À six mois de l'élection: une course CAQ-PLQ

Nous sommes maintenant à un peu moins de 6 mois de l'élection provinciale (qui aura lieu le 1er octobre). Selon les deux plus récents sondages de Mainstreet et Léger, il s'agît actuellement d'une course PLQ contre CAQ avec un avantage pour cette dernière. Cependant, une légère "prime à l'urne" pour les Libéraux et nous aurions une course presque parfaitement 50-50.

Le PQ continue d'être loin derrière en 3e position tandis que Québec Solidaire semble définitivement de retour à son niveau pré-GND. Plusieurs autres partis (PCQ, NDPQ, Vert, etc) ferment la marche alors même que les deux firmes de sondages ne s'entendent pas du tout sur les scores respectifs de ces formations.

Regardons les projections et faisons une petite lecture de la situation. Les projections ci-dessous sont basées sur les deux sondages mentionnés avec une répartition non-proportionnelle des indécis (plus de détails ci-dessous).

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de gagner le plus de sièges

En termes de scénarios:


Les chances d'un gouvernment minoritaire sont ainsi de plus de 50%.

La CAQ reste favorite mais son avance a considérablement baissée depuis 1-2 mois. Je faisais une joke hier sur Twitter concernant "une chute libre" de la CAQ mais dans les faits, ce parti était probablement surestimé dans les deux derniers Léger (Mainstreet ne l'avait pas autant en avance par exemple). 33-35% semble être le nouveau "normal" pour Legault et son parti. Je doute qu'il veuille être à 39% à 6 mois du scrutin de toutes manières.

Si nous étions en campagne, il serait très important de vraiment estimer précisément l'avance de la CAQ. Mais nous avons encore 6 mois et tout le monde ne porte pas attention aux partis. Une approche un peu plus "big picture" semble de mise. En utilisant ce principe, je crois qu'il est raisonnable de penser que Legault et la CAQ sont actuellement devant mais pas forcément avec une avance très confortable. En particulier, si vous accordez 50% des indécis au PLQ (la méthode Claire Durand en gros), vous vous retrouvez avec les deux partis exactement à 32%.

Pour ces projections, j'y suis allé avec 40% des indécis au PLQ, 40% à la CAQ et 20% au PQ. Par rapport à la méthode proportionnelle, cela boost un peu le PLQ (ce qui est naturel vu que quasiment tous les gouvernements sortants sont sous-estimés selon mes recherches au Canada) et baisse un peu le PQ (la CAQ ne change pas). La question est vraiment de savoir si la prime à l'urne des Libéraux se réalisera et si oui, par quelle amplitude. Là aussi, prenons un peu de recul et arrêtons-nous sur ce compromis: cela ne prendrait pas une grosse sous-estimation du PLQ pour que ce dernier gagne le plus de sièges. Une autre manière de dire cela: cela ne prendrait pas une grosse erreur des sondages pour que Couillard conserve sa job. En même temps, une petite erreur dans L'autre direction et Legault serait majoritaire. Ah, l'incertitude!

Les Libéraux de Couillard, toujours impopulaires, remontent un peu par rapport aux derniers mois. Le budget semble avoir été plus ou moins bien reçu (selon les données de Mainstreet). En même temps, il semble bel et bien que 2018 continuera le yo-yo électoral du PLQ depuis 2003. Ce parti alterne en effet entre 40%+ et être aux alentours des 30%. C'est assez remarquable en fait. Je serais très surpris si le PLQ devait retourner vers les hauts 30% (ou même les 40%) cette année. Je crois qu'il soit assez clair que Couillard devra battailler dur cette fois-ci pour conserver sa job (contrairement à la ballade de 2014). Et s'il réussit, il sera possiblement minoritaire. Et dans ce cas-là, et en fonction de la taille de sa minorité, cela ouvrirait la porte à pas mal de discussions et négotiations. Mais nous en sommes encore loin.

