Nouveau sondage Crop: le PQ en tête (mais toujours minoritaire)

23 février 2012: Après le récent sondage de Légermarketing montrant un regain du PQ et un déclin de la CAQ, Crop nous montre des résultats fort similaires. À part que cette fois-ci, le PQ est légèrement en tête et la CAQ continue sa chute. En effet, après avoir trôné pendant des mois aux alentours de 36-38% dans les intentions de votes (la plupart du temps, avant même d'être officiellement un parti politique!), ce parti se retrouve maintenant bon 3e. Quelle est (sont?) les raisons de cette chute? Difficile à dire avec juste l'information des sondages. Pour ma part, je dirais deux choses:

1) La CAQ bénéficiait d'un effet "lune-de-miel" avec les Québécois. Après tout, c'était le nouveau parti, le parti du "changement", le parti qui faisait les choses autrement. Et on sait à quel point les Québécois sont attirés par cela (ADQ en 2007, NPD en 2011), sans réelle considération pour l'idéologie du parti. Sauf que voilà, toute bonne chose à une fin. La volatilité de l'électorat Québécois est à double tranchant: on monte vite mais on peut descendre tout aussi rapidement.

2) Le PQ va "mieux" (du moins sa couverture médiatique laisse à penser que c'est le cas), alors que la CAQ rencontre ses premiers problèmes (bisbille au sein du nouveau caucus, des critiques envers ses politiques, etc).

Au final, je dirais que l'on observe un réajustement relativement logique. Je ne m'attends pas à voir la CAQ continuer de baisser jusqu'à genre 15%, mais je pense que la CAQ devra maintenant travailler davantage pour reprendre une avance. Je ne serais pas surpris de voir une course à trois jusqu'au déclenchement des élections (rumeurs d'élections ce printemps). Après, une fois en campagne, le jeu est différent.

En termes de projections de sièges, le PQ continue d'être en tête (logiquement) et accentue quelque peu son avance. La CAQ tombe à seulement 26 sièges. Quant au PLQ, à ce niveau là, on parle de "course à trois" mais la répartition géographique du vote libéral fait en sorte que ce parti gagne largement dans certain comté, mais est presque totalement absent dans une bonne partie du Québec francophone. Il y a 37 circonscriptions remportées par une marge de moins de 5% (ce que j'appelle les luttes serrées). Le PQ est impliqué dans 32 et en remporte 15, la CAQ est 10 pour 18 et le PLQ 11 pour 26 (donc oui, quelques luttes à trois). La légère chute de QS et la remontée du PQ nous donne une chaude lutte dans Gouin entre deux formations.

J'ai apporté quelques modifications au modèle. Premièrement, j'ai vérifié une-par-une chaque circonscription pour être sûr que je n'avais pas fait d'erreur de report des résultats du DGEQ (vu que, comme je le mentionnait dans mon billet précédent, le DGEQ n'a fournit les résultats 2008 avec la nouvelle carte que sur une version pdf). Un changement plus important concerne les variations pour chaque parti. Comme vous le savez, le modèle se base sur les résultats de la dernière élection et ajoute une fonction des résultats courant (les sondages). L'idée (qui a fait ses preuves) est que si un parti ne change pas son score au niveau provincial depuis la dernière élection, alors ce parti ne bouge dans aucune circonscription. Sauf que l'arrivée de la CAQ et la disparition de l'ADQ change les choses. En effet, j'assume que le vote ADQ de 2008 est réparti ainsi: 75% à la CAQ et le 25% restant allant au PQ (à 40%), QS (à 40% aussi, je sais cela paraît étrange mais si vous regardez les sondages au moment de la création de la CAQ/disparition ADQ, on observe un report du vote ADQ en faveur de QS. J'imagine qu'il s'agît d'électeurs qui veulent simplement voter pour un parti différent) et au PLQ (20% du 25% restant). Cela signifie que je dois également modifier les résultats provinciaux de 2008. En effet, la CAQ est simulée à 12%, le PLQ grimpe de 42% à 43% et le PQ passe de 35% à 37% avec ce report de votes.

Ce que cela signifie en clair, c'est que le PQ en pointant actuellement à 30%, subit une chute de 7 points et non pas 5. Cela peut potentiellement faire une différence en matière de projections. Bien sûr, au final, tout cela dépend grandement des hypothèses concernant le report des votes ADQ. Je pourrai modifier cela à l'avenir, mais pour l'instant et étant donné l'information fournie dans les sondages, je pense que mes hypothèses ne sont pas irréalistes. Inclure un nouveau parti (et en retirer un autre) n'est jamais une chose facile dans un tel modèle.

Les projections détaillées sont ici. Comme d'habitude, vous pouvez également vous amusez avec le simulateur. Au final, si des élections avaient lieu aujourd'hui, il semble que le PQ décrocherait une minorité. Pas de majorité possible avec ces résultats cependant. Pour le PLQ, c'est assez amusant. Pour remporter un autre mandat, il a besoin que la CAQ prenne des sièges et votes au PQ, mais ni trop ni trop peu. Au final pour ce parti, le meilleur scénario reste les trois partis quasiment à égalité. Cela permet au PLQ de remporter 40-45 comtés (à Mtl, Outaouais, etc) et cela fait en sorte que PQ et CAQ s'annulent mutuellement. Quant à la CAQ, tout peut arriver mais que de changements en 1-2 mois, alors que Crop et les médias parlaient de "100 sièges pour la CAQ"...

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »