Le Niqab est-il en train de changer la donne au Québec?

Le Québec, après des semaines plutôt tranquilles où le NPD profitait du déclin du Bloc, est possiblement en train de bouger. Et pas dans la bonne direction pour Thomas Mulcair. Le fait que le débat des chefs en français avait lieu la semaine passée contribue probablement aussi à ces changements.

Un enjeu très médiatisé au cour de la semaine passée a été le port du niqab lors des cérémonie de citoyenneté. En bonne partie car la Cour d'appel fédérale a rejeté les arguments du gouvernement Conservateur et a décidé d'autoriser le port de ce signe religieux.

Certains diront que cet enjeu est minime ou futile. Je ne suis pas là pour juger des choix des individus ou émettre une opinion sur les enjeux sur lesquels ils basent leurs choix. Mais je peux dire assez clairement que cet enjeu peut potentiellement avoir un effet important. Le plus récent sondage Léger nous montrait d'ailleurs que le port du niqab est l'évènement déterminant pour 18% des Québécois, loin devant l'annonce d'une récession ou de surplus budgétaires. La proportion est trois fois plus importante que dans le reste du pays.

Et où sont les électeurs pour qui le port du niqab est un enjeu important? Bloc (32% des électeurs de la formation souverainiste) et Conservateurs (10%). Logique, il s'agît des deux partis officiellement contre le port.

Je parlais de changements dans les intentions de votes. Le NPD est en déclin un peu partout, mais c'est maintenant particulièrement visible au Québec. Le graphique ci-dessous, pris de la page permanente, montre bien la situation.



Tel que je le disais avant le débat des chefs, le NPD a une certaine marge au Québec. Il peut se permettre de perdre jusqu'à 10 points avant d'être menacé en tant que premier parti de la province. Cependant, si Thomas Mulcair veut devenir PM, il se doit de conserver au moins 50 sièges au Québec. C'est encore le cas actuellement mais si la tendance se maintient, cela pourrait changer. Ses chances de gagner le plus de sièges à travers le pays diminuent rapidement d'ailleurs.

Le Bloc semble en profiter. 20% chez Léger, en hausse chez Nanos (qui avait cependant ce parti bien trop bas à 10%!), certains sondages par circonscriptions avec le Bloc plus élevé que prévu. On ne parle pas d'une vague Bloc, loin de là, mais il se pourrait que cet enjeu ait sauvé le Bloc. La bonne performance de Duceppe au débat (pas encore de sondages, mais la plupart des analystes semblent avoir apprécié sa performance) va aussi peut-être contribuer à la remontée de ce parti.

De son côté, Stephen Harper est aussi bien positionné sur cet enjeu. Après tout, sa position est partagée par une grande majorité de Canadiens, francophones et anglophones. Au Québec, on a eu quelques indications d'une possible remontée. Ekos par exemple les place à 24% (5 points devant le PLC), Forum a ce parti à 23% (et 24% dans le sondage précédent). En même temps, Ipsos et Nanos voient ce parti sous les 20%. Il reste que la dernière fois qu'Ekos a vu une montée des Conservateurs au Québec, c'était en début d'année et tous les autres sondeurs ont eu les mêmes résultats dans les 304 semaines suivantes. Et l'enjeu majeur du moment était les frappes contre le groupe État Islamique. Aussi, la cote de satisfaction pour Harper est la 3e plus favorable au Québec (après l'Alberta bien sûr et les Prairies) à 30% de personnes satisfaites.

On pourrait ainsi avoir une situation où le NPD perd des votes en faveur du Bloc (après tout, selon Nanos, 47% des électeurs Québécois du NPD ont le parti souverainiste comme 2e choix) et au PCC. Les Libéraux n'ont pas grand chose à gagner de ce débat au Québec. Pourrions-nous bientôt voir une situation où les 4 principaux partis seront au-dessus des 20%? Il est bien trop tôt pour le dire mais il serait faux de minimiser les possibles conséquences de cet enjeu. Les Québécois se préoccupent d'enjeux similaires. Souvenons-nous de 2007 où l'ADQ avait failli gagner en profitant des accomodements raisonnables ou encore le PQ qui, pendant des mois, avait réussit à grimper dans les sondages grâce à la Charte des Valeurs. Que vous soyez content ou non, cet enjeu est bel et bien l'un des enjeux de cette élection au Québec, prévu ou pas.

Au fait, si vous utilisez le simulateur et mettez NPD à 30%, PCC à 21%, PLC à 23% (sa moyenne actuelle) et Bloc à 21%, vous avez le NPD devant  mais chaque point de pourcentage perdu au Bloc lui coûte 5 sièges! Rappelez-vous cependant que nous n'en sommes là actuellement et il n'est de loin pas assuré que ce sera le cas d'ici quelques semaines.

La vraie question est plutôt de savoir les conséquences dans le reste du pays. Je vois mal une province comme la Colombie-Britannique par exemple (qui est très multi-ethnique) vraiment être influencée par cela, mais en même temps, il reste qu'une majorité écrasante de Canadiens ne sont pas favorables au port du niqab pour les cérémonies religieuse ou le vote. C'est l'un des rares enjeux où la position de Stephen Harper s'aligne avec la grande majorité de citoyens. Le risque est bien sûr de perdre des votes chez les immigrants, une population que les Conservateurs ont courtisés depuis des années et qui avaient contribué aux succès Conservateurs dans le GTA en 2011. Il reste que pour Harper, parler de cet enjeu (et d'autres plus ou moins proches) n'est probablement pas une mauvaise stratégie. Je suis sûr qu'il trouvera un moyen de parler cela ce soir lors du débat (billingue... mais le modérateur ne parle qu'anglais!!) sur la politique étrangère.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »