Nouveau sondage Legermarketing: une course à trois!

Le dernier sondage Legermaketing nous montre un électorat Québécois volatile. En effet, après des mois de domination de la CAQ et un long déclin du PQ, voici que ces deux formations sont quasiment à égalité (29% pour le PQ, 28% pour la CAQ), avec également le PLQ en embuscade à 29%. La chute de la CAQ et la montée du PQ représente un réel changement de tendance. Il semblerait que le fait que Marois ait survécu à la tête du PQ lui ait fait gagné quelques points. Du côté de la CAQ, sans être affirmatif, je suppose que certaines politiques annoncées récemment ont fait reculé quelques partisans qui se déclaraient CAQ sans vraiment connaître ce parti. Rien de très grave pour l'instant pour la CAQ qui reste competitive. Mais l'avenir dira s'il s'agissaît d'un simple obstacle ou du début du déclin.

Du point de vue de la projections des sièges, un tel scénario peut être très imprévisible avec le mode de scrutin actuel. En 2007, avec les trois partis quasiment à égalité, cela avait donné des résultats très proportionnels, mais c'était presque par miracle! En utilisant le modèle (qui, dois-je le rappeler, est une version qui a besoin d'améliorations et de travail), j'arrive à ces projections:

PLQ: 46
PQ: 50
CAQ: 27
QS: 2

Cela peut sembler étrange, mais le fait est qu'en étant derrière le PLQ et le PQ, la CAQ perd beaucoup de sièges. Le PLQ remporte beaucoup de circonscriptions à Montréal et en Outaouais naturellement, comme en 2007. Le PQ réussit à devance la CAQ dans le reste du Québec francophone, là où le PLQ est rarement dans la lutte. Le vote CAQ est trop concentrée dans la région de Québec et le 450.

Parlant de régions, le sondage nous fournit des données détaillées, ce qui nous permet de comparer le modèle et de voir si certaines des hypothèses faites sont correctes. En particulier, j'avais bien expliqué dans mon précédent billet que le vote CAQ est dur à estimer car ce parti n'existait pas lors des précédentes élections. Au final, il semble que le modèle fonctionne plutôt bien. En effet, le sondage indique que le PLQ est à 40% à Montréal, contre 23% au PQ et seulement 16% à la CAQ (et QS à 11%). En utilisant les projections du modèle et en faisant la moyenne dans cette région, j'arrive à: PLQ à 43%, PQ à 24% et la CAQ à 17%, alors que QS est légèrement surestimé à 13%. Pour la région de Québec et Estrie, le sondage a les résultats suivant: PLQ à 28%, PQ à 27%, CAQ à 33% et QS à 9%. Les projections dans cette région donne: PLQ 28%, PQ 29%, CAQ 33% et QS 9%! Vraiment très proche!

Au final, cela est très satisfaisant car cela indique que la répartition régionale du vote CAQ fonctionne bien. Il semblerait que mes hypothèses ne soient pas trop loin de la réalité (pour rappel, j'assume que le vote CAQ est un mixte entre une variation uniforme et la variation de l'ADQ. Aussi, la CAQ a 75% du vote ADQ de 2008).

Attention cependant, ces résultats trop très volatiles. En effet, une chute de 2 points du PQ au profit de la CAQ, et les projections donneraient 49 sièges PLQ, 37 PQ et 37 CAQ. Donc beaucoup de luttes serrées entre le PQ et la CAQ. En raison du mode de scrutin et comme ces deux partis sont en lutte dans la plupart des comtés (les comtés francophones), une petite avance de 1-2 points peut se transformer en une énorme avance du point de vue des sièges. Les projections détaillées sont ici.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »