Une semaine restante!

Nous y voici: la dernière semaine de campagne! J'ignore si vous avez aimé cette super longue campagne mais je soupçonne que la plupart l'ont trouvée un peu longue. Après tout, elle a débuté au mois d'août! Quoiqu'il en soit, elle est sur le point de se terminer. Et les projections actuelles montrent que les Conservateurs sont en têtes et favoris, mais de peu. Les Libéraux sont en progression marquée. Quant au NPD, ce parti a laissé passé sa chance il semble et ne peut plus batailler que pour la deuxième place à moins d'une dernière semaine incroyable (ou d'une erreur des sondages).

Intentions de votes; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

J'ai ajouté le Nanos de ce matin. J'ajouterai le dernier Ekos en après-midi. Les sondages récents s'entendent pour montrer une course serrée, en termes de votes, à l'échelle nationale entre Conservateurs et Libéraux. La semaine passé a été particulièrement positive pour Justin Trudeau avec des sondages lui accordant des avances significantives (5 pts chez Innovative, 6 chez Nanos et Forum, 4 chez Leger). En même temps, il y a Abacus avec le PCC à +1, Mainstreet à +1 aussi, Angus Reid à +2 et hier Ekos, +2.4. Les sondages sont ainsi quelque peu divergents. En gros, les deux partis sont dans une chaude lutte.

En même temps, les pourcentages nationaux ne sont pas importants, il faut regarder par province. En particulier, l'Ontario pourrait fort bien décider de la couleur du prochain gouvernement (comme d'habitude). Et là, difficile de s'y retrouver. À part Ekos hier, ils s'entendent tous pour donner l'avance aux Libéraux, mais la marge de victoire varie de 2-3 points à 12 (ce matin chez Nanos)! On parle ici de la différence entre Harper étant assuré de remporter le plus de sièges à Trudeau récoltant une minorité confortable.

Au Québec, la situation est des plus intéressantes. On a essentiellement 4 partis au-dessus des 20%. Le NPD reste en tête juste en-dessous des 30%. Tout comme en Ontario cependant, les sondages ne s'entendent pas tous. Il semble y avoir une influence importante de la méthode de collecte de données. Les sondages internet (qui fonctionnent, dois-je le rappeler) ont le Bloc plus élevé que les sondages téléphoniques du type IVR. C'est l'inverse pour les Conservateurs. Le tableau ci-dessous illustre la différence pour les 4 derniers sondages de chaque type.



Comme vous pouvez le voir, la différence est importante. Les sondages en ligne montrent les Conservateurs vers les 20% alors que les sondages par appels automatisé permettent à ce parti de batailler pour terminer premier dans la province. Qui dit vrai? J'espère que la vérité est entre les deux vu que je fais la moyenne! Il reste que le Bloc à 17% ou à 22%, c'est pas la même chose. Surtout avec le NPD en forte baisse par rapport à 2011. Dans un cas le Bloc pourrait ne remporter aucun siège, dans l'autre il se retrouverait avec plus de 10 députés. Remarquez cependant que peu importe la méthode, les Conservateurs sont en progression par rapport à 2011 et feront très probablement des gains.

Quoiqu'il en soit, si l'élection avait lieu demain, le NPD partirait largement favori pour remporter une majorité de sièges au Québec. Pour une fois, le système électoral marche à l'avantage du NPD! Il sera intéressant de voir si Mulcair passe beaucoup de son temps dans la Belle Province durant cette dernière semaine. Car si je crois qu'il ne puisse plus vraiment rêver de remporter le plus de sièges, terminer 2e ou 3e pourrait faire la différence si Libéraux et Néo-Démocrates décident de renverser le gouvernement Harper. Ainsi, Mulcair voudra-t-il se concentrer sur le Québec et essayer de préserver le plus de sièges en espérant que les Libéraux connaissent une mauvaise semaine (ou soient surestimés par les sondages)? Ou va-t-il considérer le Québec comme étant assuré de fournir 30-40 sièges et il ira plutôt en Ontario et surtout en CB où il a perdu la tête récemment?

Au final, ma position actuelle est que les Conservateurs remporteraient le plus de sièges si l'élection était demain. Vont-ils résister une semaine de plus à la remontée Libérale? Nous verrons bien. Si la situation est similaire dans une semaine, cela sera une élection avec bien davantage d'incertitude que les récentes élections provinciales. En effet, on ne pourrait pas être sûr de qui l'ordre des trois principaux partis. Et pour une fois, le parti en tête n'aurait pas plus de 90% de chances de gagner comme ce fût le cas au Québec, en Ontario et Alberta.

Bonne journée de l'Action de Grâce et mangez de la bonne dinde!

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »