Sondage Forum Research et quelques info sur le modèle 2.0

Sondage Forum Research et quelques info sur le modèle 2.0
28 février 2012: Alors que Crop et Léger nous montraient une situation relativement similaire, avec le PQ, PLQ et CAQ dans une lutte à trois avec un léger avantage (en terme de pourcentages) pour le PQ (un léger avantage qui se transformait en un plus gros pour les sièges), le dernier sondage Forum research est très différent. En effet, si le PLQ est stable à 30%, le PQ pointe maintenant à 39% alors que la CAQ dégringole à seulement 19%.

Avec de telles intentions de votes, pas besoin d'un modèle sophistiqué pour deviner que le PQ serait majoritaire. Le modèle accorderait 79 sièges au PQ, devant le PLQ avec 35 et la CAQ avec seulement 10. Qs conserverait son siège actuel.

Il est trop tôt pour déterminer si Forum a raison (et a mesuré le début d'une nouvelle tendance) ou s'il s'agît simplement d'une erreur (mauvais échantillon ou différente méthodologie). Je ne m'attarderai pas à cela. Nous ne sommes pas en campagne électorale et nous aurons bien d'autres sondages d'ici là. Néanmoins, cela doit faire plaisir au partisans du PQ.

Modifications prochaines au modèle.

Cette parti est assez technique. Mais en même temps, je sais par expérience que beaucoup de mes lecteurs aiment cela. Après tout, si vous consultez un site de projections électorales hors d'une campagne électorale, cela vous intéresse clairement! De plus, je crois fermement que l'un des avantages de mon site/modèle sur la compétition est justement la transparence totale concernant la méthodologie.

Le modèle actuel fonctionne relativement bien. Ma méthodologie a toujours bien fonctionné au Québec, que ce soit au fédéral ou provincial. Cependant, quelques points méritent d'être corrigés. Tout d'abord, le modèle est estimé afin de fournir des projections en cas de "petites" variations des partis. Par exemple, en utilisant les données des élections 2003, 2007 et 2008, je suis très confiant que je peux projeter le PLQ si ce parti est entre 30% et 45% au niveau provincial (c'est-à-dire proche de son niveau lors de ces élections). Cependant, si le PLQ devait tomber à 15%, cela deviendrait une toute autre histoire. Lors de la dernière élection fédérale, il était difficile de projeter le NPD car ce parti grimpait au Québec à des niveaux jamais observés auparavant.

La meilleure preuve que le modèle actuel n'est pas totalement fait pour cela est de regarder ce qui arrive si vous mettez le PLQ à 0% dans le simulateur. Ce parti devrait être à 0% dans tous les comtés logiquement, mais ce n'est pas le cas. Ce genre d'extrapolations n'est pas encore faisables. Cela ne veut pas dire que le modèle ne fonctionne pas du tout hors de sa "zone de comfort". Pas du tout, le modèle pour les élections fédérales de 2011 prédisait la plupart des victoires NPD au Québec. Cela signifie simplement que je dois compléter le modèle afin de le rendre complètement robuste à l'extrapolation. Cela sera fait d'ici les prochaines élections. Le modèle estime des coefficients en regardant les tendances des élections précédentes. S'il y a un changement fondamental de ces tendances, le modèle sera naturellement faux! (Dans le même ordre d'idée, imaginez que le vote Libéral passe de l'ouest de l'île au nord du Québec. Cela représenterait un changement énorme par rapport aux élections passées).

