Le retour du Bloc?

L'annonce du retour de Gilles Duceppe a été toute une surprise pour beaucoup, moi inclus. Et voici le premier sondage après cette annonce. Le dernier Léger montre que le retour de Duceppe semble considérablement aider le Bloc (pdf détaillé ici). En effet, ce dernier est en hausse de 10 points (par rapport au précédent Léger du mois de mai). À 26%, c'est le plus haut résultat pour cette formation depuis bien, bien longtemps.

Il est intéressant (et quelque peu surprenant) de découvrir que le NPD est en fait en hausse également (1 pt, donc pas significatif). Je dis surprenant car avec la remontée du Bloc, on aurait pu s'attendre à ce que le NPD en souffre. Cependant, rappelons-nous que le NPD est actuellement en forte progression partout au pays. Il est ainsi possible que le NPD ait gagné des appuis des Libéraux (et Conservateurs) mais ait perdu quelques votes au Bloc. L'effet net étant de faire du Québec une course à deux entre les Néo-Démocrates et les Bloquistes (les Libéraux restent en embuscade cependant, même s'ils n'ont pas vraiment le potentiel de remporter le plus de sièges). Si l'on compare au plus récent Ekos (fait en partie avant l'annonce de Duceppe), le NPD y était plus élevé (35%) et le Bloc un peu plus bas (21%). Soit le sondage Ekos ne mesurait l'effet Duceppe que partiellement (ce qui serait logique), ou nous voyons en fait des variations normales dues à de petits échantillons.

Transposés en sièges, ces chiffres montrent encore et toujours que le NPD serait largement favori pour remporter le plus de sièges au Québec. En effet, le Bloc n'aurait que 3.5% de chances de redevenir le premier parti du Québec. En moyenne, le NPD récolterait 45 sièges, le Bloc 11, les Libéraux 14 et les Conservateurs 8 (ils restent premiers dans la région de Québec). Mais les victoires Néo-Démocrates se feraient avec des marges plus faibles (vous pouvez le voir dans le simulateur).

Par contre, le Bloc à 26% signifie que cette formation est compétitive dans bien des comtés. L'intervalle de confiance (à 95%) pour les sièges va de 6 à 26. Si on inclut tous les scénarios extrêmes, le Bloc pourrait récolter aussi peu que 1 siège ou autant que 45. Bien sûr, souvenez-vous que ces scénarios extrêmes sont très peu probables. Il s'agît des cas où ce parti ferait beaucoup mieux (ou pire) que les sondages et où son vote serait très efficace (ou l'inverse). Néanmoins, il reste que si ces chiffres se confirment dans d'autres sondages, le Bloc est de retour dans la course.

Avec Mario Beaulieu à sa tête, le Bloc alternait dans les sondages vers les 20%, avec parfois quelques sondages le plaçant aussi bas que 13% tel que le récent Forum. En particulier, il était difficile d'imaginer le Bloc redevenir un parti "mainstream" qui pourrait vraiment causer des problèmes au NPD. Mais avec Gilles Duceppe, la situation est fort différente.

En même temps, ce n'est qu'un sondage. Il faudra voir si cet effet persiste. Après tout, le Québec est très volatile. De plus, Duceppe peut aider le Bloc, mais il en était le chef en 2011 lorsque ce parti avait subit une défaite historique. Finalement, tel que démontré ici, le NPD reste bien positionné pour remporter le plus de sièges.

Le sondage inclut également les second choix et là, on peut voir que le NPD a du potentiel. Ce parti est en effet le 2e choix principal des électeurs des autres principaux partis, incluant les Conservateurs. Pour le Bloc spécifiquement, 32% ont le NPD comme 2e choix. Ce que cela signifie c'est que le NPD peut potentiellement aller chercher des votes chez tous les autres partis, surtout le PLC.

En conclusion, ce sondage est de bonne augure pour le Bloc mais il nous faudra attendre confirmation avant de vraiment considérer le Bloc comme un joueur majeur au Québec. Il faut aussi garder en tête que le Bloc (et Duceppe) ont bénéficié d'une couverture médiatique importante la semaine passée. L'effet mesuré ici pourrait être surestimé.

Aussi, pas relié, mais le sondage Léger a les intentions de vote provinciales et l'effet PKP ne permet même plus au PQ d'être premier. Le PLQ est en effet en tête avec 36% des votes, devant le PQ à 32%. Les chiffres sont disponibles à la fin du pdf.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »