30 Juillet 2012: La ligne de départ


La campagne débute dans 2 jours (chut, c'est techniquement un secret). Voici la situation selon les deux plus récents sondages. Je n'ai toujours pas pu trouver les résultats pour les "petits" partis pour le dernier sondage Crop, mais un grand merci à Sylvain sur twitter pour m'avoir fourni cette image du sondage Repère (qui, rappelons-le, avait été commandé par le PQ, alors que le Crop était commandé par la CAQ).

Ces sondages récents montrent une situation relativement similaire au dernier Léger de Juin par exemple. La seule vraie différence est la remontée de la CAQ au-delà des 20% (un seuil critique, mais pas autant que le seuil des 25%, dans l'optique de remporter des sièges). En faisant la moyenne des deux sondages (sauf pour QS, Vert et ON vu que nous avons les résultats que dans le Repère), voici les projections détaillées.

Certains pourront demander: pourquoi faire une moyenne des deux sondages? La raison principale est vraiment d'avoir un résultat plus précis. Un sondage unique, avec seulement 1000 répondants, continue d'avoir des marges d'erreurs importantes. Donc il se peut qu'un sondage ait le PLQ en haut de la fourchette et ce sondage sera "compensé" par un autre ayant le PLQ en bas par exemple. Les projections de sièges sont très sensibles à des changements de 1-2 points de pourcentages. Le problème est en général moins important pour les élections provinciales que pour les élections fédérales. En effet, au fédéral, vous avez 1000 répondants pour tous le pays. Cela signifie à peine 300 environ au Québec. Ainsi, les pourcentages du Québec sont hautement imprécis. Pour le Québec, nous pouvons avoir le même problème pour les différentes régions, mais les pourcentages nécessaires pour le modèle sont les pourcentages provinciaux.

Les deux sondages utilisés ici sont une parfaite illustration de la sensibilité des projections de sièges à de petites variations des intentions de votes. En utilisant seulement le Crop, on obtient PQ minoritaire avec 55sièges. En utilisant seulement le Repère, on obtient PQ majoritaire avec 67 sièges! Et tout cela en changeant le PQ de 31% à 33% et le PLQ de 33% à 30% seulement. Ainsi, vous voyez l'importance d'avoir les bons pourcentages afin de faire des projections justes. Au final, durant la campagne, je ferai une moyenne pondérée des sondages récents (la pondération varie et est quelque peu arbitraire, mais elle est fonction du temps passé depuis la publication du sondage ainsi que de la taille d'échantillon, etc) et cela constituera mes "projections officielles" publiées non seulement dans un billet, mais également dans la marge à droite de la page principale. Cependant et afin de satisfaire la demande, je transformerai chaque sondage en projections. Comme d'habitude, vous êtes également libres de le faire vous-mêmes en entrant le sondage dans le simulateur.

Le fait que nous avons un système électoral qui fait en sorte 1) que le nombre de sièges remporté varie considérablement pour chaque petit point de pourcentage et 2) puisse donner une majorité à un parti avec seulement 1/3 des votes est pas mal ahurissant selon moi. Je ne tenterai pas de vous convaincre ou même de lancer un débat, mais avouez qu'avoir une majorité avec 33% seulement (et cela, peu importe la couleur du partie) reste difficile à justifier. Parlant de cela, est-ce que quelqu'un connaît le niveau de soutien le plus petit avec lequel un parti a été élu avec une majorité? Je demande car si cela devait arriver avec 33% seulement, je me demande si nous n'aurions pas un record. Bien sûr, la majorité projetée du PQ avec le sondage Repère est très fragile et repose entièrement sur un nombre important de victoires dans les courses serrées.

Donc voici, selon moi, la ligne de départ de cette élection. En d'autres mots, voici sur quoi je miserais mon argent aujourd'hui.

1. PQ minoritaire. Une majorité est possible mais improbable pour l'instant. QS risque de gruger 2 sièges, ON risque de lui coûter un autre siège et le PLQ est en général bon pour survivre dans les luttes serrées.

2. PLQ 2e, avec la victoire possible. Sauf que contrairement au PQ, le PLQ a besoin d'une avance (dans les intentions de votes) légèrement plus importante afin de remporter une majorité. Cependant, le vieux dicton comme quoi le PLQ a besoin de 5-points d'avance pour gagner semble maintenant exagéré. C'était vrai en 98, mais plus maintenant. Au final, et à l'heure actuelle, le meilleur scénario pour les Libéraux reste un gouvernement minoritaire. Est-ce que Charest et Marois survivraient à cela? Pas si sûr, surtout dans le cas de Marois.

3. La CAQ est trop loin derrière pour espérer gagner. Bien sûr, on parle du Québec ici et les vagues et autres grands changements arrivent relativement souvent (ADQ 2007, NPD 2011). Pour l'instant, l'objectif principal de la CAQ devrait de rester au-dessus des 20%. Cela fait particulièrement mal au PLQ et permettrait à François Legault de composer avec un bon groupe de député et même de détenir la balance du pouvoir.

4. QS conserverait Mercier facilement. Quant à Gouin, le modèle lui accorde ce 2e siège si ce parti remporte 9% des voix. Mais pas forcément à 8% (cela dépend naturellement du niveau du PQ). Naturellement, prenez cela avec un grain de sel. Ce que cela signifie, c'est qu'avec le PQ dans les bas 30% et QS à 7-9%, Gouin sera serré et QS aura besoin de travailler dur afin d'envoyer un 2e député. Si on me demandait de parier aujourd'hui, je miserais sur 2 sièges pour QS.

5. Les Verts n'ont virtuellement aucune chance de faire élire un député et le modèle devra être ajusté dans le cas où ce parti ne présenterait pas 125 candidats (ce qui est fort probable).

6. Option Nationale reste la grande inconnue. Ce parti bénéficie d'une présence médiatique plus grande que ce qui serait attendu avec un parti à 1-2% dans les sondages. Son chef est connu (et député sortant!) et son message relativement clair. Projeter ce parti reste très compliqué vu qu'il s'agît d'un nouveau parti. La seule chose sûre pour le moment: ON sera un joueur dans Nicolet-Bécancour. Aussant ne remportera peut-être pas ce siège, mais sa présence aura un impact important sur le gagnant (je parlerai d'ON davantage durant la campagne naturellement).

Alors voilà, à vos marques, prêt, et c'est (presque) parti pour 1 mois de campagne. Une élection qui sera intéressante (on dit toujours ça, mais les sondages montrent vraiment un Québec divisé) et possiblement très sale (chaude lutte+dernière chance probablement pour les deux chefs des principaux partis=tous les coups sont permis).

26 Juillet 2012: Nouveau sondage Crop donne un gouvernement minoritaire

26 Juillet 2012: Nouveau sondage Crop donne un gouvernement minoritaire
Après des semaines sans sondage (c'est l'été cependant), voici enfin le nouveau sondage Crop. PLQ et PQ sont virtuellement à égalité avec 31% et 30% respectivement. Le point important de ce sondage est la remontée de la CAQ qui pointe maintenant à 24%. À une semaine du début de la campagne, voici une nouvelle encourageante pour ce parti. Malheureusement, à l'heure où j'écris ce billet, je n'ai pu trouver les résultats pour QS, les Verts et ON. Sérieusement, quand un journal rapporte un sondage, il me semble qu'il devrait rapporter les résultats de tous les partis.

Je mettrai à jour les projections dès que j'aurai ces nombres, mais en assumant que QS reste à 8-9%, les Verts à 4% et ON à 1%, ce sondage et ces résultats nous donnerait un gouvernement Péquiste minoritaire. Entrez les résultats dans le simulateur et vous verrez le PQ à 55 sièges, le PLQ à 51 et la CAQ à 17. QS complète l'Assemblée Nationale avec deux sièges. Le PLQ reste cependant dans la course. La seule certitude (et encore, pas à 100%) est qu'avec de tels pourcentages, un gouvernement majoritaire semble hors de portée tant des Libéraux que de la formation souverainiste.

À noter cependant que le CAQ est peut-être un peu sous-estimée dans ces projections. En effet, ce parti ne remporterait que 5 courses serrées sur 19 (course serrée=victoire par moins de 5-points). Un taux de conversion comme je l'appelle relativement faible. Ainsi, il semble tout-à-fait possible pour la formation de Legault de remporter 20 sièges.

Nous verrons si ces pourcentages changent rapidement dès le début de la campagne, car cela arrive parfois (c'était arrivé au fédéral et au Québec en 2008 où le PLQ avait rapidement pris une large avance). MAis si ces résultats tiennent, cela nous donnera une campagne vraiment intéressante.

[Mise-à-jour] Merci aux lecteurs de m'avoir fait découvrir cet autre sondage TVA. D'après ce dernier, le PQ serait en tête, 33%, devant le PLQ à 30%. La CAQ troisième à 21%. Donc en gros et avec les marges d'erreurs, les deux sondages nous donnent plus ou moins le même portrait de la situation au Québec au début de cette campagne. Encore une fois cependant, pas de données sur les autres partis, ce qui est regrettable.

La grande différence cependant avec le sondage TVA-Repère, c'est que le PQ obtiendrait une petite majorité selon le modèle. Bien sûr, quand on tient compte du fait que le PQ gagnerait 15 comtés par moins de 5-points d'avance sur un total de 26 luttes serrées), on voit que cette majorité est bien fragile.

Au final, et si vous faites une moyenne des deux sondages, je pense que nous avons le consensus en ce début de campagne: chaude lutte entre le PLQ et PQ, avec actuellement un avantage pour le PQ. La CAQ derrière mais qui pourrait forcer une gouvernement mino en restant au-dessus des 20%. Cependant, le PLQ reste en situation dangereuse. Tant que ce parti reste au-dessus des 30%, il conserve une chance d'obtenir une minorité. Cependant, et on le voit en rentrant dans le simulateur les chiffres de Reperes et Crop, 1-2-points de plus au PQ et ce dernier s'envole avec une majorité. Et si le PLQ tombe sous les 30%, ce parti serait en danger même certains Châteaux-Forts. Le PQ est donc globalement plus compétitif et légèrement moins à risque actuellement.

19 Juillet 2012: La circonscription la plus intéressante déjà trouvée?

19 Juillet 2012: La circonscription la plus intéressante déjà trouvée?
Si l'accord entre QS et ON se concrétise, nous avons possiblement déjà l'une des luttes les plus intéressantes qui soit, 2 semaines avant les élections! Si QS profitera certainement un peu de la non-présence d'ON dans Gouin (et encore là, il se peut qu'ON ait volé des votes au PQ), ON et son chef Aussant sont potentiellement les grands gagnants de cette entente.

En effet, si vous regardez les dernières projections, vous voyez que QS était projeté à près de 10% dans Nicolet-Bécancour. Cela fait un pourcentage non-négligeable de voix à redistribuer. Difficile de prédire où iront ces 10%, mais si la majorité se reporte sur Option Nationale, cela pourrait nous donner une lutte à 4! Un phénomène logiquement plutôt rare.

Naturellement, nous verrons durant la campagne si les partis bougent beaucoup ou pas. Par exemple, si la CAQ remontait au-dessus des 20%, ce parti serait projeté gagnant dans ce comté. Et n'oublions pas l'inclusion d'ON dans le modèle s'est faite au prix de nombreuses hypothèses. Néanmoins, un comté à surveiller de près.

18 Juillet 2012: quelques clarifications

18 Juillet 2012: quelques clarifications
Je voudrais clarifier 1-2 choses après avoir lu un article sur Rue Masson.

1) Il y avait bel et bien une petite erreur dans le modèle pour QS. L'erreur s'était glissé lors de l'une des dernières modifications. En gros, j'avais simplement entré un chiffre incorrectement pour QS. J'avais remarqué depuis un bout de temps que je semblais sous-estimer QS. Cela a été corrigé et tout est bon maintenant. Désolé pour cela. Si je mets à jour les dernières projections (qui dates de mi-Juin, donc plus très actuelles), voici les projections détaillées. QS est bel et bien projeté avec 2 sièges, mais Gouin reste serré.

2) Pourquoi est-ce que je projette Gouin comme étant serré alors que d'autres sites donnent ce comté facilement à QS? Cela vient de l'hypothèse de base du modèle. Mon modèle assume que le résultat d'un parti dans un comté est une fonction du résultat précédent, de la région et du candidat sortant. Mais surtout, la variation entre la dernière élection et maintenant n'est pas proportionnelle mais en points de pourcentages. Pour simplifier, avec QS à 9%, ce parti a augmenté de 5-points environ depuis 2008. Ainsi ce 5-point est transformé en une variation pour Gouin. Vu que QS augmente en général davantage à Mtl, ce 5-point est quelque peu augmenté, mais QS reste projeté aux environs de QS en 2008+5 points. D'autres modèles utilisent une variation proportionnelle. Dans le cas de QS, ce parti a plus que doublé son résultat provincial selon les sondages. Ainsi le résultat de QS dans Gouin est lui aussi multiplié de bcp.
Au final, je n'aime pas le modèle proportionnel car empiriquement, il fait davantage d'erreurs que le modèle linéaire. Dans la plupart des cas, la différence est relativement petite. Mais dans le cas de QS où la variation en points de pourcentages et en pourcentages sont fort différentes, vous pouvez avoir de grandes différences au niveau des projections.

En conclusion, ce n'est pas que j'ai quoique ce soit contre QS, mais je ne crois pas que ce parti remportera Gouin aussi facilement que ce que laissent entendre d'autres sites. Pas tant que le PQ restera au-dessus des 30%. Et au fait, le modèle inclut déjà un bonus pour Françoise David. Il se peut que ce bonus soit encore plus élevé que par le passé, mais j'en doute quelque peu. Françoise David a eu deux élection dans ce comté. Les voix supplémentaires dont elle bénéficie en tant que chef du parti doivent probablement déjà être là.

3) Le simulateur: les % que vous voyez dans le simulateur ne sont PAS de moi. Tout le monde peut utiliser le simulateur, c'est d'ailleurs le principe de base. Les % indiqués sont simplement ceux laissés par un utilisateur précédents. Mes projections sont publiées dans des billets sur la page principale. Svpl ne faites pas l'erreur de penser que le simulateur vous fournit mes projections. Il vous fournit VOS projections en utilisant MON modèle.

15 Juillet 2012: Quelques modifications en préparation pour la campagne

15 Juillet 2012: Quelques modifications en préparation pour la campagne
Bon je sais que l'on n'est pas encore officiellement en campagne, mais c'est tout comme. Ainsi, je passe mon temps à vérifier et re-vérifier que tout est ok et prêt pour la campagne. J'avais remarqué que le modèle sous-estimait quelque peu QS. Ce que je veux dire, c'est qu'en mettant QS à 9% dans le simulateur, et en prenant la moyenne des projections pour ce parti, on obtenait un score inférieur à 9%. Il est normal que la moyenne des projections ne s'aligne pas parfaitement avec le résultat provincial en raison du taux de participation spécifique à chaque comté et d'autres petites erreurs. Mais la différence pour QS était plus importante que pour les autres partis. Ainsi, j'ai retravaillé sur l'estimation des coefficients pour ce parti et le nouveau simulateur fonctionne mieux, du moins à première vue. On ne parle pas d'ajustements majeurs, mais une conséquence non négligeable est de redonner à QS le comté de Gouin. Ainsi, les modifications font pencher la balance de cette lutte serrée avec le PQ dans l'autre camp. Du moins, bien entendu, tant que le PQ n'est "qu'à" 32% et QS est aussi élevé que 9%.

J'envisage toujours de faire une dernière modification au modèle afin de tenir compte du fait que les appuis du PLQ et PQ ont bougé au sein de la province. En effet, il semble que le PLQ ait fait des gains dans la région de Québec, au détriment de quelques points à Montréal. Probablement une conséquence du conflit étudiant dans lequel le clivage Mtl/Québec semble assez élevé. Mais pour cela, je voudrais avoir 1-2 sondages durant la campagne pour être sûr que cet effet existe bel et bien. Ce genre de variations au sein de la province est typiquement ce que le modèle ne tient pas en compte automatiquement.

J'ai aussi mis-à-jour la page "FAQ" avec davantage d'information en français ainsi que tous les liens pertinents pour comprendre comment le modèle fonctionne. Pour ceux d'entre vous qui me lisez depuis longtemps, rien de nouveau si ce n'est un meilleur graphique dans le billet expliquant le modèle 2.0.

Je prendrai vos suggestions durant la campagne, mais si vous voyez déjà un problème ou avez un souhait, faites-le moi savoir dès maintenant. Cela me donnera plus de temps pour m'y consacrer.

En campagne dès le 1er août?

En campagne dès le 1er août?
C'est du moins ce que laissent entendre les dernières rumeurs. Nous n'avons pas eu de sondage depuis quelques semaines, mais la lutte s'annonce très serrée entre Libéraux et Péquistes. Si vous consultez les plus récentes projections, vous voyez que pratiquement tous les scénarios sont possibles avec ces deux formations. Il ne faudrait pas non plus oublier la CAQ qui, même si elle connaît des problèmes depuis quelques mois, trônait en tête des intentions de votes il y a moins d'un an. Nous savons tous comment l'électorat Québécois peut être volatile durant une campagne (ADQ 2007, NPD 2011). Et il y aura aussi QS qui pointe très haut dans les sondages et pourrait créer quelques surprises.

Si campagne il y a, vous pouvez compter sur moi pour mettre à jour ce site de façon (quasi) quotidienne. Naturellement, nous n'aurons pas de sondages à tous les jours, comme c'est le cas lors d'élections fédérales, mais il est possible d'écrire d'autres billets (sans pour autant devenir partisan naturellement). En particulier, je ferai des analyses plus approfondies ou des scénarios hypothétiques (ex: imaginons que le PQ disparaisse, etc).

Lors de la dernière campagne fédérale, ce blogue était visité par de nombreux lecteurs qui revenaient à tous les jours. Un petit groupe d'entre eux commentaient quotidiennement également (en évitant, de façon générale, les commentaires ou débats partisans). J'espère vivement qu'un tel phénomène se reproduira cette fois-ci. Cela rend les choses bien plus intéressantes.

8 Juillet 2012: Petite modification au simulateur

8 Juillet 2012: Petite modification au simulateur
Désolé pour le manque de mises-à-jour récemment, mais c'est l'été (même ici dans la cité de la pluie, Vancouver) et il n'y a pas eu, à ma connaissance, de sondage au Québec. Il y a certes eu des nouvelles avec les annonces (ou rumeurs) de candidatures péquistes, ainsi que la publicité du PLQ, mais pas de quoi écrire un billet intéressant en soit.

J'avais annoncé que je modifierais le simulateur afin de tenir compte de l'élection partielle dans Argenteuil (le résultat dans LaFontaine était conforme aux attentes, donc pas besoin de modifications). Il est toujours difficile de tenir compte des résultats des partielles puisque ces dernières sont sujettes à davantage de variations et effets locaux ou temporaires que les résultats d'une élection générale. Donc voici comment j'ai procédé.

Pour rappel, le PQ avait créé la surprise en remportant ce comté. Ce dernier avait été libéral depuis fort longtemps et les projections donnaient le PLQ comme favori. J'avais expliqué ici les raisons pouvant expliquer cela. Le modèle a donc été modifié ainsi:

1) le PQ est maintenant le parti sortant dans ce comté. Être le candidat sortant est l'une des variables du modèle et fait en sorte, en règle générale, que ce parti est plus stable. C'est à double tranchant cependant: quand un parti baisse au niveau provincial, il perd moins dans ces comtés. Mais quand ce parti progresse, il progresse davantage ailleurs. Dans le cas présent, le PLQ et le PQ sont tous les deux en baisse par rapport à leur niveaux de 2008, du moins selon les sondages récents. Mais la chute Libérale est naturellement bien plus grande. Ainsi, retirer l'avantage du candidat sortant au PLQ fait en sorte que ce parti chute plus qu'auparavant dans Argenteuil.

2) Les résultats de "base" dans ce comté, c'est-à-dire les pourcentages projetés si chaque parti ne bougeait pas provincialement, ont été modifié. Spécifiquement, vu que le PQ a performé environ 9-points au-dessus des projections, j'augmente le score péquiste de 4.5-points. En gros, cela signifie que je fais une sorte de moyenne entre les résultats de l'élection générale et ceux de la partielle. Je ne veux pas tenir compte uniquement de la partielle car, comme déjà mentionné, la dynamique est fort différente. En particulier, le taux de participation est plus faible. Je considère que de tenir compte des partielles à 50% est un bon compromis.

Au final, tout ce blabla signifie une chose: en mettant le PLQ à 33% nationalement et le PQ à 32% (ce qui correspond au dernier sondage Léger et conforme aux derniers sondages), le nouveau simulateur projette maintenant une courte victoire PLQ, 38% contre 34%, alors qu'auparavant, le PLQ était donné largement gagnant. Je comprend que cela peut surprendre (ou fâcher si vous êtes partisan du PQ) de voir que le PLQ reste projeté comme gagnant, mais rationnellement, cela fait plus de sens. Remporter Argenteuil lors d'une élection générale sera plus difficile que lors d'une partielle, au milieu d'une crise étudiante. Le modèle reflète cependant que la course pourrait être chaude dans ce comté et augmente les chances que le PQ conserve ce siège.