Les meilleurs et pires scénarios pour chaque parti en ce début de campagne

Cette campagne n'est pas officiellement commencé, mais tout le monde est déjà en mode campagne.
Pour preuve, Mainstreet nous fournit déjà ses sondages quotidiens (accès payant sur leur site)

Couplé au dernier Léger de cette fin de semaine, cela nous donne une idée de la situation en ce d.but de campagne.

En faisant la moyenne du Léger et du Mainstreet de lundi, cela me donne les projections suivantes:

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles deconfiance; Chances de remporter le plus de sièges

Vous trouverez les projections détaillées à la fin de ce billet. Ce sont des projections encore préliminaires et plusieurs ajustements seront requis. Aussi, pour la 10e fois: si vous voyez (mettons) le PQ à 0% dans un comté, je ne pense pas vraiment que ce parti recevra exactement 0%. Cela signifie simplement que ce parti était faible en 2014 et qu'il a baissé depuis. Ça ne change rien que la projection l'ait à 0% ou 1%.

Je suis davantage intéressé à parler des possibles variations et des scénarios pour chaque parti.

Les deux sondages indiquaient qu'une partie non négligeable des électeurs pouvait encore changer d'avis. Selon Léger, 45% disaient qu'il était probable qu'ils changent d'avis. Chez Mainstreet, c'était aussi plus de 40% des électeurs qui étaient très ou assez probable de changer.

Selon Léger les électeurs CAQuistes étaient les moins sûrs (parmi les trois grands partis) mais Mainstreet a l'inverse. Comme d'habitude, je ferai une moyenne.

Mainstreet a aussi les 2e choix. Sans révéler tous leurs chiffres (payants...), la CAQ  semble pouvoir aller chercher tant au PLQ qu'au PQ, ce dernier peut aller chercher des votes chez la CAQ et QS, alors que le PLQ est un peu isolé et ne semble pouvoir faire des échanges qu'avec la CAQ (et les électeurs Libéraux sont aussi ceux avec la plus grande proportion de ceux qui n'ont pas de 2e choix -plus de 50%). Rien de bien surprenant.

Sachant tout cela, nous pouvons calculer des scénarios, allant du pire au meilleur.

Pire scénario: un parti ne conserverait que les électeurs se déclarant actuellement sûrs (ou très peu probables de changer d'avis). En moyenne, cela veut dire perdre 40% des ses appuis.

Meilleur scénario: conserver 100% de ses électeurs actuels plus recevoir des votes des autres partis. Prenons un exemple concret: 35% des électeurs CAQ peuvent changer d'avis. Parmis les CAQuistes, 17.8% ont le PLQ comme 2e choix. Cela veut dire que les Libéraux peuvent aller chercher 35% x 17.8% chez la CAQ. Et ainsi chez le PQ et QS (même concept mais les pourcentages sont plus petits). Ce n'est de loin pas une science exacte (il se peut que les 2e choix de ceux qui sont moins sûrs soient différents). Mais je fais avec l'info disponible.

Le tableau ci-dessous vous montre les intervalles possibles pour les 4 principaux partis (les chiffres sont des pourcentages).



Le PQ est le parti le plus éloigné de son maximum tandis que le PLQ est le plus proche. Cela ne veut pas forcément dire que le PQ va augmenter cependant, mais cela montre que c'est possible.

Pour le PLQ, le fait que le maximum actuel est à peine vers les 32-33% n'est pas bon signe. Rappelons que le parti de Philippe Couillard a besoin de battre la CAQ par 3 points pour espérer remporter le plus de sièges. Cela veut dire que les Libéraux doivent soit espérer que le parti de Legault va chuter lourdement ou que les sondages actuels sous-estiment massivement le PLQ.

Bon voilà, nous avons notre point de départ et une idée de la marge de manoeuvre pour les intentions de vote. Nous verrons dès vendredi ce qui arrivera. Je vais m'aventurer sur une prédiction non-scientifique: je crois que le début de campagne sera incroyablement important pour le PQ. Si Lisée devait continuer de baisser, il arriverait rapidement à une situation sans retour possible où ses votes iraient à la CAQ et à QS. Cela voudrait aussi probablement dire que la CAQ gagnerait à coup sûr. À l'inverse, si Lisée arrive à se donner un petit élan et à faire baisser la CAQ, cela pourrait nous donner une dynamique intéressante avec une course à trois. Pour ces raisons, je suis surtout intéressé par la performance du PQ et de Lisée dans les prochains jours.

Autre chose à surveiller: le PLQ et le vote des non-franco. Les sondages montrent que ce parti pointe maintenant vraiment bas chez ce groupe (relativement parlant, il reste vers les 50-55%). Les non-franco semblent actuellement assez divisés entre les autres options mais si le barrage devait briser (dans le sens que la CAQ ferait une percée), là aussi cela assurerait Legault comme Premier Ministre. On avait vu cette situation en 2012 mais ces électeurs avaient probablement voté PLQ au final pour barrer le PQ. Les choses pourraient être différentes cette année.




Projections par circonscriptions:

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »