Projections finales et une analyse du Québec

En ce lundi 19 octobre, les Canadiens vont très probablement élire un gouvernement Libéral minoritaire. Il y a cependant assez d'incertitude pour que d'autres scénarios soient possibles, tel qu'une majorité Libérale ou une minorité Conservatrice.

Je ne compte pas ici faire un copier-coller de mon article en anglais. Je vais plutôt me concentrer sur le Québec. Sachez simplement qu'une minorité Libéral est de loin le scénario le plus probable. Viennent ensuite une minorité Conservatrice (environ 18% de chances) et une majorité Libérale (environ 10%, bien que cela pourrait être davantage si vous croyez les sondages de dernière minute indiquant une tendance favorable aux Libéraux).

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance à 95%; Chances de remporter le plus de sièges

Les projections détaillées sont disponible ici ou ci-dessous (Scribd est sympa sur un ordi mais terrible sur un cellulaire ou appareil mobile)




Le Québec est maintenant une course à 4. Les Néo-Démocrates sont favoris pour remporter le plus de sièges (58% de chances que cela arrive) mais les Libéraux ont leur chances. Tout comme, en théorie, les Conservateurs et le Bloc. Cependant, pour ces deux partis, les chances sont vraiment minces et demanderaient des erreurs majeures des sondages.

Les sondages n'arrivaient pas vraiment à se décider au Québec. Certains sondages ont le PLC devant à plus de 30% et le NPD 2e à seulement 25%, alors que c'est l'inverse pour d'autres. Pour les Conservateurs et le Bloc, les sondagent alternaient entre 17% et 24%! Tout cela fait en sorte que le Québec est relativement imprévisible. À l'inverse, mon modèle avec coefficients régionaux marche en général mieux au Québec qu'ailleurs.

Le Bloc va très probablement faire des gains par rapport à 2011 tout en récoltant moins de votes. Le mode de scrutin et la lourde chute du NPD engendrent ce résultat. Gilles Duceppe est très proche dans son comté, mais il n'est pas favori.

Le graphique ci-dessous vous montre pas mal tous les scénarios possibles si l'on tient compte de l'incertitude des sondages ainsi que du mode de scrutin. Le premier histogramme vous montre la distribution des sièges pour chaque parti alors que le second illustre le nombre de circonscriptions en fonction des chances de gagner.


Comme vous pouvez le voir, les distributions s'entrelacent beaucoup. Les Conservateurs sont très concentrés alors que le NPD et PLC sont les plus dispersés. Pour le Bloc, la soirée peut se terminer en beauté avec 20 sièges ou en catastrophe avec zéro! Remarquez les courbes PLC et NPD pas mal plates et ainsi ayant beaucoup d'incertitude.


Ici on voit la concentration du vote Libéral et Conservateur. Ces deux partis ont en effet pas mal de comtés assurés (alors que le NPD n'a en fait aucun comté assuré à 100%, ce qui était impensable il n'y a que 4 semaines de cela), mais à l'inverse, le PLC et PCC ont moins de sièges probables.

Au final, il se peut que le NPD bénéficie du mode de scrutin pour une fois (il en avait déjà profité en 2011 au Québec mais ce pourrait être encore plus visible lundi soir). Personellement, je crois que Thomas Mulcair joue sa tête au Québec. Si son parti sauve 35-40 sièges, cela pourrait être suffisant pour conserver son poste. Mais s'il devait perdre "sa" province, je suis sûr que sa position serait très précaire.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »