Le NPD en chute libre au Québec?

Selon le plus récent sondage Léger publié ce matin, le NPD ne serait qu'à 28% au Québec. Bien sûr, un seul sondage, ce n'est pas la fin du monde. Sauf que ces chiffres ne font que confirmer une tendance débutée il y a environ deux-trois semaines de déclin pour le parti de Thomas Mulcair. Ci-dessous vous avez les sondages au Québec au cours du dernier mois. La tendance est claire et nette. La question est de savoir si elle se poursuivra.



Il est intéressant de constater que tous les partis semblent bénéficier du déclin du NPD. Le PLC dans une moindre mesure comparée aux remontée des Conservateurs et du Bloc. Ce dernier est en train de faire comme la CAQ avec une remontée incroyable et soudaine en fin de campagne. La chute du NPD est telle que la formation orange pourrait ne pas remporter le plus de sièges au Québec, une situation impensable il y a peu de temps. Et probablement un coup fatal aux espoirs du NPD de terminer comme premier parti le 19 octobre. Au rythme où vont les choses, Thomas Mulcair se devra de faire une performance extraordinaire au débat TVA ce soir ainsi qu'à Tout le Monde en Parle.

En même temps, il se peut que c'était quand le NPD était à 45-50% que la situation n'était pas normale. Après tout, avoir les 4 partis au-dessus des 20% est exactement où le Québec était en début d'année dans plusieurs sondages. Il se peut ainsi que ce ne soit qu'une correction et un retour à la normale.

La moyenne des sondages (incluant les récents Léger, Angus-Reid et Abacus entre autres) montre que le NPD reste en tête mais avec une marge bien moindre. Le NPD est à peine au-dessus des 30% et bien loin des 50% de la fin août.

En terme de sièges, nous avons une situation où le NPD reste en tête mais son avance fond rapidement. Ci-dessous vous avez les intervalles min-max (donc couvrant en théorie 100% des scénarios possibles).

NPD: 28-61
Conservateurs: 5-22
Libéraux: 6-29
Bloc: 0-23

Ces intervalles sont très larges pour deux raisons. Premièrement, tel que mentionné, ils incluent absolument tous les scénarios, pas seulement les plus probables. Deuxièmement, avec possiblement quatre partis au-dessus des 20%, le Québec devient une province très indécise et tout peut arriver.

Si l'on ne regarde que les intervalles à 95% (donc en éliminant les 5% de scénarios les plus extrêmes), on obtient:

NPD: 40-54
Conservateurs: 8-16
Libéraux: 10-18
Bloc: 1-11

Là on voit que malgré la chute, le NPD reste 95% assuré de remporter au moins 40 sièges. Mais c'est si l'élection était demain, pas dans près de 3 semaines. Car si Thomas Mulcair n'arrive pas à inverser la tendance, son parti pourrait bien terminer 2e.

Peut-être une meilleure façon de visualiser cela pour le NPD est le graphique ci-dessous. Vous avez les scénarios possibles (i.e: nombre de sièges) au Québec pour le NPD en fonction du pourcentage de votes (axe horizontal) dans cette province. Pour chaque pourcentage, il y a plusieurs scénarios en fonction de la distribution et efficacité du vote.

Nombre de sièges possibles pour le NPD en fonction du pourcentage de votes au Québec

Comme vous pouvez le voir, le NPD est proche de la zone où il pourrait ne plus remporter une majorité de sièges au Québec. Le seuil semble être aux alentours des 26-30% (juste sous le résultat du NPD selon Léger). 

Au final, le NPD reste favori au Québec mais la tendance est incroyablement négative. Au point où l'on peut réalistiquement commencer à envisager que ce parti ne termine pas premier le 19 octobre au soir. Un scénario absolument inimaginable il n'y a que 3 semaines de cela.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »