17 septembre 2013: Potentiel électoral de la charte pour le PQ

Léger et Forum ont enfin publié les pdf de leurs sondages. Cela a pris un peu trop long à mon goût, mais enfin. Aussi, je ne comprendrai jamais que Forum ne publie pas ses sondages en français, surtout quand il s'agît d'un sondage fait uniquement au Québec! Cela serait fort utile d'avoir les questions posées et la formulation utilisée en français. Mais enfin, passons.

Les deux sondages s'entendent relativement bien sur l'appui général à la charte. Et comme je le mentionnais hier, les deux sondeurs voient le même déclin du soutien à la charte. En deux semaines, nous sommes passés d'un Québec fortement en faveur de la charte à une situation quasiment 50-50.

Avant de parler de la répartition régionale du soutien à la charte et du potentiel électoral, quelques remarques concernant les données de ces sondages.

- Léger a Québec (métropolitain) comme région où l'opinion est le plus défavorable à la charte (en-dehors de l'ouest de l'île probablement, on s'entend). Or, Forum a la région de Québec avec une faible majorité pour la charte. Les deux sondages ne s'entendent également pas sur la Rive-Nord (très en faveur de la charte chez Léger, légèrement défavorable chez Forum). Les échantillons sont petits et les questions sont surement différentes, cela pourrait expliquer ceci.

- Les deux sondages s'entendent presque parfaitement sur le soutien par parti. En gros, les partisans PLQ sont très majoritairement opposés, les Péquistes y sont symétriquement très favorables et la CAQ est divisée. Comme je l'écrivais hier sur twitter, si ce n'était de QS (majoritairement contre), on croirait un sondage sur la souveraineté!

- Certaines données du Léger sont difficiles à expliquer. Tout d'abord, alors que la charte est soutenue 43% contre 42%, la mesure interdisant le port de signes religieux a elle un soutien plus grand (51% vs 42%). J'avoue avoir de la misère à comprendre. L'interdiction des signes religieux est LA mesure controversée de cette charte. Le reste semble plutôt faire consensus, même auprès des Libéraux de Couillard. Alors comment expliquer cela? Incompréhension de la question? On voit le même paradoxe dans la région de l'Est du Québec.
Un autre exemple: alors que 51% sont en faveur d'interdire à tous les fonctionnaires de porter des signes religieux, l'appui est seulement de 45% (contre 47% contre) en faveur de l'interdiction seulement aux fonctionnaires en position d'autorité. Or, il me semblait que cette mesure est plus centriste et fait partie des recommandations de Bouchard-Taylor (et semble également être la position de la CAQ). Les seules explications que je puisse trouver sont 1) Certains répondants n'aiment pas l'idée de faire un tri sélectif entre les fonctionnaires ou 2) Certains sont tellement en faveur de l'interdiction totale qu'ils ne peuvent pas supporter une mesure plus "douce". Je serais fort intéressé de lire vos commentaires sur cette question.

Au-delà de ces quelques chiffres étranges, regardons si le PQ peut potentiellement tirer parti de ce débat. Cette analyse part bien sûr du principe que l'appui à la charte ne continuera pas de chuter. Aussi, je m'intéresse surtout aux gains que le PQ pourrait faire auprès de la CAQ. La division des Québécois sur la charte, couplée à l'opposition très homogène des électeurs Libéraux, indiquent que le PQ n'ira probablement pas arracher des sièges au PLQ avec cet enjeu.

Le tableau ci-dessous compare le résultat aux élections de 2012, les intentions de votes du sondage Léger ainsi que l'appuie à la charte. Lisez une petite analyse après le tableau.

Élections 2012 Leger sept. 2013
PLQ PQ CAQ QS PLQ PQ CAQ QS Charte favorable*
Ile Mtl 45% 24% 15% 12% 42% 28% 10% 14% 41%
Rive Nord 21% 39% 33% 4% 36% 36% 16% 9% 49%
Rive Sud 26% 35% 31% 5% 34% 35% 20% 10% 49%
Quebec RMR 31% 24% 36% 5% 39% 26% 27% 5% 37%
*excluant les refus


Comme on peut le voir, et en gardant en tête que les tailles d'échantillon par région sont petites (malgré la grande taille d'échantillon du sondage Léger), on voit que le PQ est très stable. Le PLQ est bien sûr en progression, aux dépends de la CAQ qui chute de beaucoup dans le 450 (ce qui est logique est totalement pris en compte dans le modèle par ailleurs).

Ce que l'on peut aussi remarquer, c'est que dans chaque région, l'appui à la charte est de loin supérieur au résultat du PQ. Ainsi, la formation de Pauline Marois ne verrait surement pas d'un mauvais œil si la CAQ décidait de s'opposer à la charte. Cela ferait du PQ le seul parti dans le camp du "oui" (je choisis mes mots exprès) alors que le "non" serait divisé. Pour le PLQ, il se retrouve plus proche du score des opposants à la charte. Par exemple sur la Rive-Nord, il y a 38% d'opinion défavorable à la charte. Le PLQ a ainsi moins un potentiel de croissance en utilisant la charte comme enjeu rassembleur.

Fait fort surprenant, le groupe le plus en faveur de la charte sont les francophones de Montréal (55% en faveur). En 2012, le PQ avait fait 28% et 33% dans l'île au complet et dans l'Est respectivement . Ainsi le potentiel existe là-aussi. Mais peu de comtés sont en jeu sur l'île. Au moins le PQ ne semble pas à risque de perdre des appuis au profit de QS.

Y a-t-il des gains à faire dans le 450? Cette région (qui inclut, dans mon modèle, Lanaudière, Laurentides et la Montérégie, oublions Laval un instant), compte 37 comtés. Le PQ en a remporté 23 en 2012 (et 27 en 2008), le PLQ 7 et la CAQ 7. Sur les 7 victoires CAQ, le PQ était 2e (et bien souvent très proche) dans tous les cas. Il y a ainsi un réel potentiel pour la formation souverainiste. Sauf que voilà, le PQ est déjà projeté gagnant dans ces 7 comtés actuellement, en se basant sur le dernier sondage Léger. Il n'y aurait ainsi pas besoin d'un effet de la charte. Il suffit que la CAQ reste sous les 20%. La polarisation de la charte pourrait cependant assurer que les électeurs volatiles du 450 ne se tournent vers le PLQ et ainsi garantir ces gains.

Sur les 7 victoires PLQ, le PQ était deuxième dans 4 comtés (Huntingdon, Soulanges, Laporte, Châteauguay). Selon les dernières projections, le PLQ conserverait naturellement ces sièges. Et cela prendrait un mouvement massif des électeurs du PLQ au PQ dans cette région pour que Marois vole des sièges au PLQ. Il faudrait que les électeurs PLQ du 450 soient fort différents des électeurs Libéraux typiques pour que cela se produise (puisque, rappelons-le, les électeurs PLQ sont très majoritairement contre la charte). En d'autres mots: très peu probable.

Tout ça pour dire que le 450 ne fournit pas vraiment un potentiel assez grand pour le PQ. Une victoire (ainsi qu'une majorité) sont possibles, mais ce serait serré. La charte, malgré un appui plus élevé dans cette région, ne serait très probablement pas un enjeu assez important pour garantir une majorité au PQ.

Les autres régions où la CAQ avait des sièges: Québec et Chaudières-Appalaches. Mais le problème est que ces comtés sont tous des luttes CAQ-PLQ. Le PQ n'est pas vraiment en position de s'imposer. Et vu que la charte ne n'y est pas des plus populaires, peu d'espoir de ce côté. Le PLQ est en fait en meilleure position pour en tirer profit.

Au final, je dirais ceci. Le débat sur la charte ne pose pas forcément de risque au PQ. Tant que l'appui ne continue pas de baisser, le PQ aura même un potentiel de croissance puisque l'appui à la charte dépasse le score du PQ. Cela dépendra aussi de la position de la CAQ. Si cette dernière décidait de soutenir la charte, le PQ se retrouverait à se séparer les électeurs en faveur de ces mesures et ce serait le PLQ qui pourrait se retrouver comme le grand gagnant en unissant les opposants.

Si les risques ne semblent pas majeurs, il en va de même du potentiel électoral. La région avec le plus d'appui à la charte est le 450. Or, tel que je l'ai montré, le PQ ne peut y faire que des gains limités. Et ces gains n'ont même pas besoin du débat.

Tout cela ne veut pas dire qu'une élection maintenant ne serait pas influencée par ce débat. 4 semaines, c'est long. Et avec un thème si controversé, on peut facilement imaginer qu'une campagne aurait des effets sur l'un ou l'autre des groupes. Mais à date, il n'est pas évident de voir comment le PQ pourrait vraiment tirer bénéfice de cela ou s'assurer une majorité. À moins de pouvoir rassembler tous les partisans en faveur dans ce qui serait une élection-référendaire sur le sujet.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »