Qui, au PQ, est le mieux placé pour récupérer les votes CAQ?

Lors de cette fin de semaine, La Presse publiait un article montrant qu'un PQ dirigé par Alexandre Cloutier ferait mieux que s'il avait Jean-François Lisée ou Martine Ouellet à sa tête. L'interprétation étant que Cloutier avait davantage de succès à séduire les électeurs de la CAQ. En particulier, la démarche "identitaire" de Lisée ne fonctionnerait pas.

C'est une question intéressante car il est évident que si le PQ veut reprendre le pouvoir, il se devra de récupérer une bonne partie des votes CAQ, en particulier dans le 450.

Donc, qui est le mieux placé entre les trois candidats mentionnés (désolé mais Plamondon est juste trop loin derrière) pour faire mal à la CAQ? La réponse courte: aucun, du moins pour l'instant. Laissez-moi m'expliquer.

La CAQ, qui englobe la défunte ADQ, est souvent vue comme un parti nationaliste mais pas souverainiste. Ce n'est pas faux mais alors que l'ADQ avait parfois jusqu'à 50% de souverainistes parmis ses électeurs, la CAQ est maintenant très fortement fédéraliste avec seulement 30% de ses électeurs actuels qui voteraient OUI. Une des raisons est bien sûr que le OUI a baissé au cours des dernière années, mais le parti lui-même a changé. Lors de la dernière élection, les électeurs CAQ se distinguaient des électeurs PQ en s'intéressant essentiellement à l'économie et surtout aux finances publiques. Vous pouvez constater cela par vous-mêmes ici, ici ou encore ici.

Si vous utilisez le premier lien (le sondage Léger), vous pouvez voir que les CAQuistes se ne préoccupaient presque pas de la Charte ou de la tenue d'un référendum. À l'image de François Legault, il semblerait que ses électeurs soient passés à autre chose.

Ainsi, si le ou la prochain(e) chef du PQ veut séduire ses électeurs, cela devrait passer par parler davantage des finances publiques, de la dette ou des taxes. Or, aucun des candidat PQ actuel n'a vraiment ce profil.

Alexandre Cloutier veut éliminer certains avantages fiscaux des grandes entreprises et taxer les ventes en ligne. Pas de quoi vraiment intéresser les électeurs CAQ. Pas sûr que les familles du 450 sont ben chaudes à l'idée de payer davantage de TVQ sur les achats faits sur Ebay.com ou Amazon.com. Cloutier veut aussi créer des emplois (qui ne le veut pas?) dans toutes les régions et conserver les sièges sociaux au Québec. Là encore, pas vraiment la même chose que le projet CAQ, bien que François Legault n'a pas toujours été constant sur ses positions. Cloutier semble être contre les déficits budgétaires, mais il irait chercher l'argent avec davantage d'impôts (pour les entreprises), mais il a aussi montré qu'il était d'accord avec le report de l'équilibre budgétaire.

Jean-François Lisée était l'un des opposants connus au fameux Manifeste pou un Québec Lucide. Il se voit plutôt comme de la "gauche efficace". Sur sa page de ses propositions, il ne parle que du pourquoi il ne veut pas de référendum lors du premier mandat. Il a déjà proposé privatiser partiellement Hydro-Québec, une position qui semblerait à première vue digne de la CAQ (là encore, Legault n'a pas toujours été constant). Il s'est aussi montré critique de l'austérité libérale.

Quant à Martine Ouellet, elle ne parle quasiment jamais des enjeux chers à la CAQ. Et sa position référendaire fait en sorte que la grande majorité de ces électeurs ne seront pas intéressés.

Dans les faits, vous aurez bien de la misère à trouver des propositions des candidats à la direction du PQ concernant les thèmes importants pour la CAQ. Et c'est normal, ces candidats essaient actuellement de devenir chef du PQ, pas de remporter une élection générale. Le sondage "leaké" par le camp Cloutier est sympa mais ne nous dit pas grand chose. La plupart des électeurs CAQ ne suivent pas cette course. Il se peut fort bien que certains électeurs CAQ déclarent voter PQ si Cloutier est chef car ils ont entendu que ce dernier était en tête (pensez concous de popularité) et avait ainsi davantage de chances de battre le PLQ. On peut imaginer plein de scénarios pour expliquer les petites différences (essentiellement pas significatives) mentionnées dans le sondage. Mais cela ne vaut pas grand chose. Aussi, les sondages ont généralement montré que Cloutier était le chef préféré des partisans de tous les partis, y compris la CAQ. Mais Cloutier fait moins bien auprès de ces électeurs qu'auprès de ceux du PQ (32% vs 39% selon le dernier Léger par exemple) alors que Lisée reçoit en général le même niveau d'appuis. On peut donc faire plusieurs interprétations de ces chiffres.

Aussi, bien que les électeurs CAQ (du moins en 2014) ne semblaient pas vraiment intéressés par les questions identitaires, Legault a quand même proposé d'accepter moins d'immigrants, une position similaire à celle de Lisée. Finalement, Lisée parle continuellement de l'importance de battre le PLQ avant de parler de souveraineté. Cet objectif devrait séduire les CAQuistes aussi. Cloutier a essentiellement la même position référendaire que Marois et je ne vois pas comment cela pourrait convaincre les électeurs de la CAQ (note: Cloutier a dit qu'il laisserait la décision de tenir un référendum ou non au Conseil National du PQ. Je suis prêt à parier que ce Conseil décidera de ne pas tenir de référendum lors du premier mandat et ainsi Cloutier aura une position plus claire lors de la campagne générale; Je vous laisse débattre quant à savoir s'il est normal de faire campagne au PQ sans se prononcer).

En conclusion, je ne vois actuellement aucune raison de penser que l'un des trois candidats PQ soit mieux placé pour séduire les électeurs de la CAQ. Cela ne veut pas dire que le gagnant ne réussira pas à faire cela lors de la prochaine campagne, mais nous n'avons simplement pas l'information disponible en ce moment. PKP avait le bon profil (et les chiffres le montraient bien), mais pas les candidats de cette année. Il faut cependant remarquer que les électeurs CAQ du 450 ne sont pas très idéologiques. Ces fameuses familles peuvent voter CAQ au provincial et NPD au fédéral. Ces électeurs sont volatiles et ils peuvent être facilement séduits. La seule chose qui, selon moi, n'est vraiment pas attrayant pour eux est de parler de référendum. Donc Lisée n'est pas dans une mauvaise position (en plus de vraiment répéter vouloir battre les Libéraux). Quant à Cloutier, cela dépendra de la décision prise par le Conseil National.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »