22 juin 2013: Nouveau sondage Léger montre une situation similaire au dernier Crop

2 jours après le dernier sondage Crop, voici un Léger qui montre, somme toute, une situation très proche. Le PQ est un peu plus élevé et la CAQ un peu plus basse, mais nous sommes dans les marges d'erreurs. De plus, cela ne changerait pas le résultat global, à savoir une majorité Libérale et le PQ comme opposition officielle.

Les 3 points de différence pour la formation de François Legault font quand même une grosse différence en termes de sièges (7 sièges contre 12).

Les projections sont affichées ci-dessous.


Si vous voulez savoir les probabilités, cliquez pour lire davantage. Je parle également de la "division du vote souverainiste", vu que le sondage contient des questions sur ce sujet.

Basé sur ce sondage, et en tenant compte de l'incertitude lié aux marges d'erreur ainsi que le mode de scrutin, le PLQ de Philippe Couillard aurait 97% de chances de remporter le scrutin. Lors de la prochaine campagne électorale, je m'attarderai longuement à "corriger" les sondages et à tenir compte de leurs possibles erreurs. Néanmoins, pour l'instant, vous pouvez voir qu'une victoire du PQ est possible même si ce parti est sondé 11 points derrière.

Les chances d'une majorité Libérale sont de 82%. Ainsi, entre le Crop et le Léger, il y a quand même quelques différences. Si nous étions en campagne, je ferais une moyenne des deux. Au final, il reste que le PLQ serait le grandissime favori pour remporter le scrutin.


Le sondage Léger pose 1-2 questions intéressantes concernant la division du "vote souverainiste". En particulier concernant un possible "candidat unique" (entre le PQ, QS et ON) et si les électeurs voteraient pour ce candidat. Les intentions de votes globales souffrent d'un très grand nombre de répondants dans la catégorie "ne sais pas". Cependant, il semble que les électeurs de ces trois formations seraient en majorité favorables à cela. Ou du moins, un tel candidat unique réussirait à conserver 80% des électeurs Péquistes par exemple. De manière intéressante, les électeurs QS et ON suivraient un peu moins. Je soupçonne qu'une explication possible est que les électeurs PQ font l'hypothèse que ce candidat unique serait le candidat du PQ! De façon générale cependant, les pertes (les électeurs QS qui préféreraient voter pour le PLQ ou les Verts par exemple) semblent compensées par les gains (en particulier provenant de la CAQ). Il faut cependant prendre cela avec un grain de sel. Par exemple, il y a 14% des électeurs CAQ qui voteraient PLQ en cas de candidat unique entre le PQ, QS et ON. Serait-ce pour compenser une possible majorité souverainiste? Ou est-ce que ces répondants ont juste mal compris la question?

L'impact d'une telle coalition ou échange de candidats sur le nombre total de sièges est difficile à estimer. Sans aller dans les détails ou sans faire une analyse approfondie, cette "coalition" remporterait 64 sièges (le PLQ aurait 56 et la CAQ 5). Un gain de 15 sièges (47+2 vs 64). Bien sûr, cela est un scénario idéal où le candidat unique conserverait 100% des votes. Néanmoins, à voir les réponses à cette question, je persiste à penser que ces trois formations devraient au moins envisager un tel candidat unique dans quelques comtés (ex: Laurier-Dorion). Mais bon, vous me connaissez, je suis pro coalition et pro mode de scrutin proportionnel!

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »