La CAQ a plus de 99% de chances de gagner!


Petite mise à jour des projections. Nous n’avons pas eu de nouveau sondage cette fin de semaine mise à part la mise à jour quotidienne de Mainstreet (auquel il faut s’abonner pour avoir accès aux chiffres). Les sondages de cette firme ont Québec Solidaire bien plus élevé que les sondages Léger (et le PLQ plus faible). La tendance des derniers jours a été une relativement lourde chute de la CAQ (-1.1 points hier, ce qui, sur un sondage mis à jour quotidiennement en ajoutant 800 observant -et en retirant 800 observations d’il y a 3 jours- est en fait l’une des plus importantes variations observées) et une progression du PQ et de QS (qui se retrouve maintenant au-dessus des 15%). Malgré la chute de la CAQ, le PLQ recule aussi dans la moyenne (car les sondages plus anciens ont moins de poids et ainsi Mainstreet prend une plus grande importance).

Si l’élection avait lieu demain, voici les projections :

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance; Chances de gagner le plus de sièges

Les projections détaillées sont disponibles à la fin de cet article.

La CAQ est ainsi projetée avec plus de 99% de chances de remporter le plus de sièges. C’est une avance quasi insurmontable et bien supérieure aux avances des différents partis lors des récentes élections que j’ai couvertes (CB en 2017, Ontario 2018, etc). Au point vraiment où on peu se demander ce qui pourrait empêcher Legault de devenir Premier Ministre. Regardons un petit scénario fictif où la CAQ manque une majorité en premier lieu. Voici comment cela pourrait arriver.


Scénario où la CAQ ne décroche pas une majorité

1. Un vote inefficace contre le PLQ. Il y a actuellement 14 courses serrées (moins de 5%) entre ces deux formations et la CAQ est projetée gagnante 9 fois. Imaginons que la machine Libérale fasse un bon boulot pour sauver les meubles et que la CAQ ne remporte aucun de ces comtés. Boom, 9 comtés de changés.

2. Il nous faut trouver 4 autres comtés. Imaginons que le PQ résiste mieux que prévu dans des régions traditionnellement acquises à sa cause et/ou un peu de vote stratégique à gauche.

Bourget (certains électeurs QS qui vont au PQ), Jonquière, Marie-Victorin (le PQ va vouloir conserver un siège sur la Rive-Sud!) et Taschereau (résistance du PQ malgré la perte d’une députée de longue date, vote stratégique des électeurs de gauche).

Et voilà, un scénario fictif et actuellement improbable mais de loin pas impossible ou même difficile à concevoir. Si ces 13 comtés basculent de la CAQ vers le PLQ et PQ, Legault se retrouve sans majorité (oui oui, à 62 sièges, il pourrait faire élire un député de l'opposition comme Président. Mais oublions ces petites manigances pour l'instant). Il devient Premier Ministre néanmoins mais sa marge de manœuvre est restreinte. Pas sûr si le PLQ conserve Couillard ou pas alors que PQ et QS voteraient probablement très rarement pour soutenir ce gouvernement. Si Couillard reste en place, cela causerait une situation plutôt instable à l'Assemblée Nationale (ce serait plus facile si le PLQ soutenait ce gouvernement durant 12 mois tout en cherchant un nouveau chef).

Soyons clairs, ce petit exercice ici est juste pour vous montrer que 82% de chances d’obtenir une majorité c’est bien, mais les surprises peuvent arriver. Imaginer un Parti libéral qui fait sortir son vote dans les comtés clés est tout à fait réaliste. Et le PQ qui sauve les meubles dans davantage de comtés que projetés est aussi possible. Le scénario ci-dessus n'avait même pas besoin que les sondages aient tort (par exemple en sur-estimant la CAQ).


Share this

Related Posts

Previous
Next Post »