À huit mois du scrutin, la CAQ a actuellement 95% de chances de gagner

Ce matin nous avons un nouveau sondage Léger plaçant la Coalition Avenir Québec à 39%, loin devant le PLQ à 28%. Combiné au sondage Mainstreet de ce mois-ci, cela nous donne une situation politique où François Legault aurait toutes les chances de devenir Premier Ministre si l'élection avait lieu demain. Naturellement, l'élection n'est pas avant octobre et les choses ont encore le temps de changer.

La poussée de la CAQ, commencée l'année passée, semble ainsi se confirmer. Il faut cependant remarquer que si Léger a ce parti à 39%, Mainstreet ne l'avait qu'à 32% il y a deux semaines de cela. Pour mes projections, j'ai naturellement pris la moyenne.

En termes de sièges et probabilités, vous avez le résumé ci-dessous. Les projections par circonscriptions sont disponibles à la fin de ce billet.

Intentions de vote; Projections de sièges avec intervalles de confiance; Chances de gagner le plus de sièges
Encore une fois, ces projections sont basées sur la moyenne des deux sondages. Si vous ne voulez utiliser que les chiffres du Léger (vous pouvez le faire en utilisant le simulateur), vous obtiendriez que la CAQ serait à 80 sièges!

Les scénarios possibles:



Regardons chaque parti en commençant par la CAQ. Longtemps coincé à 23-24%, ce parti semble profiter non seulement des difficultés du PQ mais semble maintenant capable de reléguer le PLQ sous les 30%. Elle est aussi première chez les francos -là aussi, le résultat est bien plus élevé chez Léger que chez Mainstreet cependant. Avec de tels chiffres, un gouvernement Caquiste serait presque garanti. Une majorité serait aussi très probable (près de 100% de chances si je n'utilisais que les chiffres de Léger). La CAQ profite naturellement de l'insatisfaction toujours massive envers le gouvernement Couillard (seulement 25% de satisfaits!) mais cela va au-delà de cela. Legault est vu comme le meilleur PM et son parti est celui qui a le plus faible nombre d'électeurs déclarant ne jamais pouvoir voter pour lui. En effet, alors que 33% ne voteraient jamais PLQ ou 22% PQ, seulement 5% disent la même chose pour la CAQ! Bien franchement, c'est un chiffre assez fou et je ne me souviens pas d'avoir vu un parti dans cette position. Cela ne paraît même pas possible! Vous voulez me faire croire qu'un parti qui existe depuis 2012 (ou avant si vous incluez l'ADQ) et qui a en général été perçu comme assez de droite n'aurait pas davantage d'ennemis?

La vraie question est de savoir si la CAQ est trop haute, trop tôt. 8 mois en politique, avec un budget, un été et une campagne entre les deux, c'est une éternité! Surtout, il faudra voir si les électeurs continuent d'aimer Legault autant lorsqu'ils seront plus familiers avec son programme. Attendez-vous à ce que le PQ et le PLQ le décrivent comme un programme très à droite avec des coupures un peu partout (note: je ne dis pas que cela est vrai ou pas, je dis simplement ce que les autres partis vont probablement faire. On l'a déjà vu récemment lorsque l'économiste Youri Chassin a annoncé être candidat pour la CAQ). Il y a aussi le fait que l'explosion CAQ n'est pas facile à expliquer. Son chef n'est pas nouveau et a déjà fait deux campagnes au Québec sous cette bannière. Le programme CAQ reste aussi le même essentiellement. Est-ce les Québécois aiment soudainement ce parti et ses idées tant que ça ou sont-ils derrière la CAQ car il n'y a pas de meilleure alternative? Après tout, lorsqu'un gouvernement est aussi impopulaire que ne l'est celui-ci, il est somme toute logique qu'un parti de l'opposition se dégage comme alternative principale.

À ce jeu-là, le PQ semble bel et bien perdre les batailles -et possiblement la guerre. Seulement 5% pensent que le PQ gagnera la prochaine élection. C'est pas le genre de stat qui va motiver la base. Ajoutez à cela les annonces de départs du cancus Péquiste et la situation est bien mauvaise pour Jean-François Lisée. Dans les faits, on en est rendu à se demander si QS ne récoltera pas davantage de sièges que la formation de Lisée (note: en se basant sur la moyenne des sondages, la réponse est actuellement que le PQ a 96% de chances d'être devant QS. Fiou pour ce parti!). Est-ce l'on peut expliquer la chute du PQ? Comparé à l'été passé, c'est difficile. Mais il y a une tendance à long terme de déclin du PQ. Rappelez-vous que la dernière majorité remportée par le PQ était en 1998! Et il avait récolté moins de votes que le PLQ! Certains ont avancé que le PQ était le parti d'une génération qui a manqué son but -faire la souveraineté- et ces personnes n'ont peut-être pas tout tort. En même temps, le PQ est probablement rendu à son plancher à 18-20%. Tel que nous l'avons vu au fédéral avec le Bloc, il reste assez d'électeurs séparatistes pour soutenir un tel parti. Mais prendre le pouvoir devient de plus en plus difficile. J'ai souvent dit que le chemin du pouvoir pour le PQ était bien étroit. Il faut un PLQ faible, mangé par le CAQ, mais pas trop. Le plafond du PQ était de 35%, je me demande s'il n'est pas encore plus bas aujourd'hui. La seule bonne nouvelle pour le PQ? 9 sièges est définitivement la borne inférieure de son intervalle. À 19%, le PQ est juste sous le seuil où il peut gagner bien davantage (ou alors une bonne sortie de vote ferait la même chose). À l'inverse la CAQ semble être dans le haut de son intervalle. Cela veut dire qu'il y a un bon 10-15 comtés qui sont serrés entre les deux et qui vont actuellement, selon ces pourcentages précis, à la CAQ. Mais une petite déviation de 1 point dans un sens ou l'autre et le total pourrait être bien différent. Comme d'habitude, concentrez-vous davantage sur les probabilités et les intervalles.

Pour le PLQ, 30% représente la barre où il commence à perdre des appuis mêmes dans ses châteaux forts. La CAQ est à 15% chez les non-francophones chez Léger. Est-ce ce parti pourra finalement briser l'hégémonie Libérale sur cette population? Nous verrons bien. Le NPD fédéral avait réussi en 2011. Il reste que le PLQ n'est pas dans une situation impossible, surtout si l'on tient compte des chiffres de Mainstreet. Ajoutez une petite prime à l'urne et Couillard pourrait en fait conserver sa job. Il devra faire toute une campagne d'ici octobre cependant! Ses avantages sont essentiellement un nombre non négligeable de sièges assurés ainsi que le fait que la CAQ va se faire attaquer des deux côtés. Aussi, n'oublions pas que l'économie du Québec reste très bonne et Couillard va le répéter à toutes les sauces d'ici octobre. Le mécontentement envers son gouvernement n'est au moins pas dû à un manque de croissance économique.

Quant à QS, la lune de miel GND semble bien être terminée, du moins chez Léger. La question est de savoir si remporter 6 sièges serait vu comme une énorme victoire ou une occasion manquée. Je voudrais faire remarquer ici que bien que QS prennent souvent des votes au PQ, une partie de sa clientèle se recoupe avec la CAQ, en particulier dans la couronne de Montréal. QS sera aussi au centre des attaques contre la Coalition dans l'optique de placer ce parti comme étant très à droite.

En passant, le PQ est rayé de l'est de Montréal dans ces projections. Le PLQ remporterait 6 sièges tout comme QS alors que la CAQ fait son entrée sur l'île (dans Bourget et Pointes-aux-Trembles). La CAQ ferait aussi le plein sur la Rive-Nord (100% des comtés!), Rive-Sud et à Québec.

Voilà, c'est tout pour ce billet. De bonnes nouvelles pour la CAQ mais l'élection n'est pas demain.



Share this

Related Posts

Latest
Previous
Next Post »