Pour le PQ, honnêtement, la situation n'est pas bonne. Ce parti est 3e depuis près d'un an, sans réel soubresaut ou rebond. Ma lecture de la situation est que ceux qui veulent du changement ont fait leur choix: ce sera la CAQ. Ou alors une option différente comme QS. Le PQ est vraiment à risque d'être simplement non pertinent cette année (combien même, sur bien des enjeux, le PQ a probablement la position qui plairait à une majorité de Québecois). Seulement 9% pensent que le PQ gagnera en octobre. On verra si Jean-François Lisée, un stratège électoral par nature, réussi à sortir un lapeau de son chapeau (il avait russit cela lors de la course à la direction). Il est difficile de vraiment expliquer les raisons du déclin du PQ depuis 1 an (entente râtée avec QS?). Les Péquistes vous diront que Trudeau était aussi 3e en 2015 au début de la campagne. C'est vrai, mais Trudeau avait été premier durant les deux années précédentes et était généralement populaire. Lisée ne peut pas en dire autant malheuresement pour lui

Est-ce que le PQ peut prendre le pouvoir en 2018? Oui bien sûr, ce serait idiot de dire le contraire. Mais il serait idiot aussi de prétendre que ce scénario est probable.

Dans les faits, Lisée aura du boulot dans son comté. Rosemont est actuellement une course a 4 pure. Sérieusement, les 4 principaux partis sont au-dessus des 20%! QS a en général été efficace à générer un effet supplémentaire pour ses candidats dans les comtés ciblés. Est-ce que ce sera le cas pour Vincent Marissal dont la candidature a été annoncée? Possible. Le problème potentiel cette fois-ci est qu'il ne s'agît pas d'une course à 2 avec le PQ. Ainsi, il ne sera pas aussi facile d'aller chercher des votes ailleurs. Les CAQuistes et Libéraux voudront probablement soutenir leur candidat.

Au fait, j'espère que vous remarquerez qu'il est tout à fait possible que cette élection soit très difficile à projeter. Et pas seulement dans Rosemont. Un scénario comme au fédéral en 2015 avec plusieurs courses à 3 ou 4 est possible. Ca sera ben le fun.

Pour revenir à QS, de manière plus générale, l'objectif devrait réalistiquement être de dépasser les 10% provincialement. En termes de sièges? Entre 4 et 8 je dirais, tel qu'indiqué par l'intervalle des projections. Il faudra aussi voir si QS arrive finalement à s'installer ailleurs que dans l'est de l'île. Je ne parle pas ici de siège mais d'au moins être pertinent et avoir une influence.

Quant aux autres, du PCQ au NPDQ... Léger et Mainstreet ne s'entendent pas du tout. Ce mois-ci, Mainstreet a ces tiers partis très élevés. probablement trop si on veut être réaliste. Il me faudra essayer d'inclure le NPDQ au modèle. Ce ne sera pas facile.

En conclusion, à 6 mois du scrutin, la campagne semble se diriger vers une bataille PLQ vs CAQ. Pour cette dernière, la clé sera de convaincre un peu davantage des électeurs PQ ou de QS de se joindre afin de défaire les Libéraux. Je ne suis pas convaincu que cela sera facile à mesure que ces électeurs découvriront le programme CAQ. Si je devais miser $5 aujourd'hui? Dur à dire et je me plante presque toujours à ce jeux-là. Mais disons que je peux facilement voir un scénario où le PLQ gagnerait le plus de sièges.

Ci-dessous vous trouverez les pojections par comtés. Oui oui je dois complètement retirer ON, je le sais. J'ai aussi des examens à corriger. Ce sera fait d'ici l'été.

New Mainstreet Ontario poll shows different reactions to the Liberal budget

A couple of days ago, a poll by Forum got a lot of attention in the media essentially because it was showing a much closer race in Ontario after the recent budget from the Wynne Liberal government. Forum was also showing that many measures included in the budget were actually rather popular. The budget overall wasn't incredibly liked (a plurality still disapproved of it) but its effect on voting intentions was definitely in the OLP's favour.

This morning we have a new Mainstreet poll showing pretty much the exact opposite! How great. According to Mainstreet, as many as 53% of Ontarians are saying the budget is making it less likely they'll vote for the Liberals! (Note: the Forum poll actually had a similar result despite the fact the Liberals were up in this poll. Weird). More importantly, in terms of voting intentions, the Conservative of Doug Ford are now above 50% among decided and leaning voters! That's right, Ford and the PC could win a majority even if Ontario had a proportional system!

The table below shows the differences in variations before/after the budget for the two firms.



Hard to find a clear explanation as to why the two pollsters have such different variations. Their polls got conducted relatively during the same period, both before and after the budget. It's also surprising to see Forum showing such a decline for the PC as this party was usually higher in the polls of this firm than in others. It's possible we are simply reading too much into some numbers here and it's simply noise created by relatively small sample sizes. Still, Forum went from being the pollster with the lowest OLP to the highest (and almost the perfect opposite for the PC). As usual here, we will have to wait and see. Or go wild with your theories (alternatively, you can cherry pick the pollster you like more, either for valid reasons or simply because their numbers are showing what you want to see). Personally, I think Forum is experiencing one of their usual wild swings between their polls. Because the questions specific about the budget got relatively similar responses from both pollsters.


Using the Forum and Mainstreet polls (as well as others, slightly older and thus given a lower weight), we get the following projections. Remember that "chances to win" means winning the most seats. I'm not trying to predict coalitions or anything. It doesn't matter much for now since the odds of a majority are of 93.5%.

Voting intentions; Seat projections with confidence intervals; Chances of wining the most seats


It's fairly stable with the previous projections mostly since the Forum and Mainstreet variations are cancelling out each other. If I was using the number of the Mainstreet only, the chances would obviously be at 100%.

I'm still finishing the model and will need to make some adjustments based on some unpublished riding polls I saw as well as adding the results of some by-elections, but details like these don't change the big picture: as it stands, two months before the election, the Conservatives of Ford are overwhelmingly favourites to win. And a majority is also very likely.

The Tories are dominating pretty much everywhere. They literally have a lead in every single region, including Toronto (the 416) where Ford appears to be quite popular. The North could go NDP but it won't matter much given the sweep of seats the PC could get in the 905 and elsewhere.

Let's put it another way: if the election was tomorrow, you wouldn't need a model to predict a Conservative majority.

It doesn't mean things can't and won't change. Mainstreet has some interesting numbers about the certainty of the vote.

24.8% of the Liberal voters are likely to change their mind and vote for their second choice (which is the NDP at 57%!). For the PC, it's 21.8% that are in this situation (although the main second choice is nobody - 53.1% - followed by the NDP at 29.8%. Yes, the NDP is the main second choice of the PC voters, not the Liberals). As for the NDP, its vote is, as expected, less certain with 30.6% who could switch their vote (the second choices for NDP voters are all over the place, with some who would go Liberals - 34.6% - some PC - 26.4% - or even to the Green - 17.6% -).

Second choices are useful but have caveats. They can change just as the first choices can. With that said, the current second choices tend to show that if the PC was to be stopped, the NDP might be more likely to do so. Imagine that the party of Andrea Horwath were to get some additional support from the Liberal voters (who have this party as clear second choice) as well as from the PC (maybe some centrist voters turned off by Ford). In this scenario, the NDP could climb to almost 30%. And that's only assuming that 57% of the 24.8% of unsure Liberals would switch. If the NDP was to get to 30% however, we could imagine that even more Liberals could be tempted to switch in order to block the PC.

The fact the NDP is the main second choice (excluding "none") of both the Liberals and PC means this party has a real potential for growth. But the NDP has had a high potential in Ontario for a long time without being successful in turning this potential into actual votes. Will this time be different? One thing going for them is the fact that Andrea Horwarth is the most popular of the three leaders. She's actually the only one with a net favourable rating.

I'm not saying the Liberals are out of this race here, I'm simply saying it is relatively easier to picture a path for the NDP to climb higher (and take votes from the PC) than for the incredibly unpopular Wynne's Liberals. The Liberal vote is also currently quite inefficient and things could get worse if Ford is indeed popular in the 416 and 905.

Alright, that's all for now. I'll try to make the last adjustments to the model by the end of next week. Just in time to start an actual tracking a couple of weeks before the election.