Quels sont les scénarios catastrophes pour le PLQ et le PQ?

De bien des points de vue, nous assistons à une élection historique au Québec. Oui il y a peu de sondages et ceux-ci semblent ne pas bouger beaucoup, mais le résultat final pourrait représenter une changement majeur avec la tradition au Québec.

LA CAQ, un tiers parti qui n'existait pas avant 2011 (bien que l'ADQ qui a fusionné avec existait bien avant) est en train de gagner (potentiellement une majorité assez large) alors que Québec Solidaire, un parti marginal et concentré sur l'est de l'île de Montréal, peut rêver de dépasser largement la barre des 10% et de remporter des sièges hors de l'île (un probable).

Alors que les "nouveaux" partis montent, les deux partis traditionnels se retrouvent au plus bas. Ce billet porte un regard sur les scénarios cauchemards pour ces deux formations.

Avant de commencer, et comme c'est maintenant l'habitude, voici les plus récentes projections. Pas vraiment de changement par rapport à hier, j'ai simplement utilisé le dernier Mainstreet (ainsi que le dernier Léger d'il y a quelques jours). Le PLQ remonte un peu, la CAQ en très légère baisse.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance; Chances de remporter le plus de sièges

Si vous voulez les projections par comtés, vous les trouverez à la fin de cet article.


Ok, revenons à nos scénarios cauchemards.

1. PLQ

Les chances sont élevées que le PLQ récoltera le plus faible score de son histoire en termes de pourcentages de votes. Le record précédent est de 31.2% en 2012. Les sondages indiquent que ce parti pourrait tomber sous les 30%. Dans les faits, les sondages par circonscription de Mainstreet montrent une situation où les Libéraux ne seraient que vers les 25-26%!

Étant donné que les non-francophones continuent de soutenir cette formation à hauteur de 60% et plus, cela veut dire un résultat possiblement sous les 20% chez les francophones. Imaginez, chez ces derniers, il n'est de loin pas impossible que QS termine devant le gouvernment sortant!

Ces sondages par comté ne donnent le PLQ gagnant que dans 8 comtés sur les 46 sondés! Bien que la liste des circonscriptions sondées ne soit pas forcément bonne pour le PLQ (seulement 1 comté dans l'ouest de l'île par exemple), il reste que ça ne présage rien de bon. Mes projections surestiment possiblement la force du Parti Libéral.

En termes de sièges totaux, quel est le minimum possible pour le PLQ étant donné les sondages actuels? Selon les simulations, le pire résultat serait de gagner seulement 20 sièges! Bien sûr pour que cela arrive il faudrait que non seulement le PLQ soit surestimé par les sondages (c'était arrivé en 2008 mais en général l'inverse est vrai) et que son vote soit inefficace. On parle ici de ne récolter que 20-23% des voix. Est-ce possible? Oui, surtout si l'on se fie aux sondages par comté de Mainstreet. Mais ce n'est pas super probable. Tant que les non-francophones représenteront environ 20% des électeurs et qu'ils voteront à 60% et plus pour le PLQ, cela fournit déjà 12% des votes totaux. Pour n'être qu'à 20% globalement, cela voudrait dire être à 10% chez les francophones! L'autre solution serait une participation très faible des non-franco.

Parlant efficacité, l'ouest de l'île continue de fournir un nombre important de sièges assurés. Le pire résultat possible dans cette région est de gagmer 10 sièges sur 13. Dans les faits, le PLQ remporte tous les comtés dans l'ouest de Montréal plus de 91% des fois.

Le scénario catastrophe, actuellement possible selon les sondages, est ainsi que le PLQ finisse avec 20 sièges et 20-23% des votes.

Un scénario mauvais mais plus réaliste verrait le parti de Philippe Couillard récolter environ 25-26% et un vote un peu inefficace hors de l'ouest de l'île (imaginons une baisse importante en Estrie et Outaouais), combiné à la CAQ qui ferait mieux que les sondages en récoltant 36-37% des votes. Dans ce cas-là, le PLQ chuterait à 33 sièges. Soit le bas de son intervalle de confiance.


2. PQ

Le PQ a de bonnes chances de terminer sous les 20%, ce qui serait là aussi la plus mauvaise performance de son histoire. Et si cela devait arriver, on peut parier que le PQ perdrait des sièges même dans des régions traditionnellement acquises à sa cause (le Bas-Saint-Laurent, le Nord, etc). 

Les simulations nous donnent un pire scénario à 2 sièges! Je ne rigole pas ici, selon les sondages actuels et en tenant compte de l'incertitude qui existe, je ne peux exclure totalement un scénario où le Parti Québécois ne gagnerait que 2 sièges! Là aussi il faudrait que les sondages aient largement surestimé le parti de Jean-François Lisée cependant.

Il y a actuellement environ 5% de chances que QS termine devant le PQ en termes de sièges. Finir 4e serait naturellement un scénario catastrophe pour le PQ, balance du pouvoir ou non.

Tout comme pour le PLQ, un scénario mauvais mais plus probable est celui où le PQ ne récolterait que 18% des votes et son vote serait inefficace. Je parle ici de perdre face à QS dans Taschereau (et possiblement Rosemont) et de perdre face à la CAQ dans des sièges tels que Rimouski (sondage Mainstreet hier plaçait le PQ et CAQ à égalité!) ou dans les comtés du Saguenay Lac-Saint-Jean (ce que les sondages par comté laissent présager). Un total de 6-8 sièges deviendrait alors probable et réaliste.

Conclusion

Tant le PLQ que le PQ courent le risque de recevoir la plus faible proportion de votes de leur histoire et cela se traduirait par des scénarios catastrophes en sièges. Le PLQ est pas mal garanti de ne pas tomber sous les 20 sièges, voire les 30 sauf si tout va mal. Le PQ pourrait fort bien se retrouver sans le status de parti officiel et avec moins de 10 députés. La CAQ est en tête, elle domine dans toutes les régions sauf l'île de Montréal, a une avance confortable chez les franco et son vote est actuellement très efficace. Si les sondages devaient surestimer le PQ et sous-estimer la CAQ, cela pourrait devenir vraiment laid pour la formation souverainiste.


Share this

Related Posts

Previous
Next Post »