16 Juin 2012: Sondage Léger montre le PLQ toujours en tête

Après la victoire surprise du PQ dans la partielle dans Argenteuil, j'avais écris que le résultat était peut-être le signe que le PQ était élevé au niveau provincial. Avec le dernier sondage Légermarketing, fait après la partielle, on découvre que ce n'est pas le cas. En effet, le PLQ reste en tête (et augmente légèrement) à 33%. Le PQ est juste derrière, à 32%. Le grand perdant est la CAQ qui tombe sous les 20% et se rapproche de plus en plus du score de l'ADQ en 2008. QS est stable à 9%, tout comme les verts à 4% et Option Nationale à 1%.

En termes de sièges, la lutte est super chaude entre le PLQ et le PQ. Le modèle donne un très léger avantage au PQ, mais avec 29 luttes serrées pour le PLQ et 24 pour le PQ, tout peut arriver. Pour info, le PLQ est projeté gagnant dans 15 comtés sur ces 29, et le PQ remporterait 11 sur 24. Au final, en regardant les luttes serrées, nous pourrions aussi bien avoir un gouvernement PQ ou PLQ minoritaire. Hey, un gouvernement majoritaire est également techniquement possible pour ces deux formations!


Ce que cela signifie, c'est que la victoire du PQ dans Argenteuil doit vraiment beaucoup au fait que le PQ semble avoir mieux réussi à faire sortir son vote (et/ou à canaliser le vote de protestation envers le gouvernement Charest). À noter que ces projections n'intègrent pas les résultats des deux dernières partielles. En règle général, je tiens compte des partielles en faisant une moyenne des résultats dans ces circonscriptions. Ainsi, ces projections sous-estiment le PQ dans Argenteuil (et sur-estiment le PLQ). Cependant, même lorsque j'aurai modifié le modèle, ne vous attendez pas à voir Argenteuil comme un comté péquiste assurément. Comme je l'ai déjà dit, gagner une partielle ou une élection générale est fort différent. À vue de nez, je dirais qu'Argenteuil serait une lutte serrée.

La CAQ tombe à seulement 10 sièges et la seule raison pour laquelle ce parti ferait mieux que l'ADQ en 2008 est la forte baisse du PLQ. Le vrai problème pour la formation de Legault est sa performance dans la région de Québec. En effet, un parti sous les 25% à intérêt à avoir son vote concentré. Québec était traditionnellement une bonne région pour l'ADQ/CAQ, mais maintenant le PLQ détient une bonne avance dans cette région (38% vs 24%). Dans les faits, la CAQ doit même se battre avec le PQ pour la deuxième place. Vu que le modèle continue de sous-estimer le PLQ dans cette région, il se pourrait fort bien que la CAQ ne remporte même pas ces 10 sièges.

Rien de nouveau pour QS et cela sera le cas tant et aussi longtemps que ce parti n'augmentera pas au-dessus des (disons) 15% ou que le PQ chute lourdement. Bien sûr, passer de 3.5% à 10% est remarquable pour cette formation (si cela se concrétise lors de l'élection générale), mais le mode de scrutin leur reste très défavorable. Quant aux deux autres partis, les Verts n'ont virtuellement aucune chance de remporter un comté, alors qu'ON reste trop bas pour même espérer remporter le comté de son chef. Ce parti a relativement bien fait lors des deux partielles, mais son inclusion dans tous les comtés dans les projections ne reste pas forcément nécessaire.

Léger pose la question quant à savoir si déclencher une élection est souhaitable. Sans surprise, les partisans PLQ sont contre, mais ce qui est remarquable est l'engouement démontré pour des élections par les partisans des autres partis. En effet, 75% des électeurs PQ y sont favorables, tout comme 62% de la CAQ (optimistes? Ou juste fatigués de Charest?) et 78% de QS. Ces pourcentages sont vraiment élevés et un très mauvais signe pour le PLQ. Il semble que la majorité de la population veuille vraiment un changement de gouvernement. Cependant, dépendamment de la division de ce vote, les Libéraux pourraient fort bien garder le pouvoir.

Share this

Related Posts

Previous
Next Post »