Pourquoi est-ce important? Prenons l'exemple de QS. Ce parti n'est pas le plus simple à estimer car ses variations provinciales précédentes étaient petites (le modèle estime mieux les coefficients s'il y a de larges variations à utiliser. Genre l'ADQ était parfaite pour cela). En effet, sa progression entre 2007 et 2008 était faible, au niveau provincial. Or, il est fort possible que ce parti grimpe bien davantage la prochaine fois (les sondages semblent montrer cela de manière constante). Imaginons que QS grimpe à 10%, ce qui représenterait plus de double de 2008. Il semble logique qu'Amir Khadir ne doublera pas ses votes (et obtiendrait genre 90% des voix). Non, cette hausse proviendrait d'autres circonscriptions et d'autres régions. Mais le modèle actuel projetterait que QS augmenterait bien davantage à Montréal qu'ailleurs. Il me faudra donc corriger cela. C'est un peu la même logique que ce qui est arrivé au PLC dans le GTA en 2011. Habituellement, le PLC se montrait plus robuste dans cette région (ou, si vous préférez, lorsque le PLC baissait de 1 point en Ontario, ce parti baissait un peu moins dans le GTA). Or, poussons cette logique davantage. Si le PLC devait chuter à 0%, à un moment donné ce parti devrait naturellement baisser dans le GTA. Rendre le modèle davantage robuste à l'extrapolation permettra de regarder ce genre de phénomènes.

Parlant de QS, je suis bien content de voir que sa chef utilise mon simulateur (ou du moins consulte mon site. Je compte écrire pas mal sur QS lors de la prochaine élection, de la même manière que j'avais couvert de manière intensive le NPD en 2011. Je couvrirai également intensivement la CAQ logiquement.

Note pour les lecteurs du Devoir

Note pour les lecteurs du Devoir
Michel David me fait de la pub gratuite ce matin. C'est toujours bienvenue. Cependant, il écrit ceci:

"Bien entendu, aucun modèle n'est parfait. Ainsi, il est aberrant de prévoir une victoire du PLQ avec 59 % dans une circonscription comme Masson, alors que le PQ recueillerait 29 % des voix dans l'ensemble du Québec"

Cela était le cas en raison d'une erreur. J'avais tapé un zéro de trop pour le vote PLQ en 2008. L'erreur a depuis été corrigé et le PQ est naturellement projeté gagnant dans Masson.

Je tenais simplement à rassurer ces lecteurs. Non, aucun modèle n'est parfait. Mais AUCUN modèle ne devrait prévoir une large victoire Libéral dans Masson non plus! lol


Nouveau sondage Crop: le PQ en tête (mais toujours minoritaire)

23 février 2012: Après le récent sondage de Légermarketing montrant un regain du PQ et un déclin de la CAQ, Crop nous montre des résultats fort similaires. À part que cette fois-ci, le PQ est légèrement en tête et la CAQ continue sa chute. En effet, après avoir trôné pendant des mois aux alentours de 36-38% dans les intentions de votes (la plupart du temps, avant même d'être officiellement un parti politique!), ce parti se retrouve maintenant bon 3e. Quelle est (sont?) les raisons de cette chute? Difficile à dire avec juste l'information des sondages. Pour ma part, je dirais deux choses:

1) La CAQ bénéficiait d'un effet "lune-de-miel" avec les Québécois. Après tout, c'était le nouveau parti, le parti du "changement", le parti qui faisait les choses autrement. Et on sait à quel point les Québécois sont attirés par cela (ADQ en 2007, NPD en 2011), sans réelle considération pour l'idéologie du parti. Sauf que voilà, toute bonne chose à une fin. La volatilité de l'électorat Québécois est à double tranchant: on monte vite mais on peut descendre tout aussi rapidement.

2) Le PQ va "mieux" (du moins sa couverture médiatique laisse à penser que c'est le cas), alors que la CAQ rencontre ses premiers problèmes (bisbille au sein du nouveau caucus, des critiques envers ses politiques, etc).

Au final, je dirais que l'on observe un réajustement relativement logique. Je ne m'attends pas à voir la CAQ continuer de baisser jusqu'à genre 15%, mais je pense que la CAQ devra maintenant travailler davantage pour reprendre une avance. Je ne serais pas surpris de voir une course à trois jusqu'au déclenchement des élections (rumeurs d'élections ce printemps). Après, une fois en campagne, le jeu est différent.

En termes de projections de sièges, le PQ continue d'être en tête (logiquement) et accentue quelque peu son avance. La CAQ tombe à seulement 26 sièges. Quant au PLQ, à ce niveau là, on parle de "course à trois" mais la répartition géographique du vote libéral fait en sorte que ce parti gagne largement dans certain comté, mais est presque totalement absent dans une bonne partie du Québec francophone. Il y a 37 circonscriptions remportées par une marge de moins de 5% (ce que j'appelle les luttes serrées). Le PQ est impliqué dans 32 et en remporte 15, la CAQ est 10 pour 18 et le PLQ 11 pour 26 (donc oui, quelques luttes à trois). La légère chute de QS et la remontée du PQ nous donne une chaude lutte dans Gouin entre deux formations.

J'ai apporté quelques modifications au modèle. Premièrement, j'ai vérifié une-par-une chaque circonscription pour être sûr que je n'avais pas fait d'erreur de report des résultats du DGEQ (vu que, comme je le mentionnait dans mon billet précédent, le DGEQ n'a fournit les résultats 2008 avec la nouvelle carte que sur une version pdf). Un changement plus important concerne les variations pour chaque parti. Comme vous le savez, le modèle se base sur les résultats de la dernière élection et ajoute une fonction des résultats courant (les sondages). L'idée (qui a fait ses preuves) est que si un parti ne change pas son score au niveau provincial depuis la dernière élection, alors ce parti ne bouge dans aucune circonscription. Sauf que l'arrivée de la CAQ et la disparition de l'ADQ change les choses. En effet, j'assume que le vote ADQ de 2008 est réparti ainsi: 75% à la CAQ et le 25% restant allant au PQ (à 40%), QS (à 40% aussi, je sais cela paraît étrange mais si vous regardez les sondages au moment de la création de la CAQ/disparition ADQ, on observe un report du vote ADQ en faveur de QS. J'imagine qu'il s'agît d'électeurs qui veulent simplement voter pour un parti différent) et au PLQ (20% du 25% restant). Cela signifie que je dois également modifier les résultats provinciaux de 2008. En effet, la CAQ est simulée à 12%, le PLQ grimpe de 42% à 43% et le PQ passe de 35% à 37% avec ce report de votes.

Ce que cela signifie en clair, c'est que le PQ en pointant actuellement à 30%, subit une chute de 7 points et non pas 5. Cela peut potentiellement faire une différence en matière de projections. Bien sûr, au final, tout cela dépend grandement des hypothèses concernant le report des votes ADQ. Je pourrai modifier cela à l'avenir, mais pour l'instant et étant donné l'information fournie dans les sondages, je pense que mes hypothèses ne sont pas irréalistes. Inclure un nouveau parti (et en retirer un autre) n'est jamais une chose facile dans un tel modèle.

Les projections détaillées sont ici. Comme d'habitude, vous pouvez également vous amusez avec le simulateur. Au final, si des élections avaient lieu aujourd'hui, il semble que le PQ décrocherait une minorité. Pas de majorité possible avec ces résultats cependant. Pour le PLQ, c'est assez amusant. Pour remporter un autre mandat, il a besoin que la CAQ prenne des sièges et votes au PQ, mais ni trop ni trop peu. Au final pour ce parti, le meilleur scénario reste les trois partis quasiment à égalité. Cela permet au PLQ de remporter 40-45 comtés (à Mtl, Outaouais, etc) et cela fait en sorte que PQ et CAQ s'annulent mutuellement. Quant à la CAQ, tout peut arriver mais que de changements en 1-2 mois, alors que Crop et les médias parlaient de "100 sièges pour la CAQ"...

Modèle avec nouvelle carte électorale

Comme promis plus tôt aujourd'hui, voici les dernières projections en utilisant la nouvelle carte électorale ainsi que le dernier sondage Légermarketing. Le DGEQ a en effet publié la transposition des votes de 2008 dans ce document. Comme prévu, pas de changements fondamentaux, mais il reste néanmoins que la CAQ gagnerait 3 sièges ainsi. Par surprise, le parti qui perd quelques sièges est le PLQ et non le PQ. Je fournie une possible explication au point a) ci-dessous mais je devrai regarder cela de plus près.

Afin de bien comprendre ce modèle 1.5, voici quelques informations:

a) Je ne tiens compte du fait d'être un candidat sortant que dans les comtés qui n'ont pas "trop" changé. Pour les nouvelles circonscriptions, je n'inclus pas ce paramètre dans le calcul des projections. Puisque normalement un parti est plus résistant dans un comté remporté la dernière fois, cela peut expliquer pourquoi le PLQ perd 2-3 sièges dans mes projections lorsque je passe à la nouvelle carte.

b) Les calculs pour la CAQ restent les mêmes que précédemment. C'est-à-dire que j'assume (après avoir observé les sondages) que 75% des électeurs adéquistes ont rejoint ce parti. Le 25% restant se divisant essentiellement entre le PQ, QS et dans une moindre mesure le PLQ. Ensuite, toute variation au niveau provincial de la CAQ est transposée ainsi dans chaque circonscription: une moyenne de la variation qu'aurait connu l'ADQ et d'une variation purement uniforme (ex: +1 point au niveau provincial=+1 point dans chaque comté). En clair, ce que cela signifie c'est que la base CAQ est le 75% adéquiste, à laquelle s'ajoute un nouveau vote avec une concentration régionale similaire à l'ADQ, mais cependant moins accentuée. J'assume en effet que la CAQ ratisse plus large que l'ADQ (qui était fort concentrée dans la région de Québec, Apalache et le 450), mais n'a pas pour autant un vote complètement étendu du genre NPD en 2010. À voir la répartition régionale dans le sondage Légermarketing, il semble que ces hypothèses soient plutôt correctes. Bien sûr, au final estimer la CAQ est difficile vu qu'il s'agît partiellement d'un nouveau parti.

J'ai décidé d'utiliser le mauve pour la CAQ pour le moment. Bleu clair va bien avec le logo mais est trop proche du PQ. J'essayerai peut-être gris plus tard. Les projections détaillées sont disponibles ici.

Le simulateur a également été mis-à-jour. Si vous voyez des erreurs, faites le moi savoir. Le document du DGEQ est un pdf. Cela signifie que j'ai dû retranscrire manuellement la plupart des résultats. La possibilité d'erreurs est ainsi plus grande (ex: j'ai tapé 7500 votes pour le Parti Vert au lieu de 750).

Je vais continuer de travailler sur le modèle. En particulier, ce modèle souffre toujours du problème de n'être valide que pour des variations "proches" des résultats observés précédemment. Par exemple, si vous mettez le PLQ à 5%, le modèle peut s'avérer incorrect. Ce problème ne se manifeste pas dans une élection "normale", mais été arrivé lors de la dernière élection fédérale. Cela ne signifie pas que le modèle est complètement faux dès que vous faites un peu d'extrapolation, juste que le modèle n'est pas construit spécifiquement pour cela. Je vais tâcher de modifier cela d'ici la prochaine élection car cela pourrait potentiellement être fort utile (après tout, il se peut que soit le PLQ, soit le PQ se retrouve avec un résultat fort inférieur aux élections entre 2003 et 2008).

Une petite note en passant. Je comprends les questions concernant l'inclusion d'Option Nationale (ou du Parti Conservateur du Québec). Mais le fait demeure que les sondeurs n'incluent pas ces options dans leurs sondages actuellement. Je ne peux ainsi pas faire grand chose. Je vais attendre de voir si les sondeurs prennent ces nouveaux partis au sérieux. Si tel ne devrait pas être le cas et si je devais avoir des raisons de penser qu'Option National en particulier puisse être important (du moins dans une région), je ferai des modifications moi-mêmes. Mais en attendant, je suis désolé mais il faudra prendre votre mal en patience.

Quelle couleur pour la CAQ?

Le PLQ, PQ et QS ont des couleurs assignées (et les verts naturellement aussi). Mais la CAQ est plus difficile. Son "ancêtre" l'ADQ était représentée soit en bleu foncé, soit en mauve/violet. En général, le logo est une bonne source d'inspiration, mais la CAQ a un logo fort compliqué et coloré.

Aussi, je vous pose la question: quelle couleur devrait être utilisée pour la CAQ? Voici les deux possibilités. La première reprend le bleu clair du logo. Mais cela fait que deux partis utilisent le bleu (PQ et CAQ).


Le 2e utilise un mauve très similaire à celui que j'utilisais pour l'ADQ. Pas de trace de mauve dans le logo, mais au moins la CAQ aurait une couleur à elle (lui?).


Si vous avez une opinion, laissez un commentaire ou faites une suggestion. Merci.

Nouveau sondage Legermarketing: une course à trois!

Nouveau sondage Legermarketing: une course à trois!
Le dernier sondage Legermaketing nous montre un électorat Québécois volatile. En effet, après des mois de domination de la CAQ et un long déclin du PQ, voici que ces deux formations sont quasiment à égalité (29% pour le PQ, 28% pour la CAQ), avec également le PLQ en embuscade à 29%. La chute de la CAQ et la montée du PQ représente un réel changement de tendance. Il semblerait que le fait que Marois ait survécu à la tête du PQ lui ait fait gagné quelques points. Du côté de la CAQ, sans être affirmatif, je suppose que certaines politiques annoncées récemment ont fait reculé quelques partisans qui se déclaraient CAQ sans vraiment connaître ce parti. Rien de très grave pour l'instant pour la CAQ qui reste competitive. Mais l'avenir dira s'il s'agissaît d'un simple obstacle ou du début du déclin.

Du point de vue de la projections des sièges, un tel scénario peut être très imprévisible avec le mode de scrutin actuel. En 2007, avec les trois partis quasiment à égalité, cela avait donné des résultats très proportionnels, mais c'était presque par miracle! En utilisant le modèle (qui, dois-je le rappeler, est une version qui a besoin d'améliorations et de travail), j'arrive à ces projections:

PLQ: 46
PQ: 50
CAQ: 27
QS: 2

Cela peut sembler étrange, mais le fait est qu'en étant derrière le PLQ et le PQ, la CAQ perd beaucoup de sièges. Le PLQ remporte beaucoup de circonscriptions à Montréal et en Outaouais naturellement, comme en 2007. Le PQ réussit à devance la CAQ dans le reste du Québec francophone, là où le PLQ est rarement dans la lutte. Le vote CAQ est trop concentrée dans la région de Québec et le 450.

Parlant de régions, le sondage nous fournit des données détaillées, ce qui nous permet de comparer le modèle et de voir si certaines des hypothèses faites sont correctes. En particulier, j'avais bien expliqué dans mon précédent billet que le vote CAQ est dur à estimer car ce parti n'existait pas lors des précédentes élections. Au final, il semble que le modèle fonctionne plutôt bien. En effet, le sondage indique que le PLQ est à 40% à Montréal, contre 23% au PQ et seulement 16% à la CAQ (et QS à 11%). En utilisant les projections du modèle et en faisant la moyenne dans cette région, j'arrive à: PLQ à 43%, PQ à 24% et la CAQ à 17%, alors que QS est légèrement surestimé à 13%. Pour la région de Québec et Estrie, le sondage a les résultats suivant: PLQ à 28%, PQ à 27%, CAQ à 33% et QS à 9%. Les projections dans cette région donne: PLQ 28%, PQ 29%, CAQ 33% et QS 9%! Vraiment très proche!

Au final, cela est très satisfaisant car cela indique que la répartition régionale du vote CAQ fonctionne bien. Il semblerait que mes hypothèses ne soient pas trop loin de la réalité (pour rappel, j'assume que le vote CAQ est un mixte entre une variation uniforme et la variation de l'ADQ. Aussi, la CAQ a 75% du vote ADQ de 2008).

Attention cependant, ces résultats trop très volatiles. En effet, une chute de 2 points du PQ au profit de la CAQ, et les projections donneraient 49 sièges PLQ, 37 PQ et 37 CAQ. Donc beaucoup de luttes serrées entre le PQ et la CAQ. En raison du mode de scrutin et comme ces deux partis sont en lutte dans la plupart des comtés (les comtés francophones), une petite avance de 1-2 points peut se transformer en une énorme avance du point de vue des sièges. Les projections détaillées sont ici.