Deltell passe aux Conservateurs

Gérard Deltell a donc décidé de quitté la CAQ et passe aux Conservateurs pour la prochaine élection fédérale. Après plusieurs annonces de départ chez le PC de Stephen Harper, cette nouvelle doit faire du bien. Et ne faites pas d'erreur ici, il s'agît d'une prise majeure. Cependant, si Deltell se présente bel et bien dans Louis-Saint-Laurent, cela représenterait presque un gâchis. Regardons cela de plus près.

Gérard Deltell faisait partie de ces anciens ADQ qui avaient rejoint la CAQ. Dans les faits, en tant qu'ex-chef de l'ADQ, il avait été l'un des artisans de la fusion des deux forces.

Deltell est le député de Chauveau depuis 2008. Il a remporté cette circoncription à chaque élection depuis. En 2008, il fût l'un des rares rescapés de la dégringolade Adéquiste (il avait personnellement obtenu environ 13 points de moins que Gilles Taillon en 2007 dans ce comté. Mais l'ADQ avait elle-même chuté de plus de 14 points provincialement).

En 2014, alors que la CAQ perdait 4 points par rapport à 2012, Deltell était resté constant dans son comté, remporté avec une majorité absolue.

Tout ça pour dire que Gérard Deltell est le genre de candidat qui peut obtenir une meilleure performance qu'un candidat "typique". On ne parle pas d'un bonus à la Elizabeth May, mais cela reste supérieur à moyenne.

Pour les Conservateurs, cette prise est significative. Et les sondages récents montrent que ce parti est en progression au Québec (la plupart des sondages ont cette formation au-delà des 20%, en particulier dans les sondages Ekos). Recruter l'un des grands noms d'un parti provincial représente ainsi un bon coup, cela ne fait aucun doute. Surtout pour une formation qui, bien franchement, n'a pas beaucoup de grands candidats dans cette province.

Est-ce cela fera augmenter le PC encore davantage? Peut-être, à court terme. À plus long terme, cela ne peut pas faire de mal mais n'oublions pas qu'en campagne, les gens s'intéressent surtout au chef. Néanmoins, Harper semble montrer une importance au Québec bien supérieur à ce que l'on aurait pu envisager il n'y a qu'un an de cela. Soyons honnêtes, Stephen Harper a réussi à obtenir une majorité en 2012 sans le Québec (5 députés élus mais il aurait obtenu sa majorité même avec zéro). Or, il semble que la Belle Province ne sera pas ignorée cet automne.

Mes projections récentes montrent que le PC pourrait remporter 15 comtés et plus en se basant sur les sondages récents. Ces gains pourraient s'avérer non négligeable pour contrer Justin Trudeau (et Thomas Mulcair) et ainsi conserver le pouvoir.

Et c'est là que la décision d'avoir Gérard Deltell dans Louis-Saint-Laurent ne semble pas optimal. Ce comté n'avait été perdu que de peu en 2011 (si l'on utilise les résultats transposés sur la nouvelle carte, le NPD aurait récolté 39.9% du vote contre 37.6% au PC). Ainsi, avec la baisse générale du NPD, on parle ici d'un comté qui retournerait naturellement aux Conservateurs. Même pas besoin d'n candidat vedette. Avec Deltell, les chances d'une victoire conservatrice passeront de 99% à 100%, c'est tout.

Ainsi, à moins que le PC ne baisse dans les sondages avant ou durant la campagne, la présence de Deltell ne fera pas une grande différence. Tant mieux pour lui, il aura un comté relativement facile. Mais stratégiquement, les Conservateurs gâchent quelque peu un candidat vedette ici. Ils doivent espérer que Deltell aura des effets au-delà de son propre comté.

Quoiqu'il en soit, grose prise pour le PC et mauvaise nouvelle pour François Legault. La CAQ est déjà un parti bien différent de l'ADQ, mais perdre un candidat vedette qui remportait son comté avec plus de 50% des voix n'est jamais une bonne nouvelle.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »