Ligne de départ de l'élection 2018: CAQ favorite mais majorité loin d'être garantie

Nous avons maintenant eu des sondages de Mainstreet, Léger, Crop et Ipsos. Cela nous donne un assez bon échantillon pour faire la moyenne et nous donner une idée des forces en ce début de campagne.

Pour vous, lecteurs pressés, voici les projections actuelles. Si vous avez le temps de lire une analyse plus approfondie, c'est après le graphique.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance; Chances de remporter le plus de sièges

Les projections détaillées sont disponibles à la fin de cet article.

Quant aux scénarios possibles (d'une majorité CAQ à une minorité Libérale), voici les probabilités:


Une majorité Libérale est techniquement possible, mais avec 45 cas sur 10,000 simulations, cela s'arrondie à zero pourcent.


1. Les sondages

À l'exception du sondage Crop, ils s'entendent tous plutôt bien. La CAQ est devant vers les 32-36%, le PLQ est 2e vers les 27-30% alors que le PQ est 3e sous la barre des 20% et QS est aux alentours des 10-11%. Le Crop voit les Libéraux à 36%, soit significativement plus élevés que les autres.

Du point de vue des régions, les sondages montrent le PLQ en tête dans la grande région de Montréal (mais loin derrière la CAQ en banlieue), la région de Québec est touter acquise au parti de François Legault, tout comme le reste du Québec (dans une moindre mesure). La Coalition est largement devant chez les franco, alors que Libéraux et Péquistes se bataillent pour la 2e place (ce qui n'est vraiment pas bon signe pour le PQ!).

La situation est potentiellement intéressante chez les non-franco. Le PLQ semble y être possiblement en forte chute par rapport à 2014. Certains sondages plaçant ce parti à peine au-dessus des 50%. La CAQ fait des petits gains dans ce groupe mais son score est en fait plus faible qu'en 2012. Les non-franco semblent très divisés et tant les Verts que le parti Conservateur y font relativement bonne figures. Il faudra voir si cela se confirme durant les 5 semaines de campagne ou si les anglo retourneront au bercail (PLQ). Remarquez qu'une baisse des Libéraux chez les non-franco pourrait ne pas coûter cher en sièges tant l'avance Libérale dans les comtés anglophones est énorme. Ainsi, le vote Libéral est plus efficace que d'habitude.

Autre élément important des sondages: tant le désir de changement que les enjeux importants sembles favoriser la CAQ. Legault et son parti sont vu comme l'option du changement, bien davantage que Lisée et le PQ. Aussi, les deux thèmes principaux (santé et impôts) semblent de bons dossiers pour la CAQ. Le PLQ voudrait plutôt que les gens parlent de son bilan économique, mais quand l'économie va bien, les gens ont tendance à l'oublier!

Je l'ai dit sur Twitter, mais je crois que ce début de campagne sera très important pour le PQ. Ce parti se doit de redevenir pertinent, sinon il risque de juste tomber complètement. Si Lisée arrive à grapiller quelques pourcents à Legault en ce début de campagne (et, subjectivement parlant, il semble que le PQ fasse davantage parler de lui avec ses propositions), cela pourrait créer une dynamique très différente.

Google Trends semble confirmer que le PQ a au moins réussit à générer de l'attention en ce début de campagne.

 


2. Les projections

La CAQ profite de son avance et de son avantage chez les francophones et est projetée en première place. Ses chances de finir en première en termes de sièges sont de 90% environ. Une avance relativement confortable, mais souvenez-vous que le Québec est volatile. La CAQ est perçue comme un parti au centre et récolte des votes tant du PQ que du PLQ (et de QS en fait). Mais cela veut dire que la Coalition peut perdre des votes partout. Le PLQ à l'inverse semble moins enclin à perdre ses appuis. Tout cela pour dire que 90% de chances c'est bien, logiquement, mais n'interprétez pas ce chiffre comme Legault ayant déjà gagné. Si l'élection était demain, cela prendrait en effet une erreur monumentale des sondages pour que la CAQ perde. Mais voilà, l'élection n'est pas demain.

Remarquez aussi que malgré son avance, les chances d'une majorité CAQuistes ne sont que 56%.

La situation du PQ est potentiellement la plus intéressante. À 9 sièges, ce parti se retrouve loin derrière les deux autres et à peine devant QS. Mais son intervalle de confiance va de 5 jusqu'à 19. Cela veut dire qu'il suffirait que les sondages sous-estiment un peu le PQ pour que ce derneir récolte bien davantage de sièges que son total actuel.

Regardons les distributions des sièges possibles pour chaque parti pour nous donner une idée de L'incertitude qui existe. Une incertitude créée par les sondages (ils ont, en moyenne, une erreur proche de 2 points de pourcentage par parti, ce qui se traduit par des marges d'erreur effectives de plus de 5%!) ainsi que la distribution des votes.


Ce n'est de loin pas l'élection la plus incertaine qui soit. L'avance de la CAQ, couplée au fait que le PLQ doit probablement remporter le vote populaire par 3 points pour espérer remporter davantage de sièges, font en sorte que les trois distributions ne se chevauchent pas tant que ça. Mais 5 semaines de campagne vont peut-être changer cela.

Sur ce, bonne campagne! Vous pouvez compter sur moi pour poster des articles régulièrement. Je ne promets pas à tous les jours (pas pendant 5 semaines!) mais je ferai de mon mieux.


Projections détaillées, comté par comté:



Share this

Related Posts

Previous
Next Post »