporter 10 sièges.

Mon modèle divise le Québec en 8 régions: Mtl Ouest et Est, la Rive-nord et la Rive-sud, le Nord du Quebec (incluant l'Outaouais), l'Est du Qc, le Centre du Qc et la région de la ville de Québec. On pourrait débattre des heures quant à savoir si je devrais avoir davantage de régions, ou des catégories différentes, mais ce n'est pas l'objective de ce billet. Le but est de voir si le NPD pourrait remporter davantage de sièges en concentrant sa hausse dans 2-3 régions. Bien sûr, si le NPD augmente davantage sur la rive-sud, cela veut dire qu'il augmenterait moins dans une autre région. Pure logique.

J'ai donc "joué" avec le modèle et j'ai essayé de concentrer la hausse dans 2-3 régions. Par exemple, le NPD augmenterait de 2x12-points dans Mtl Est, similaire à la hausse connue dans Outremont, mais de seulement 4-points dans le Nord. J'ai essayé plusieurs scénarios.

Au final, si le NPD peut faire en sorte que la hausse provient de Mtl Est, Rive-Sud et la Rive-Nord, cela pourrait donner 6 sièges ce parti (Outremont, Gatineau, Brossard-La-Prairies, Saint-Lambert, Alfred-Peland et Laval). C'est intéressant car ce sont les mêmes circonscriptions que je plaçais dans la liste des surprises potentielles ici, en utilisant une autre méthodologie.

D'autres possibilités existent. Par exemple, si la hausse venait de l'Outaouais, alors le NPD remportait Hull-Aylmer. Si cela venait du centre du Québec, Layton remporterait Drummond. Peu importe la permutation, le résultat est en général le même.

Tout cela pour dire que si le NPD peut faire en sorte de concentrer sa hausse dans 2-3 régions, cela lui donnera vraissemblablement 5-6 comtés. Selon moi, cela fait bien plus de sens que seulement 2 sièges. Il y a toujours un réflexe conservateur (pas dans le sens politique du terme) lorsqu'un parti augmente subitement. Par exemple l'ADQ en 2007, beaucoup d'analystes ne pensaient jamais que ce parti pourrait remporter 39 sièges. La même chose avec le PCC en 2006. Or, dans la réalité, lorsqu'un parti passe de 4e à 2e en l'espace d'une campagne, c'est qu'il se passe quelque chose sur le terrain. Et ces changements se transforment en général en sièges additionnels.

Qu'en pensez-vous? D'ou viendra la hausse du NPD (de quelle région)? Laissez-mois votre opinion.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »