Jean-François Lisée est le Bernie Sanders de la course au PQ

Maintenant que j'ai votre attention avec ce titre digne de Buzzfeed, regardons la course à la direction du Parti Québécois. Vous verrez que ce titre a en fait du sens!

J'avais écris il y a quelques semaines qu'Alexandre Cloutier avait probablement déjà remporté cette course. Cette prédiction était basée sur son avance dans les sondages ainsi que sur le fait que Cloutier avait davantage de chances de recevoir les deuxièmes voix des partisans de Martine Ouellet et Véronique Hivon.

L'un des commentateurs réguliers de ce blogue a mentionné cependant que Jean-François Lisée avait le plus de donateurs. J'ai ainsi décidé de regarder cela de plus près en utilisant la liste des donateurs disponible sur le site du DGEQ.

Les résultats? Jean-François Lisée a en effet le plus grand nombre de donateurs. Selon les données disponibles, il a reçu 422 contributions, loin devant Alexandre Cloutier (248), Martine Ouellet (176), Véronique Hivon (157) et Paul Saint-Pierre Plamondon (27).

Si le nombre de donateurs était un parfait indicateur des votes, cela nous donnerait ainsi un premier tour:

Jean-François Lisée: 41%
Alexandre Cloutier: 24%
Martine Ouellet: 17%
Véronique Hivon: 15%
Paul Saint-Pierre Plamondon: 3%

Comparé aux sondages, JF Lisée bondit en première position alors qu'Alexandre Cloutier se retrouve bien en-dessous de ses intentions de votes.

Seulement voilà, Jean-François Lisée est bien en tête en termes du nombre de donateurs, mais ces derniers contribuent bien moins que les partisans de Cloutier. Dans les faits, Jean-François Lisée est le candidat avec la donation moyenne la plus faible.

Cloutier: $181
Lisée: $99
Hivon: $168
Ouellet: $118
Plamondon: $147

Cloutier a ainsi les donateurs les plus généreux. Il a récolté 56 dons de $500 (le maximum). De son côté, Jean-François Lisée n'a que 29 donations maximales, le même nombre que Véronique Hivon. Martien Ouellet en a 18 et Plamondon 4.

Lisée reste le candidat avec la plus faible moyenne même si l'on exclut les contributions de $500. Il semble vraiment qu'il récolte davantage de petites donations. C'est le modèle Bernie Sanders (vous voyez, je vous avais dit que le titre allait avoir du sens!).

Ce qui est peut-être un peu surprenant car Jean-François Lisée était le candidat le plus populaire auprès des électeurs gagnant $55,000 et plus selon le sondage SOM du mois de juin. Si j'avais dû deviner quel candidat serait celui avec les plus faibles donations, je crois que j'aurais misé sur Ouellet ou Hivon car je les voyais davantage comme les candidates qui attireraient les jeunes (selon SOM, Hivon fait bien chez ceux qui ont voté QS en 2014 par exemple). Lors de la course au PQ en 2015, Lisée s'était retiré de la course en janvier après plusieurs mois de campagne durant lesquels il avait récolté $119 en moyenne. Lors de cette course, c'était Martine Ouellet qui avait la moyenne la plus faible ($93). Jean-François Lisée semble avoir ainsi changé sa stratégie ou ses partisans, ou les deux.

Comment expliquer cela? Lisée est le seul candidat qui se prononce contre la tenue d'un référendum lors du prochain mandat. Une position qui est soutenue tant dans la population que chez les partisans du PQ (c'est serré parmis ces derniers). Les 18-34 ans sont davantage pour la tenue d'un référendum. Je mentionne cela car Bernie Sanders a eu un incroyable succès auprès des jeunes électeurs, ceux qui ne pouvaient donner que $20 par exemple. Or, Jean-François Lisée n'a pas, à première vue et selon les données SOM, le profil idéal pour attirer cette clientèle.

Au final, j'avoue qu'il m'est difficile d'expliquer comment Jean-François Lisée arrive à récolter tellement davantage de contributions mais que celles-ci soient inférieures à celles des autres candidats. Je suppose qu'il fait campagne différemment.

Si l'on regarde les montants récoltés au total, Cloutier est en tête avec $44,933, devant Lisée avec $41,937, Hivon à $26,365, Ouellet à $20,965 et Plamondon à seulement $3975.

Quel est le meilleur indicateur ici, le nombre de donations ou le montant total récolté? J'ai regardé les contributions et résultats des deux plus récentes courses à la direction (celle du PQ en 2015 et celle du PLQ en 2013). Un petit échantillon, mais c'est mieux que rien. Il semblerait que le montant total récolté soit la variable la plus corrélée avec les résultats finaux. La relation est même très bonne, telle que demontré dans le graph ci-dessous.



La relation n'est pas parfaitement 1:1 mais c'est proche. PKP avait récolté 53% du financement lors de la course en 2015 et avait obtenu 58% des voix. Philippe Couillard était à 51% et 59% respectivement (à noter que tant Pierre Moreau que Raymond Bachand avaient obtenu moins de donations mais leur moyennes étaient plus élevées). Alexandre Cloutier en 2015? 14% du financement (ou 19% parmi les trois candidats qui ont terminé la course) et 29% des votes.

Au final, le financement récolté via les contributions semble un bon indicateur du résultat final. En même temps, les sondages ont été remarquablement fiables lors des courses récentes. Ainsi, soit les sondages ont raison et le financement récolté par Jean-François Lisée ne servira à rien, soit ces sondages ne sont plus valides. La seconde solution semble très plausible puisque nous n'avons pas eu de sondage depuis un moment (c'est l'été en même temps). Il se peut aussi que les sondages aient tort car Lisée attirerait de nouveaux membres au PQ. Rappelons-nous qu'afin de prédire la course au PQ, nous regardions les intentions de votes parmis les électeurs déclarant vouloir voter PQ; Ainsi, si Lisée attire de nouveaux membres ou beaucoup de jeunes -à la Bernie Sanders-, ces sondages pourraient fort bien le sous-estimer. Ce ne sont que des conjectures bien sûr et j'aimerais savoir ce que vous en pensez. Mais il reste qu'il serait surprenant qu'Alexandre Cloutier ait une avance de près de 20 points (selon les sondages) tout en ayant une si faible avance dans le financement.

Quoiqu'il en soit, je ne serais pas surpris si Jean-François Lisée se retrouvait bien plus élevé lors du prochain sondage. Cela étant dit, je persiste à penser qu'Alexandre Cloutier est le favori et il peut davantage compter sur le report des votes de Martine Ouellet et Véronique Hivon (de par ses positions politiques). Ironiquement, Lisée a la position référendaire qui donnerait les meilleures chances de victoire au PQ en 2018 (ne pas promettre de référendum pourrait faire fuir quelques électeurs chez QS (ou ils resteraient chez eux) mais cela permettrait d'en ramener beaucoup de la CAQ et même du PLQ), mais je ne suis pas sûr que cette position soit tenable afin de gagner une course à la direction.

Avant de conclure, au-delà des sondages et du financement, Cloutier a le soutien de beaucoup de députés du PQ actuel (12 selon Wikipédia) alors que Lisée n'en a aucun. Cloutier est le candidat du centre avec les positions du centre sur bien des sujets (en particulier la souveraineté). À l'inverse, Lisée a le soutien des anciens élus du PQ (tout comme Véronique Hivon).

Quant à Twitter, le nombre de personnes suivant les candidats sont: Cloutier en a 20.2k, Lisée 61.8k, Ouellet  16.1k et Hivon 23.6k. Là aussi, Lisée fait bien mieux que ce que les sondages nous laisseraient croire.

En conclusion: il se peut que Jean-François Lisée soit bel et bien dans la course! Nous verrons lors des prochains sondages.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »