Sondage Légermarketing 14 Mars: projections provinciales


Note: while this blog is mainly written in english, I've decided that posts related to Quebec's politics will be written in french from now on. It makes more sense after all.

Alors que le dernier sondage Légermarketing nous indiquait que le Parti Conservateur avait une avance de 13 points sur les Libéraux et fleurtait avec une majorité, les intentions de votes provinciales nous montrent un Parti Liberal de Jean Charest au plus bas, à seulement 27%. Le PQ de Marois continue d'être assez largement en tête, avec 37%. Il semble cependant que la barre des 40% devienne difficile à franchir pour la formation souverainiste. Au final, je crois que Marois peut être sereine quant au vote de confiance qui aura lieu d'ici peu.

L'une des raison pour laquelle le PQ semble incapable de dépasser 40% pourrait être le fait que Québec Solidaire récolte 11% des votes. La plupart des sondages récents ont placé la formation de gauche aux alentours de 10%. Est-ce que cela arrivera lors d'une vraie campagne électorale? Dur à dire, mais si tel était le cas, QS pourrait créer quelques surprises, surtout sur l'île de Montréal.

En utilisant ce sondage et le modèle, cela donne les projections indiquées. Le PQ remporterait facilement une majorité. Le PLQ tomberait à 34 sièges et Charest serait personnellement battu dans Sherbrook. Pas que ce soit vraiment pertinent, car à 27%, il démissionnerait de toutes manières.

L'ADQ reste en-dessous de ses précédents scores sous Dumont, mais grâce à la chute des Libéraux, ferait des gains en termes de sièges.

Quant à QS, ce parti conserverait Mercier, mais gagnerait en plus Gouin et Laurier-Dorion (de très peu). QS aurait également des chances dans Anjou et Sainte-Marie-Saint-Jacques, mais il faudrait un gros effort de ce parti dans ces deux comtés.


En passant, la fameuse règle qui voudrait que le PQ obtienne davantage de sièges que le PLQ, à pourcentages égaux, ne semble plus être vraie. Je posterai bientôt une analyse démontrant que si le PLQ et le PQ devaient être à égalité, le résultat de l'élection ne serait probablement pas une facile victoire du PQ, comme en 1998. Tout cela pour dire que le PQ, bien que bénéficiant d'une confortable avance, n'est pas à l'abris de se retrouver avec une très faible majorité, voire une minorité. Cela dépendrait de la capacité du PLQ à rester au-dessous de 30%.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »